L'OL humilié

L'OL n'avait tout simplement pas les armes. Malgré 10 bonnes premières minutes, l'OL n'a pas tenu face à l'armada espagnole. Carlos Vela a signé un doublé synonyme d'Europa League pour Lyon...

L'OL humilié
Real Sociedad
2 0
Olympique Lyonnais
Real Sociedad: Bravo, De La Bella, Martinez, Ansotegi, Estrada, Markel (Elustondo 84'), Zurutuza, Prieto (Castro 78'), Griezmann (Granero 72'), Seferovic, Vela
Olympique Lyonnais: Lopes, Lopes, Koné, Umtiti, Bedimo, Gonalons (Ferri 84'), Fofana, Grenier, Benzia (Fekir 45'), Lacazette, Gourcuff (Bahlouli 77')
SCORE: 1-0 Vela 67' 2-0 Vela 90'
ARBITRE: Damir Skomina Cartons jaunes : Vela (36e), Umtiti (77e)
ÈVÉNEMENTS: Match retour de barrage de qualifications à la Ligue des Champions Estadio Anoeta / 30 000 spectateurs

Un début  de match à l'avantage de l'OL

Dès le coup d'envoi, l'OL a jeté une partie de ses forces dans la bataille. Obtenant un corner dès la première minute de jeu, Benzia, Lacazette et Grenier combinaient efficacement, ce qui laissait présager un bon match pour les supporters lyonnais. Cette mentalité très offensive conduisait parfois à des déchets techniques mais la défense récupérait rapidement.

Benzia s'enfoncait dans la défense mais etait rattrapé in extremis par la defense basque (4e), Gourcuff centrait à la minute suivante mais Lacazette était trop court pour reprendre de la tête (5e).. La Real a alors commencé à pointer le bout de son nez par un joli coup-franc (6e). L'OL avait laissé passer sa chance, la Sociedad prenait confiance...

La Real domine, sans marquer

La Real était très inquiétante sur ses contres, prenant pratiquement tout le temps de vitesse la défense lyonnais. Griezmann se présentait devant Lopes mais ratait sa tentative de lob (9e). Encore une fois seul, Vela reprenait un centre de volée mais Bedimo sauvait l'OL, Lopes étant battu (12e).Le gardien portugais multipliait les parades(21e,24e et 26e).

Fofana s'essayait bien à la frappe lointaine mais butait sur Bravo (23e). Au fil des minutes, l'OL ne montrait rien en attaque et était plus qu'hésitant en défense, notamment Miguel Lopes, jamais au bon endroit au bon moment, comme trop souvent cette saison. Lopes testait encore et toujours ses reflexes sur un tir de Griezmann (30e).

La Real était même proche d'obtenir un pénalty sur un tacle de Koné dans la surface (36e). Lacazette aurait pu ouvrir le score juste avant la mi-temps mais il s'est emmelé les pinceaux dans la surface.

Deuxième période, comme un chemin de croix

La deuxième mi-temps commencait et l'OL pouvait encore croire à la qualification. Fekir, entré à la pause, aurait notamment pu ouvrir la marque mais le jeune lyonnais en a trop fait dans la surface.. La Real pouvait récupérer le cuir. Seferovic touchait notamment le poteau (49e) alors qu'il était seul face au portier lyonnais! L'OL était presque chanceux de tenir le nul. Gourcuff et Bedimo tentaient leur chance de temps en temps mais ces occasions étaient trop rares et surtout trop timides pour inquiéter Claudio Bravo...

A la 58e, Seferovic se montrait une nouvelle fois maladroit sur un service de Griezmann en envoyant le ballon a côté de la cage alors qu'il était encore seul face à Lopes... Bafé Gomis, exclu du groupe lyonnais, en profitait à ce moment là pour tweeter une photo de lui, tranquille au restaurant, arborant fièrement une cravate verte. Peu après, Carlos Vela, seul a la reception d'un corner, reprenait parfaitement le ballon pour permettre au public d'Anoeta de pousser un grand ouf de soulagement! (1-0 69e). A 3-0 en cumulé, l'OL était perdu. Lyon n'y croyait plus et la Real se baladait sans soucis pendant les 20 minutes restantes. Griezmann (70e) s'est essayé pour enfoncer l'OL, sans succès. Bahlouli a bien tenté une frappe (86e) mais le mal était fait. Alors que les deux équipes semblaient s'être mises d'accord pour arrêter le match à 1-0, ce diable de Carlos Vela, est allé dribbler cinq plots (on appellerait ça défenseurs me dit-on dans l'oreillette) vêtus de rouge pour crucifier Lopes (2-0 90e). Anoeta explosait, la Real est en Ligue des Champions.

C'est donc une 3e défaite consécutive pour l'OL qui va retrouver ce week-end Evian en Ligue 1. Lyon n'avait tout simplement pas les armes pour lutter contre la formation basque. La C1 était trop haute cette année, les joutes de la Ligue Europa conviendront sans doute mieux à l'OL...