Lyon, une victoire payée au prix fort

L’OL a certes retrouvé le goût du succès en championnat, en s’imposant face à Guingamp (2-0, buts de Lacazette et Gomis), à l’occasion de la 12e journée à Gerland. Mais il a perdu sur blessure son gardien Anthony Lopes, et son capitaine Maxime Gonalons. Tout ceci à un peu plus d’une semaine d’un derby à Saint-Etienne.

Lyon, une victoire payée au prix fort
Olympique Lyonnais
2 0
En Avant Guingamp
Olympique Lyonnais: A.Lopes (Gorgelin, 32e)- Bedimo, Bisevac, Umtiti, Dabo - Malbranque, Fofana, Gonalons (c) (Ferri, 55e), Grenier (Briand, 89e) - Lacazette, Gomis
En Avant Guingamp: N'Dy Assembé - Martins Pereira (Leveque, 45e), Kerbrat, Sorbon, Lemaître - Mathis (c), Sankharé, Atik (Langil, 69e), Beauvue (Diallo, 45e) - Yatabaré, Mandanne.
SCORE: 1-0, Lacazette (13e) 2-0, Gomis (14e)
ARBITRE: M. Olivier THUAL Avertissements : Ferri (74e) pour Lyon ; Sankharé (34e), Mandanne (45e), Daillo exclu (52e) pour Guingamp
ÈVÉNEMENTS: 12ème journée de Ligue 1 au Stade de Gerland - 37334 spectateurs.

C’est une victoire à double tranchant. Un succès en championnat que les rhodaniens attendaient depuis un mois et demi et une victoire à Gerland face au FC Nantes (3-1). C’est à nouveau dans son enceinte, que le club de Jean-Michel Aulas a battu Guingamp (2-0), pour le compte de la douzième journée de Ligue 1. Une victoire payée au prix fort, puisque Anthony Lopes, puis le capitaine de Lyon, Maxime Gonalons sont tour à tour sortis sur blessure. Deux coups durs importants, à une semaine du déplacement à Geoffroy-Guichard, pour le traditionnel derby rhonalpien. Alors que Rémi Garde se félicitait de pouvoir récupérer un groupe quasiment au complet (une première cette saison, seul Gourcuff et Miguel Lopes manquaient à l’appel), ces deux nouvelles tuilent arrivent au pire des moments.

Guingamp offre deux buts à Lyon

Pour se défaire de surprenants bretons, positionnés à une très belle cinquième place à l’aube de ce douzième rendez-vous de la saison, les Lyonnais n’ont pas eu à forcer leur talent. Ils ont juste eux à profiter des cadeaux de l’arrière-garde guingampaise. C’est d’abord Lacazette, qui en a profité : à la suite d’un une-deux entre Grenier, et Fofana, ce dernier déclenche une frappe enroulée, que le portier repousse. Mais la défense des visiteurs peinent à se relancer, et le ballon revient à l’attaquant rhodanien qui d’une reprise de volée, propulse le cuir au fond des filets (1-0, 12e). Pour la première fois depuis la première journée (Lyon 4-0 Nice, 10 Août 2013), l’OL ouvre le score dans un match de championnat. Et ne s’arrête pas là. Quasiment sur le coup d’envoi, Yatabaré effectue une passe très hasardeuse en retrait dont profite Gomis, qui s’en va défier seul à seul le portier breton, et s’en débarasse d’un suptil petit ballon piqué (2-0, 13e). Positionné dans son nouveau 4-4-2, le collectif lyonnais a été solide, à défaut d’être brillant.

Si Lyon aurait bien pu alourdir la marque (45e+2, 74e, 78e), les Bretons ont eu énormément de mal à se créer des opportunités. Sauf au retour des vestiaires, quand ils ont vu le ballon dévié par Dabo dans son propre camp, échoué sur la barre (47 e). C’est au final un succès mérité pour les locaux. Mais cette victoire ne permet pas à l’Olympique Lyonnais de revenir dans la première partie de tableau, les Gones devant se contenter de la onzième place, en attendant le déplacement de Bordeaux à Nice, ce dimanche à 14h. Mais en considérant les résultats de la journée, comme le nul entre Rennes et Marseille, et entre Sochaux et Saint-Etienne, l’opération s’avère être intéressante. Les Lyonnais ne sont en effet qu’à trois longueurs de l’Olympique de Marseille, provisoirement cinquième. Le derby  sur la pelouse de Saint-Etienne (4e), dimanche prochain, marquera donc très clairement un tournant dans la saison des hommes de Rémi Garde.