FC Lorient, un mercato agité

Au FC Lorient cette saison, ce n'est pas que l'entraîneur qui change. Si le club breton a déjà enregistré trois arrivées, il a également du faire face à des départs, et de nombreux noms sont évoqués. Encore un mercato agité certainement, pour le club orphelin de son entraîneur historique.

FC Lorient, un mercato agité
Walid Mesloub, première recrue du FC Lorient

Ces derniers mois, on n'avait plus pris l'habitude de parler du FC Lorient pour les joueurs que le club comporte. La tendance était plutôt à l'évocation du "cas Gourcuff" (qui est maintenant à la tête de la sélection algérienne). Mais le FC Lorient est très actif sur ce début de mercato, que ce soit au niveau des arrivées, ou au niveau des départs. Le FC Lorient, "pillé" quasiment tous les ans, doit faire face tous les ans à un mercato agité, qui ne permet pas forcément la plus grande stabilité pour les joueurs. Qui est arrivé ? Qui s'en est allé ? Quelles sont les tendances actuelles ?

Départs et rumeurs de départs :

Jérémie Aliadière, de Lorient vers le Moyen-Orient ? 

L'attaquant français du FC Lorient avait déjà "imposé" sa revalorisation salariale l'été dernier par le biais d'une grève lors de la préparation, il a cette fois-ci clamé haut et fort ses ambitions de départ. Très prolifique avec le club breton (23 buts en deux saisons de championnat) malgré un bon nombre de blessures, son départ risque de faire du mal à l'équipe dont il était le point d'ancrage offensivement. Si pendant l'hiver dernier, il avait été question d'une offre de l'Olympique de Marseille (refusée par le joueur), cet été les clubs ne se bousculent pas pour récupérer l'ancien Gunner. Umm Salal (Qatar) semble être le seul club intéressé par le profil du Lorientais. Septième du dernier championnat Qatari, l'équipe a proposé une somme de 400.000 euros payables en deux fois, refusée par le Président Loïc Féry. Cependant, il semble que les chances de le revoir sous le maillot des Merlus sont très maigres, et c'est bien dommage pour les "Tangos". 

Monnet-Paquet, une fin de contrat qui laisse "Vert" Loïc Féry :

S'il y avait bien un joueur très percutent et très intéressant sur l'aile côté Lorientais, c'est bien Kevin Monnet-Paquet. L'ancien Lensois, pépite dénichée par Christian Gourcuff, a passé quatre saisons sous les couleurs Lorientaises, avant de refuser de prolonger, pour aller "voir ailleurs". Refusant de quitter le club cet hiver pour laisser une indemnité au club breton, il s'est attiré les foudres du président Lorientais. Ayant joué trente-quatre matchs lors de la saison précédente, il a été une pièce maîtresse du FC Lorient, par sa vitesse et sa qualité de percussion. Le joueur de 25 ans rejoint les Verts de Saint-Etienne, assurément un très bon coup pour les Verts, un peu moins pour les Merlus. 

Gregory Bourillon rejoint Reims :

Un joueur qui peut dépanner partout. Voici comment on peut définir Grégory Bourillon. Très polyvalent, le milieu de terrain de formation a également joué quelques parties en défense centrale au FC Lorient. Plus à l'aise au milieu de terrain grâce à sa qualité technique et sa très belle vision de jeu, l'ancien Parisien a servi le FC Lorient pendant quatre saisons et demi. Alors qu'il semblait en bonne voie pour prolonger, il aurait été refroidi par un contrat de seulement deux saisons alors que trois saisons étaient promises par le club Rémois. Une grosse perte pour le FC Lorient, qui semblait avoir vraiment trouvé un très bon Bourillon cette saison, brillant par sa qualité de passe très intéressante, et par son professionnalisme, même si le Président a voulu a de nombreuses reprises le vendre. 

Bruno Ecuele Manga, un bon de sortie :

Depuis 2010 au FC Lorient, Bruno Ecuele Manga semble, cette saison, bénéficier d'un bon de sortie. C'est ce qu'a dit le Président en début de mercato. Pisté par de nombreux clubs en Europe (dont la majorité viennent de Premier League), et ce depuis de nombreuses années, il semblerait qu'il puisse s'en aller contre un chèque avoisinant les dix millions d'euros. Le Gabonais, servant le FC Lorient depuis quatre ans est un pilier de la défense Lorientaise, et un élément essentiel dans la colonne vertébrale du club breton, ce qui lui a même valu le brassard de capitaine cette saison. Acheté pour seulement deux millions et demi d'euros, il va permettre aux finances des Merlus de passer largement dans le vert, ce qui permettra peut être de ne pas vendre un joueur dans la précipitation. Une belle plus value est donc envisagée. 

Vincent Aboubakar, un petit tour et puis s'en va ?

"La priorité n'est pas qu'il parte. Mais personne n'est intransférable. Si un grand club se présente avec une offre qui permet d'envisager sereinement de le remplacer avec quelqu'un de son niveau, alors on l'étudiera" (L.Féry)

Vincent Aboubakar a été le meilleur buteur du FC Lorient cette saison, et sa marge de progression semble très intéressante. Pris gratuitement par le staff du FC Lorient suite à sa fin de contrat avec Valenciennes, cela a été la révélation de la saison côté Lorientais. Rapide, technique et même précis devant le but, certaines blessures l'ont cependant freiné en deuxième partie de saison. Son excellente saison l'a même fait évoquer du côté de Chelsea (impossible car mercato fini à Chelsea), Monchengladbach ou alors Leicester. Cette phrase du président peut cependant faire peur aux supporters Lorientais, quand on sait que la dernière fois qu'il a dit cela, l'espoir du club a été vendu et a été remplacé par un joueur qui, aujourd'hui, squatte la réserve ou le banc du FC Lorient, Abdullah. Cependant, il semble très compliqué de voir partir Aboubakar après seulement un an sous les couleurs Lorientaises, et la tendance serait plutôt à une saison supplémentaire en Bretagne. 

