Cette fois rien ne va plus à Lyon

Eliminé en barrage de la ligue Europa par les Roumains de l'Astra Giurgu l'Olympique Lyonnais est également à la peine en championnat où les hommes d'Hubert Fournier sont à la recherche d'une première victoire depuis le match d'ouverture contre Rennes le 10 septembre. De leurs côtés les promus messins ont obtenu deux matchs nuls lors des trois premières journées.

Cette fois rien ne va plus à Lyon
fff.fr
FC Metz
2 1
Olympique Lyonnais
FC Metz: Carrasso, Métanire, Milan, Choplin, Bussman, Rochi (cap.) (Sarr 72'), Krivets (Andrada 69') , N'Daw, Ngbakoto, Maïga (Falcon 64'), Lejeune.
Olympique Lyonnais: Lopes, Tolisso, Gonalons (cap,), Koné, Jallet, Mvuemba, Ferri, Zeffane (Bahlouli 87'), Ghezzal, Lacazette, N'Jie (Malbranque 82')
SCORE: Lacazette 68' 0-1 N'Gbakoto 82' sp 1-1 Falcon 86' 2-1
ARBITRE: M.Buquet N'Daw 46'
ÈVÉNEMENTS: Ligue 1 J4 Stade St-Symphorien.

Après une semaine éprouvante et une élimination en barrage de la Ligue Europa, une première depuis 18 ans, les Lyonnais avaient rendez-vous au stade St-Symphorien de Metz pour y défier le promu. Ce sont bien les visiteurs qui mettent le pied sur le ballon en premier sous l'impulsion de Christophe Jallet déja parfaitement intégré à son nouveau club. Les Lyonnais lancent les jeunes Karim Ghezzal et Cinton N'Jie à l'assaut de la surface de réparation de Johan Carrasso mais malgré l'envie affichée les centres manquent de précision et ne trouvent pas Alexandre Lacazette vraisemblablement en manque de repère dans ce 4-3-3 instauré par Hubert Fournier. Côté grenat le danger vient principalement du Biélorusse Krivets, arrivé cet été en provenance du Bate Borissov, mais à l'instar de son homologue Anthony Lopes a passé une première mi-temps relativement tranquille. Les Lyonnais sont même les premiers à inquiéter le portier adverse par l'intermédiaire d'Arnold Mvuemba puis d'Alexandre Lacazette jusque là trés discret mais qui oblige Carrasso a dévié sa tentative sur la barre transversalle juste avant le retour aux vestiaires. Les Lyonnais ont manqué cruellement de réalisme malgré de bonnes intentions dans le jeu et restait vulnérable face aux contres Messins.

Au début du deuxième acte le scénario est inversé: Metz domine tandis que les yonnais font le dos rond en défense pour résister aux coups de butoir de Bussan, Krivets et aux appels en profondeur du Malien Maïga. Après un quart d'heure de domination les Messins baissent le rhytme et cédent du terrain. Christophe Jallet lance idéalement Alexandre Lacazette qui est victime de la faute de Choplin? Non selon Rudy Buquet. Suite à une nouvelle action litigieuse les Lyonnais se projettent rapidement vers l'avant mais cafouille, Carrasso s'interpose devant Ferri avant de s'incliner devant Lacazette qui inscrit son troisième but cette saison. On pense alors que les Lyonnais ont fait le plus dur mais rapidement les Messins remettent la marche avant: le coup franc de Kévin Lejeune oblige Lopes à se coucher pour stopper son coup-franc au ras du sol. A 10 minutes du terme la défense des gones va craquer: Jordan Ferri concéde un pénalty que Yeni Ngbakoto  transforme sans problême et à la 88ème Falcon, rentré en  jeu à la 65ème minute, scelle le score d'une tête plongeante. Une première victoire qui permet aux Messins de remonter à la 14ème place tandis que la formation d'Hubert Fournier s'enlisse à la 17ème position avant de recevoir Monaco le 12 septembre avant de se rendre au Parc des Princes le 21 du même mois, pas de quoi être optimiste donc.