Lyon ne doit pas faire de calcul

L’Olympique Lyonnais reçoit ce dimanche soir le Stade Rennais, qui n’a plus rien à jouer pour le dernier match de la saison (21h, Canal +). Une rencontre où l’OL ne devra pas perdre pour éviter de regarder le résultat entre Lille et Saint-Etienne. En jeu : une place sur le podium de la Ligue 1 et une qualification pour le tour préliminaire de la Ligue des Champions.

Lyon ne doit pas faire de calcul
Lyon
Rennes | 21h
Lyon ne doit pas faire de calcul

Ce soir à Gerland, l’OL doit gagner pour éviter de se faire peur. En effet, même si le club de Jean-Michel Aulas a son destin entre les mains à l’aube de cette ultime journée, la rencontre de ce soir est d’une importance extrême. Peut-être même la rencontre la plus importante de la saison. Si Lyon gagne, il sera qualifié pour le troisième tour préliminaire de la Ligue des Champions et trusterai le podium de la Ligue 1 pour la quatorzième fois en quinze ans. Mais en cas de résultat contraire, il faudra regarder derrière et avoir les transistors sur le banc lyonnais afin de se tenir au courant du résultat entre Lille et Saint-Etienne et espérer qu’il n’y a aucun vainqueur. Car en cas de victoire de l’un des deux clubs et d’une contre-performance lyonnaise, Lyon va être éjecté du podium.

Une troisième place à 25 millions d’euros

Outre le côté sportif que pourrait avoir cette très lucrative Ligue des Champions, l’enjeu de cette rencontre est aussi économique. Le club lyonnais qui a commencé une cure d’austérité depuis deux saisons sait que cette coupe d’Europe est vitale aux finances des caisses lyonnaises. Même si Rémi Garde, l’entraîneur lyonnais se refuse à mettre en avant cet enjeu économique et n’y prête guère attention, cela inquiète le président Aulas car il sait qu’en cas de non qualification pour la prochaine C1, il devra libérer de gros salaires et par conséquent affaiblir l’équipe. Aujourd’hui à Lyon on parle des arrivées de Sébastien Corchia de Sochaux ou encore Kévin Gameiro du PSG, mais tout cela ne pourra être que réel en cas de qualification pour la C1. Pour cette rencontre, Rémi Garde devra faire sans Samuel Umtiti, blessé et Maxime Gonalons suspendu.

La der d’Antonetti à Rennes

Le match de ce soir sera l’occasion pour Frédéric Antonetti de diriger pour la dernière fois le Stade Rennais. Entraineur du club breton depuis quatre saisons, il aura emmené le club en finale de la Coupe de la Ligue cette saison, malgré une défaite en finale face à Saint-Etienne. En froid avec certains de ses joueurs et dirigeants, Antonetti  et son équipe viennent à Gerland avec le rôle d’arbitre. Vainqueur d’une seule rencontre sur les deux derniers mois de championnat, Rennes n’a plus grand-chose à jouer dans cet exercice 2012-2013. Englué au milieu du tableau, Rennes devra réaliser une meilleure saison l’année prochaine avec un nouvel entraineur à savoir Philippe Montanier. En attendant, Rennes arrive à Lyon en bête noir du club rhodanien. En effet, le club de Pierre Dréossi est invaincu à Gerland depuis 2005 et une défaite 1-2. Rennes, à l’instar de son capitaine Romain Danzé ne vient pas à Lyon pour faire de la figuration mais pour faire « un grand match ».

Lyon sait donc ce qu’il lui reste à faire ce soir s’il veut retrouver cette Ligue des Champions, un après avoir échoué au pied du podium. Une qualification pour le tour préliminaire serait un moindre mal pour une équipe qui visait la deuxième place voire le titre à un certain moment de la saison. Rémi Garde pourra donc regretter longtemps le manque de régularité de son équipe.

Les compositions probables :

Lyon : Lopes, Dabo, Koné, Bisevac, Réveillère (cap), Mvuemba ou Malbranque, Fofana, Grenier, Lacazette, Gourcuff, Gomis ou Lisandro

Rennes : Costil, Danzé (cap), Mensah, Moreira, Mavinga, Makoun, Pajot, Ngando, Féret, Pitroipa, Erfing.

Arbitre : Philippe Kalt