Lyon se relance, enfin

Grâce à une dure victoire décrochée face à l'AS Monaco, L'OL prend un peu d'air au classement à la faveur de sa deuxième victoire de la saison.

Lyon se relance, enfin
Lyon
2 1
Monaco
Lyon: Lopes - Jallet, Rose, Umtiti, Tolisso - Gonalons - MVuemba (NJie 66'), Malbranque (Koné 82'), Ferri, Lacazette, Fékir (Gourcuff 74')
Monaco: Subasic - Dirar, Carvalho, Raggi, Kurzawa - Carrasco (Kamara 84'), Moutinho, Toulalan (Germain 77'), Kondogbia, Ocampos (Martial 77') - Berbatov
SCORE: 1-0 Fékir 30' 1-1 Ocampos 39' 2-1 Tolisso 73'
ARBITRE: Clément Vogt| Cartons jaunes : Jallet (14') et Toulalan (55')
ÈVÉNEMENTS: 5e journée de Ligue 1, Stade de Gerland (34000 spectateurs)

On avait quitté Lyon il y a deux semaines, en plein marasme après sa défaite concédée dans les dernières minutes contre Metz. Retour aux affaires ce vendredi soir contre Monaco. Alignés dans leur traditionnel 4-4-2, l'OL, qui assistait aux retours d'Umtiti et de Fékir dans le onze type, a enfin montré un jeu digne du club face à l'armada monégasque, également pas au mieux dans ce début de saison.

Les Lyonnais avaient le pied sur le ballon et le faisaient tourner sans vraiment trouver de solutions face à une assise défensive de l'ASM bien assurée. Kurzawa notamment était très important de par ses prises de balles autoritaires et ses montées offensives. Les deux équipes obtenaient rapidement leurs premières occasions  (Malbranque 12' puis Moutinho 16'). La commenca le festival Anthony Lopes. Le gardien lyonnais était monté sur des ressorts hier soir ! C'est du moins ce que laissaient penser ses parades spectaculaires à répétition face à Carrasco (22'), Berbatov (45', 53', 90') ou encore Germain (84').

Rapidement, l'OL trouva l'ouverture grâce à son jeune attaquant Nabil Fékir. Superbement servi par un enchaînement de Lacazette, le jeune Gone ajusta Subasic d'une frappe croisée à ras de terre (1-0 30').

Comme souvent après avoir marqué, l'OL ne sut pas vraiment gérer son avance et, bulbutiait son football en défense. Umtiti, d'une passe à l'adversaire parfaite, offrit à Kondogbia un ballon d'attaque parfait que l'international français offrit à Ocampos. Le jeune Argentin n'en demendait pas tant et fusillait un Lopes battu sur ce coup la, lâché par sa défense (1-1 39'). Monaco revenait dans le match.

L'OL entama la deuxième période tambour battant, avec la ferme intention de terrasser l'ASM, qui, néanmoins, ce montrait extrêmement dangeureuse sur chacune de ses occasions. C'est finalement Corentin Tolisso, un autre jeune sorti du centre, qui offrit la victoire à Lyon consécutivement à un centre d'Umtiti, qui se ratrappait de sa boulette. (2-1 73'). 

La fin de match fut un long chemin de croix pour les Gones, sérieusement bousculés par une équipe de Monaco accrocheuse mais finalement assez peu organisée. Les joueurs du Rocher pourraient chuter dans la zone de relégation.. Pour l'OL en revanche, c'est un nouveau départ, prochaine étape face au PSG, ou les erreurs de la défense lyonnaise ne pardonneront pas.