Lille déroule, l'ETG s'écroule

Appliqué, le LOSC a pu aisément disposer d’une équipe de l’ETG FC qui est passée complètement à côté de son match et n’a rien montré d’intéressant au cours de la rencontre. Victoire nette et sans bavure des locaux qui n’ont pas eu à forcer (3-0).

Lille déroule, l'ETG s'écroule
Balmont et Kalou, ici de dos, ont largement contribué au succès des Dogues. (photo : etgfc.com)
Dès l’entame de match, Lille se montre dangereux. Kjaer se joue de la défense et a tout le temps de placer une tête hors de portée de Jesper Hansen, le portier haut-savoyard. La barre transversale sauve les visiteurs après seulement six minutes de jeu. Timide et fébrile, l’ETG subit et encaisse logiquement l’ouverture du score. Salomon Kalou, déjà buteur lors de la dernière rencontre entre les deux équipes, dévie astucieusement une frappe tendue de Balmont et fait trembler une première fois les filets. (1-0, 12’)

L’ETG tente une riposte par l’intermédiaire de Bertoglio : l’Argentin reprend un centre à ras terre de Kévin Bérigaud mais voit son tir manquer le poteau droit d’Enyeama (17’). Ce tir sera le seul en faveur de son équipe durant de longues minutes et restera le plus dangereux au coup de sifflet final.  Du coup Lille déroule, la faible opposition de leurs adversaires n’inquiète nullement le LOSC qui double la mise. Sur une touche, Balmont est trouvé complètement seul le long du couloir gauche, il a tout le temps de centrer pour Nolan Roux. L’attaquant nordiste voit sa tête repoussée sur la transversale par Hansen, avant que le ballon ne ricoche contre le dos du portier et rentre dans le but (2-0, 32’). Le gardien est vraiment malchanceux sur ce coup et avait du rêver d’un meilleur jour pour sa première titularisation. Juste avant la pause, il va pourtant empêcher à son équipe de sombrer définitivement en repoussant une reprise de Roux à bout portant, juste avant la pause.

A la mi-temps Pascal Dupraz décide de faire entrer Cédric Barbosa à la place de Daniel Wass. On croit alors que l’ETG est revenu avec de meilleures intentions, sous la tutelle du vétéran qui s’est souvent arraché lorsque les choses allaient mal.
Il n’en sera rien, les Roses n’exploitent pas correctement leurs quelques coups de pied arrêtés et ne présentent aucune menace pour l’arrière-garde adverse. Les maigres tentatives inespérées de Cambon ou Benezet n’inquiètent pas Enyeama qui aura été plus spectateur qu’acteur de ce match. 
Lille scelle définitivement le sort de la rencontre grâce à Rodelin. Entré en jeu une minute plus tôt, l’attaquant est lancé seul face à Hansen suite à une tête en retrait de Mensah. Une erreur qui coûte cher, le Lillois ne tremble pas face au portier adverse et triple la mise (3-0, 71’).

Les Haut-Savoyards se contentent alors de faire tourner le ballon en attendant que Monsieur Thual mettent fin à ce match complètement raté pour eux. Cette rencontre permet à Lille d’enchaîner avec une deuxième victoire consécutive et de remonter dans le haut du tableau, alors qu’elle signe la fin de trois matches sans défaite pour Evian TG. L’ETG FC a été complètement fantomatique durant 90 minutes et contraste terriblement avec un début de saison prometteur. 
Lille s’est économisé tout en se montrant appliqué et peut espérer faire trembler Lyon à Gerland samedi soir. Pour les hommes de Pascal Dupraz, il faut tourner cette page, oublier ce revers et se concentrer sur le prochain match. L’ETG aura la lourde tache de recevoir Bordeaux à Annecy à 20h samedi.