FC Lorient, deux recrues et une annonce

Alors que le remplacement de Jordan Ayew n'était pas encore géré quelques jours auparavant, le FC Lorient a fait d'une pierre deux coups, recrutant deux attaquants. De plus, Loïc Fery a annoncé un potentiel changement de pelouse pour de l'hybride en 2016-2017. Changement.

FC Lorient, deux recrues et une annonce
Waris et Moukandjo, deux nouvelles recrues lorientaises. Crédit : Ouest France

La très belle plus-value réalisée sur le transfert de Jordan Ayew (Aston Villa) a bien été exploitée par le FC Lorient. Alors que le club breton n'a pas fait signer Jimmy Briand (selon Fery, qui n'a jamais intéressé Lorient, ndlr), de nouveaux joueurs sont venus fleurir un effectif qui en avait besoin. Et c'est ainsi que sont arrivés deux attaquants connaissant plutôt bien le championnat de France, Benjamin Moukandjo et Abdul Majeed Waris. Semblant boucler son mercato pour les joueurs offensifs du moins, le FC Lorient paraît recruter là des joueurs aux profils avantageux pour le 4-4-2 traditionnel. 

Benjamin Moukandjo, en toute discrétion

Si certaines rumeurs faisaient état de contacts entre le Stade Rémois et le FC Lorient pour les services de Benjamin Moukandjo, personne ne se doutait que ce dossier se décanterait aussi rapidement. L'attaquant camerounais a donc paraphé un contrat de trois ans avec les Merlus. Connaissant bien la Ligue 1 après y avoir joué à Monaco, à Nancy puis à Reims, il pourra apporter son effectif manquant un peu d'expérience. Il semble également être le profil idéal pour le jeu lorientais : relativement fin techniquement, très bon dans les appels et utile dans la profondeur car doté d'une vitesse au-delà de la normale, il peut aussi bien jouer en pointe que sur le flan droit. Pour seulement un million et demi d'euros, il va donc rejoindre l'équipe de Sylvain Ripoll, rêvant peut être d'un destin à la Vincent Aboubakar, vif attaquant camerounais ayant franchi un cap avec celle-ci. 

L'imbroglio Majeed Waris 

Si le transfert de Benjamin Moukandjo a été réalisé "à la lorientaise" sans faire de bruit et sans ébruiter trop d'informations, celui de Waris a été totalement différent. Premièrement, le Stade Rennais avait obtenu l'accord du club turc de Trabzonspor pour s'adjuger les services du Ghanéen, une offre aux alentours de trois millions et demi d'euros. Tout laissait présager à un transfert chez les Rouges et Noirs, d'autant plus que le joueur semblait enclin à signer dans le club coaché par Philippe Montagner. Mais voilà, Loïc Fery, voulant un autre attaquant remplaçant numériquement Gianni Bruno (Ayew n'étant pas le seul départ d'attaquant lorientais cette saison), est entré dans la danse et a surenchéri. 

Grâce à une offre aux alentours de cinq millions, les Merlus avaient obtenu l'accord des Turcs et réservé les vols de l'attaquant vers Paris. Arrivés à Roissy, les émissaires lorientais ont eu, selon le président, la "désagréable surprise" de rencontrer les homologues d'un autre "petit club breton". Et Waris aurait finalement choisi de rejoindre les Merlus pour cinq ans avec un salaire, selon le président encore une fois, loin du million net abordé par certains quotidiens. De quoi renforcer une mini-rivalité, d'autant plus que la communication de Loïc Fery n'a pas plu aux Rennais. Ou comment monter une polémique à partir de très peu...

Un changement de pelouse pour la saison prochaine ? 

Outre l'éclaircissement sur le dossier Waris, le président du FCL s'est également exprimé sur la pelouse synthétique très critiquée. Selon lui, la demande a été faite auprès de la mairie de Lorient pour un changement de pelouse, passant du synthétique à l'hybride, utilisée notamment par l'En Avant Guingamp ou l'ESTAC. De quoi nous éviter les sempiternelles plaintes et les gémissements d'entraîneurs après avoir joué sur la "moquette" lorientaise. 

Un mercato terminé ?

Selon la presse locale, le mercato lorientais ne serait pas encore terminé. Après ces deux renforts offensifs, il ne serait pas exclu de voir partir des éléments du club, et notamment Raphaël Guerreiro, courtisé par le PSG en cas de départ de Lucas Digne, et par l'AS Monaco en cas de départ de Laywin Kurzawa...pour le PSG. Même si le FC Lorient réclamerait une quinzaine de millions, il ne serait pas exclu de le voir sous d'autres couleurs pour la saison. Toujours selon la presse locale, Sylvain Ripoll n'excluerait pas une arrivée dans le secteur défensif, parfois friable, et amputé par le prêt de Yoann Wachter à Sedan.