Les Dogues au Stade de France !

Auteur d’une copie parfaite, le LOSC s’est facilement imposé face au Girondins de Bordeaux (5-1). Ils accèdent donc à la première finale de Coupe de la Ligue de leur histoire.

Les Dogues au Stade de France !
Éric Bauthéac célébrant son but, le quatrième pour Lille. Twitter Lille OSC
Lille
5 1
Bordeaux
Lille: Enyeama, Corchia, Soumaoro, Civelli, Sidibé, Balmont, Obbadi, Amadou, Bauthéac, Benzia, Lopes
Bordeaux: Prior, Poko, Guilbert, Yambéré, Contento, Plasil, Chantôme, Traoré, Rolan, Crivelli, Khazri
SCORE: 1-0, min. 7, Benzia. 1-1, min. 33 Chantôme. 2-1, min. 42 Sané CSC. 3-1, min. 45 Soumaoro. 4-1, min. 56 Bauthéac. 5-1, min. 90+3 Boufal.
ARBITRE: Clément Turpin
ÈVÉNEMENTS: Demi-finale de la Coupe de la Ligue

À Pierre Mauroy, le LOSC voulait renouer des liens avec la victoire mais aussi avec la victoire car les lillois restent sur une élimination en Coupe de France à Trélissac ainsi qu’une défaite 3 buts à 1 face à Troyes dernier du championnat. Tandis que Bordeaux reste sur un match nul poussif à la Beaujoire. 

1ere mi-temps 

Le début de match est tonitruant puisque dès la 4eme minute une mauvais sortie de Prior aurait pu mené à l’ouverture du score mais alors que la cage était vide, aucun lillois n’à décidé de tirer. Les Dogues sont très présents dans ce début de match et sont rapidement récompensés. Sur un centre venu de la gauche, un défenseur bordelais et son gardien se rentrent dedans à cause d’un manque de communication et Benzia n’a plus qu’a ajusté Yambéré. Cela fait déjà 1-0 (7e). C’est de nouveau le LOSC qui se crée une occasion. Sur un centre de Bauthéac, Yassine Benzia tacle le ballon mais manque le doublé pour quelques centimètres. Les joueurs de Frédéric Antonetti se rapprochent du 2-0. Bonne déviation de Civelli pour Soumaoro dans la surface mais le défenseur tergiverse trop, la balle arrive vers Sidibé, il marque mais est largement hors-jeu. Le score ne bouge pas. Du moins jusqu'à cette 33eme minute où Bakary Soumaoro prend trop de risques sous la pression de Khazri et Chantôme surgit pour égaliser et relancer le match. Lille n’abdique pas et au contraire pousse encore plus. Après une séance de dribbles par Rony Lopes, malheureusement pour les Girondins, Lamine Sané envoie la balle en l’air et cela lobe le jeune portier bordelais (42e). Cela fait 2 buts à 1 et même bientôt 3. Sur un coup-franc de Balmont au second poteau, Civelli remet dans l’axe et Soumaoro se rachète en poussant la balle au fond des filets. C’est le 1er but en pro du jeune franco-malien.  À la mi-temps, le score est donc de 3 buts à 1.

Willy Sagnol veut revenir au score rapidement et fait rentrer son atout offensif : Adam Ounas, virevoltant à chaque match qu’il joue. 

2eme mi-temps

La seconde période aura été beaucoup moins riche en occasions. Elle commence même sur un rythme beaucoup plus faible mais une seule occasion aura suffit puisque sur un centre venu de la droite, Bauthéac réalise une ingénieuse aile de pigeon qui vient se loger dans le petit filet (56e). Nous ne sommes toujours pas à l’heure de jeu mais c’est déjà le 4eme but lillois. Le LOSC se rapproche de plus en plus de Saint-Denis... Progressivement les ardeurs lilloises diminuaient, Bordeaux ne trouvait pas la faille et le match baissait donc logiquement en intensité jusqu’aux dernières minutes du temps réglementaire où Rolan tenta une frappe au premier poteau qu’Enyeama attrapa facilement en se détendant. Dans la foulée, Sofiane Boufal entra en jeu et il aggravera même la marque d’un lob astucieux dans le temps additionnel (90+3). L’arbitre siffle la fin du match sur le but et délivre tout Pierre Mauroy puisque le kop nord ira envahir le terrain pour féliciter leurs joueurs. Lille aura largement mérité son billet pour le Stade de France.

Maintenant il n’y a plus qu’à attendre le match PSG-Toulouse pour savoir l’adversaire des Dogues en avril prochain (ce soir à 21h05).