Baptiste Reynet le Lorientais prêté à Dijon :

Reynet. Un nom difficile à porter quand on joue au FC Lorient. Si le jeune portier de 23 ans était venu pour disputer avec Fabien Audard un rôle de numéro un "bis", rien ne s'est passé comme prévu. Il a vu l'avènement de Florent Chaigneau de ses propres yeux assis sur le banc, et doit maintenant retourner "chez lui" pour un an, le temps qu'il fasse ses griffes. Coup dur pour lui également, c'est celui qui était prêté à Dijon, comme lui, Benjamin Lecomte qui sera le gardien numéro un du FC Lorient. Très difficile pour le gardien de but quand il reviendra de prouver qu'il vaut mieux qu'une place de remplaçant, et on ne peut pas imaginer d'autres issues que le départ pour ce qui est une véritable erreur de casting. 

Arrivées et rumeurs d'arrivées :

Walid Mesloub, enfin à Lorient :

Surveillé depuis presque trois ans par la cellule de recrutement Lorientaise, celui a signé cette fois-ci en étant en fin de contrat. Le milieu polyvalent de 28 ans a paraphé un contrat de trois ans avec le club des Merlus. Venant du Havre, où il a réalisé ces trois dernières saisons, trois saisons complètes, il est assurément une bonne recrue de la part de Lorient, très habitué à s'intéresser à des joueurs de division inférieure pour en faire des pépites (Bruno Ecuele Manga, Laurent Koscielny, ...). A lui de s'adapter au système Lorientais et de faire face à la (pauvre depuis le départ de Mario Lemina et Jacques-Alexys Romao) concurrence dans ce secteur de jeu. 

Benjamin Jeannot, cinq ans à Lorient :

Le FC Lorient avait pris Jérémie Janot quelques années auparavant, et c'est un de ses homophones qui signe en 2014. L'attaquant nancéien de 22 ans a signé un contrat "maximal" de cinq années avec le club breton. Probablement pour pallier le départ de Jérémie Aliadière, le joueur qui a marqué six buts en Ligue 2 vient apporter sa vitesse et sa finesse. On ne sait pas encore s'il sera titulaire (cela dépendra de la fin du mercato), mais en tout cas le Président semble lui faire confiance, en le signant pour cinq ans. A marqué un but en match de préparation. 

Vincent Le Goff, un breton chez les bretons :

Alors qu'aucune rumeur n'avait filtré à son sujet, le jeune breton, jouant à Istres la saison passée (Ligue 2), vient pour être la doublure de Raphaël Guerreiro. Formé au poste de milieu gauche (comme Guerreiro), il a beaucoup joué la saison passée, et sa qualité technique a été remarquée par de nombreux connaisseurs. Il a paraphé un contrat de quatre saisons, et fera pourquoi pas quelques apparitions en Ligue 1, peut être en tant que milieu gauche, vu le départ de Kevin Monnet-Paquet. Natif de Quimper, le revoilà "à la maison". 

Jeff Louis, Lorient pour s'affirmer en Ligue 1 ? 

Selon quelques médias, le très bon Jeff Louis (Nancy) serait sur les tablettes du FC Lorient. En "concurrence avec Anderlect", le club pourrait proposer deux millions d'euros pour l'Haïtien de 21 ans. Doté d'une belle qualité technique couplée avec une vitesse très intéressante, il pourrait occuper toutes les places offensives du 4-4-2 Lorientais. Si la transaction venait à se concrétiser, nul doute que les dirigeants Lorientais réaliseraient un très bon coup. 

Gelson Fernandes, un petit Suisse assurément breton :

Si l'international Suisse semblait très proche du FC Lorient ces derniers jours, le milieu défensif se dirigerait plutôt vers le Stade Rennais. Le joueur de 27 ans, buteur contre l'Espagne lors de la Coupe du Monde 2010, a joué en cinq ans pour huit clubs. Stabilité. Il reste cependant un espoir pour le club du Sud de la Bretagne, même si le Stade Rennais semble avoir une longueur d'avance. Cela aurait été une recrue idéale pour le FC Lorient si jamais la transaction pouvait se faire, là où Lorient manque de qualité : au poste de sentinelle. 

"Beaucoup de choses devraient se décanter vers la fin du mercato" (L.Féry)

Le club breton est donc très actif sur le marché des transferts, au niveau des départs comme des arrivées, avec notamment le prêt avec option d'achat cette fois-ci de Sadio Diallo. Un effectif va, à l'image de l'entraîneur, changer afin de pallier aux départs et possibles départs de joueurs essentiels à l'effectif. Comme elle en a eu l'habitude, la cellule de recrutement Lorientraise va certainement recruter à l'étage inférieur (Jeannot, Mesloub, Le Goff viennent de Ligue 2) afin de faire progresser ses joueurs. Espérons seulement pour les Merlus que les choses ne se décanteront pas à deux minutes de la fin du mercato, par le biais de la vente du meilleur espoir du club, car un cas "Mario Lemina bis" pourrait faire très mal dans l'opinion des supporters Lorientais. Aux recrues de montrer de quoi elles seront capables, pour assurer la pérennité du club en Ligue 1.