Derby ASSE-OL : L'envers du décor

Ce soir, 21h, le chaudron devrait exploser, lors de ce 109ème derby entre Saint-Etienne et Lyon, match le plus attendu de la région Rhône-Alpes et l'un voir le plus grand derby de France.

Derby ASSE-OL : L'envers du décor
Derby ASSE-OL : L'envers du décor
Asse
Lyon

Les verts actuellement 7èmes de Ligue 1 qui reste sur 3 matchs nuls de rang vont devoir gagner en caractère ce soir, quant aux lyonnais, 3èmes du championnat, ils enchainent les victoires avec 10 rencontres sans défaite, ils partent donc favoris dans ce choc de la 15ème journée de Ligue 1. 

Les grands absents coté lyonnais ne sont autres que Grenier (en reprise), Gourcuff, Fofana, et Danic non retenu par l'entraineur.

Les verts, eux devront se passer des services de Mevlut Erding et François Clerc, quant à Tabanou incertain, il devrait être présent au chaudron.

Saint-Etienne - Lyon est vu comme le derby le plus bouillant de l'hexagone, seulement 60 kilomètres séparent les deux villes de la région Rhône-Alpes. La rivalité n'est pas récente, les deux villes ont toujours connu de grandes différences notamment sociales, Saint-Etienne ville minière contre la bourgeoisie lyonnaise. Les rivalités entre les deux clubs ont commencé vers les années 60, quand Saint-Etienne était l'un voir le plus grand club de France, enchainant les titres et les championnats, les verts ont connu leur apogée dans les années 60-70.

L'OL, après l'arrivée de Jean-Michel Aulas, a commencé à rivaliser avec ces derniers. Les années 90 sont le début d'une ascencion fulgurante pour les gones, conclue par la suprématie lyonnaise lors des années 2000 qui enchainait les titres et a dominé le championnat durant 7 années de suite.

Les 2 équipes sont depuis quelques années au même niveau pratiquement, se suivant au classement, l'écart de points n'est jamais creusé. L'OL reste quand même le grand gagnant de ce derby. La dernière victoire des verts à Geoffroy Guichard remonte au 6 avril 1994. Ils espèrent inverser la tendance ce soir en gagnant devant leur supporters.

Mais la rivalité est bien présente et s'itensifie d'années en années.

Revenons sur ces grandes déclarations mythiques de joueurs et entraineurs lyonnais et stéphanois qui ont lancé le derby :

Palmieri (formé à l'OL) : « Chaque saison, on avait un seul match en tête : le derby. C’était super chaud, il y avait beaucoup d’engagement, même en jeune ! C’était des bons matchs à jouer. On était formaté pour gagner ces matchs depuis tout petit »

Roger Rocher (ancien président des verts: "Lyon n'est autre que la banlieue de Saint-Etienne"

Domenech (ancien joueur OL): "A l’envers comme à l’endroit, le maillot vert me donne des boutons, Un vert ça va, 30000 bonjours les dégâts » , "On va bientôt enlever les panneaux sur l’autoroute et, quand vous serez en Ligue 2, plus personne ne saura où est Saint-Etienne. »

Di Nallo (ancien joueur OL) :"Si nous battions les Verts en octobre, nous étions tranquilles jusqu’à la trêve. Le public nous pardonnait tout "

Lacombe (ancien joueur OL et ASSE) :  "C’est bien de retrouver les Verts cette saison, ça nous fait six points assurés !".

Pedron (ancien ASSE) : « Ça m’a beaucoup marqué à Geoffroy-Guichard où il y a bien plus d’ambiance qu’à Lyon(…). Les jours de derby, c’était vraiment quelque chose dans les rues de Saint-Etienne"

Elie Baup (ancien coach ASSE) :C’est le match des trois "C" : le cerveau, le cœur et les couilles Il faut y être.

Rémi Garde (ancien OL) : "La rivalité vient des supporters, surtout pas des joueurs de St-é, qui ne sont pas Stéphanois."

Romeyer ( président ASSE) : « Ruffier est une Ferrari ,Vercoutre une 2cv »

Govou (ancien OL): "Je suis arrivé à Lyon à 18 ans j'ai tout de suite compris que perdre ce match était inenvisageable. Dans la semaine qui précédait la rencontre, les fans assistaient aux entraînements et, pour eux, c'est la guerre totale."

Galtier (coach ASSE): "Le derby c'est dans les ADN des 2 club, soit t'as le sang vert soit t'as le sang rouge et bleu; c'est plus fort qu'un PSG-OM"

Jean-Michel Aulas (président OL) : « La Champions League, les stéphanois la jouent sur Playstation » , "J'ai eu peur que ça explose en vol, comme Saint-Etienne ce soir" , "dimanche prochain on a un petit match de province à gagner" .

Lacazette (OL) : « Moi, je n’échange pas mon maillot avec un Stéphanois à la fin d’un derby. Je ne suis de toute façon pas de nature à demander le maillot d’un adversaire. Si c’était pour quelqu’un, je pourrais peut-être prendre un maillot de l’ASSE… Mais non finalement, même pas ! (rire) »,

Déclarations avant match:

Domenech à Revelli: « On vous écoutera pleurer dimanche soir, comme d’habitude… Tu te rends compte que les jeunes qui ont vingt ans, à Saint-Etienne, n’ont toujours pas vu une victoire des Verts dans le derby à Geoffroy-Guichard? » 

Réponse de Revelli:  « Dimanche soir, on va vous mettre une rouste, vous n’allez pas vous en remettre et vous allez finir difficilement la saison »

Ruffier (ASSE): "On nous montre des films sur l'histoire du club dès notre arrivée à Saint-Etienne, on a envie de leur marcher dessus cette année"

Loulou Nicollin : « Je regarde toujours les matchs de l’OL quand Montpellier ne joue pas en même temps. L’OL, c’est mon club, ma passion. J’ai tout vécu avec Lyon(…) Jean-Michel (Aulas) pense tout le temps au 5-1 de l’année dernière. Ça m’a embêté, vraiment. J’aurais préféré en mettre 5 à Saint-Etienne !"

Fekir (OL): "J'ai eu une meilleure proposition de Saint-Etienne il y'a 4 ans mais j'ai refusé, je voulais joué à Lyon, la ville dans laquelle j'ai grandi. Marquer lors d'un derby ce serait excitant, j'aimerais être décisif" 

Gradel (ASSE) : "Marquer le but de la victoire la saison dernière à Gerland c'est quelques chose d'exceptionnel, je reçois encore des messages de félicitations"

Gonalons (OL) : "À Geoffroy-Guichard, j'ai toujours gagné avec les pros, et je suis trop jeune pour me souvenir de la dernière défaite en 1994 (sourire)"

Jallet (OL) : "Les gens attendent ce match avec impatience. C'est un peu la suprématie régionale qui est en jeu. Ce sera une passion déchirante entre les deux frères ennemis"

Les supporters lyonnais hier à Tola Vologe "Une seule obsession, respecter la tradition"

Les équipes probables: 

Saint-Etienne : Ruffier - Théophile-Catherine, Bayal, Perrin, Tabanou - Clément, Cohade, Lemoine - Hamouma, Van Wolfswinkel, Monnet-Paquet.

Lyon : A. Lopes - Jallet, Bisevac, Umtiti, Bedimo - Ferri, Gonalons, Tolisso - Malbranque - Lacazette, Fekir.

LE DERBY EST LANCE ! Quelle équipe en resortira vainqueur? Réponse ce soir 22h30 en direct sur Canal + .