Lyon : le coup d'arrêt qui fait mal

Alors que Lyon avait bouclé un mois de janvier parfait, les Gones ont bien mal débuté février en s'inclinant à Rennes (2-0).

Lyon : le coup d'arrêt qui fait mal
Rennes
2 0
Lyon
Rennes: Costil - Danzé (Moreira 45'), Hountondji, Armand, M'Bengue - Ntep (Grosicki 64'), Konradsen, Makoun, Alessandrini (Kadir 72') - Toivonen
Lyon: A. Lopes - Zeffane, Bisevac, Umtiti, Bedimo - Fofana, Gonalons, Malbranque (Koné 45') - Grenier - Lacazette (Danic 76'), Gomis (Briand 69')
SCORE: 1-0 Hountondji 22' 2-0 Toivonen 66'
ARBITRE: Philippe Kalt | Carton jaune : Bisevac (44') | Carton rouge : Umtiti (42')
ÈVÉNEMENTS: 23e journée de Ligue 1 | Stade de la Route de Lorient (23000 spectateurs)

Lyon ne perdait plus depuis deux mois. Entre la visite au Parc des Princes et celle de la Route-de-Lorient ce soir, deux mois se sont écoulés et l'OL avait perdu le goût amer de la défaite. Pour Rennes, en revanche, c'est peut-être un signe annonciateur d'une énorme deuxième partie de saison car, outre la victoire, les recrues alignées (Toivonen, Ntep...) ont parues très bien integrées au collectif. 

Le Stade s'est imposé grâce à un coup de tête d'Hountoundji et à Toivonen, auteur de son premier but en temps que Rennais. 

Pourtant, Lyon avait commencé son match comme à son habitude, dominateur, ayant la possession du cuir. Seulement, les Rennais, bien que défendant corps et âme comme d'habitude, savaient très bien quoi faire avec le ballon quand ils l'avaient. En passant sur les côtés, Lyon était débordé. Doucouré s'essaya à gauche (3'), notamment. Lyon répliquait par à-coup : Grenier tenta ses coups-francs (12', 20' et 29') mais, juste après, Rennes ouvra la score. Sur corner, Hountondji repris le centre de la tête et trompa Lopes (1-0 22'). Sans être méritée, l'ouverture du score du SRFC récompensait au moins l'abnégation des Bretons, qui pouvaient se targuer d'être la première équipe a avoir contraint Anthony Lopes à aller chercher la balle au fond de ses filets en L1 en 2014. 

Alors que Lyon semblait revenir dans la batailles, par l'intermédiaire de Gomis (34' et 36') ou encore de Fofana (35'), Umtiti commît l'irréparable en fauchant Alessandrini qui filait côté droit. Bien que le Rennais en ait largement rajouté, l'arbitre renvoya le jeune lyonnais, clairement auteur d'une faute professionnelle au vestiaire (41').

Après la pause, les Lyonnais paraissaient sonnés, voire résignés. A 10 contre 11, ils ne semblaient même plus se battre pendant qu'un Rennes peureux se retranchait sur ses positions. Autant vous dire que la qualité du match en à pâtit. A l'heure de jeu, Armand manqua le break (55') et c'est finalement Toivonen qui trompa Lopes en reprenant un centre de Doucouré, consécutif à un magnifique service de Grosicki, autre recrue qui s'est montré ce soir. (2-0 66')

Lyon connait clairement au coup de mou et devra se relancer dès mardi, avec la réception de Troyes en Coupe de la Ligue, objectif finale ! Pour Rennes, l'objectif maintien de décembre n'est peut-être plus d'actualité. Actuellement 15e, les Bretons ont largement le potentiel pour viser le top 6.