Lille prend une option sur les barrages

Grâce à un grand Corchia, le LOSC a prit une sérieuse option sur les barrages de la Ligue des Champions en dominant Zürich (0-2).

Lille prend une option sur les barrages
Corchia parfaitement intégré à sa nouvelle équipe (Panoramic)
Grasshoper Zürich
0 2
Lille OSC
Grasshoper Zürich: Davari - Lang, Jahic, Grichting (Kahraba 46'), Dingsdag - Salatic - Ravet (Tarashaj 74'), Abrashi, Sinkala (Merkel 61'), Pavlovic - Dabbur
Lille OSC: Elana - Béria, Kjaer, Basa, Souaré - Gueye - Corchia, Balmont, Delaplace (Meïté 80') - Rodelin (Sidibé 80'), Mendes (Roux 71')
SCORE: 0-1 Corchia 29' 0-2 Mendes 49'
ARBITRE: Alexei Eskov | Carton jaune : Salatic (45'), Tarashaj (84') et Abrashi (85')
ÈVÉNEMENTS: Match aller du troisième tour préliminaire de la Ligue des Champions | Letzigrund de Zürich (8000 spectateurs)

Un grand Corchia

Auteur d'un but et d'une passe décisive, l'ex-Sochalien s'est montré très important dans le succès nordiste. Aligné en milieu droit pour son premier match officiel avec les Dogues, l'international espoir s'est montré très à son avantage pour distribuer d'excellents ballons à la paire offensive composée de Rodelin et de Mendes. Avec sa vista, ses centres ont rapidement permis au LOSC de dominer des Sauterelles apathiques, qui connaissent leur troisième défaite consécutive dans ce début de saison. 

Dès le début de rencontre, Lille avait le pied sur le cuir et semblait plutôt à l'aise dans sa peau de favori. Faisant le jeu et prenant peu à peu confiance suite aux percées de Corchia, les Dogues se créaient des occasions (Corchia à la 12e ou Rodelin à la 18e) mais sans jamais vraiment inquiéter le portier suisse. 

La première vraie occasion française fut finalement celle qui conduisa à l'ouverture du score : un déboulé de Mendes sur la gauche qui servit Corchia à l'entrée de la surface qui crucifia Davari d'une belle reprise (0-1 29'). A la pause, malgré fulgurances de Dabbur, le Grasshoper était logiquement mené par Lille. Peu de pression et quelques fautes inutiles ont ternit leur prestation.

Juste à la reprise, c'est Mendes qui scella le score en reprenant un centre parfait de.. Corchia (0-2 49'). C'était juste au moment ou les Suisses avaient décidé de passer à un schéma plus offensif... Cela annihila sans doute leurs vélléités et la fin de match fut assez calme, avec une possession lilloise stérile, se contentant de tranquillement préserver le score. De bon augure pour le match retour au Grand Stade.