Des Lyonnais enfin victorieux

Après deux matchs nuls dans leurs deux premiers matchs amicaux de pré-saison, l'Olympique Lyonnais vient de s'imposer deux buts à un contre l'équipe sud coréenne de Jeonbuk. De bonne augure avant d'affronter le Real Madrid en match amical dans quatre jours.

Des Lyonnais enfin victorieux
Lisandro a mis à mal la défense sud-coréenne (crédit-photo : lequipe.fr)
Lyon
2 1
Jeonbuk Hyundai
Lyon: Lopes, M.Lopes (Zeffane 71''), Fofana (Koné 65''), Bisevac, Dabo, Gonalons, Malbranque (Gourcuff 65''), Grenier, Danic (Ghezzal 77''), Lacazette (N'jie 85''), Lisandro (Bahlouli 71'')
Jeonbuk Hyundai: Kwon (Lee 45''), Kim, Kwon, Mun, Wilkinson, Park, Kim, Jeong, Song, Leonardo, Ori
SCORE: 1-0 : minute 15, Lisandro 1-1 : Leonardo (52'') 2-1 : Lacazette (75'')
ÈVÉNEMENTS: Stage Gerland Match amical

C'est une victoire qui va rassurer les supporters lyonnais. Face à une équipe sud-coréenne, assez pauvre techniquement, mais avec quelques individualités de qualité, les Lyonnais se sont débattus d'un piège dans ce troisième match amical de pré-saison. Sous un soleil plombant, les Lyonnais sont venus à bout de Jeonbruk. 

Lisandro efficace 

Dès la 7ème minute, Steed Malbranque frappe à l'entrée de la surface mais ça passe à côté. Vient ensuite, Lisandro de tenter sa chance à l'extérieur de la surface d'une belle frappe enroulée mais bien dégagé par le gardien coréen en corner (9ème minute). Les Lyonnais prennent de plus en plus le ballon, et les occasions se multiplient par l'intermédiaire de Danic, qui tire au dessus (12ème), et Malbranque à la 13ème, dont la frappe passe très loin des buts. A la 15ème minute, Lisandro servi à la limite du hors-jeu élimine un défenseur grâce à une belle feinte avant d'enrouler sa frappe, côté gauche du gardien. Il ouvre le score pour son équipe. Mérité au vue des nombreuses occasions lyonnaises. Si Lisandro a été très bon dans cette partie, Danic a joué un rôle prépondérant dans la première mi-temps, omniprésent avec son entente avec Malbranque. Lisandro n'en a pas fini avec les occas' puisque après un centre de Miguel Lopes, côté droit, il tente un retourné qui passe à quelques centimètres des buts coréens (25''). La chaleur étouffante à Lyon a poussé les organisateurs de ce match amical d'organiser un "temps mort" pour que les joueurs puissent se déshaltérer. 

Les Coréens vont avoir leur première occasion sur une tête d'Oris sur un centre venu de la gauche, mais la tête passe loin du cadre (27''), puis Yeong, grâce à un magnifique contrôle aérien, frappe de volée mais c'est aussi à côté des buts de Lopes (36ème minute). Puis Kwon sur corner verra sa tête passée juste au dessus des cages lyonnaises. Il s'agira du seul temps fort coréen dans cette première mi-temps.

Clément Grenier, plaque tournante dans ce match tentera une première frappe qui passera à côté des buts de Kwon, avant que sur coup-franc, son tir sera capté par le gardien coréen. 

Jeonbuk revient mais Lyon a de l'orgueil 

De retour de la mi-temps, Lacazette a une belle occasion de prendre l'avantage, mais sa frappe en angle fermé et repoussé du pied par Lee, le nouvel entrant. Leonardo pour les Sud-Coréens est tout près de tromper le gardien lyonnais sur coup-franc, mais le jeune gardien portugais est obligé de se détendre (50''). Deux minutes plus tard, sur un belle enchaînement, Leonardo égalise grâce à une frappe limpide dans les buts lyonnais. 1 but partout. Alexandre Lacazette frappe mais le gardien coréen dégage le ballon en corner, avant que l'attaquant français perd son face à face après une magnifique passe de Grenier en talonnade (66ème minute). Les latéraux, Dabo et Lopes, sont de moins en moins en vue dans la partie et ça se ressent, alors que Danic est transparent depuis le retour des vestiaires. Lacazette va libérer les Lyonnais après un centre de Zeffane, l'attaquant en profite et va plus vite que le gardien, puisqu'il n'a qu'à pousser le ballon de la tête. 2 buts à 1 pour Lyon, pendant la bonne période des Gones (75''). Umtiti, tout juste entré voit son centre tir échoué sur la barre (85''), avant que le défenseur gauche vienne mettre en danger sur une frappe avant la fin de la partie.

Finalement, les Lyonnais ont montré un visage convaincant face à une équipe assez fébrile techniquement et physiquement. Pas si sûr que l'opposition soit la même dans quatres jours contre le Real Madrid.