Lyon s'en sort bien

Dans un match d'une grande intensité, Lyon a contenu les assauts phocéens et ramène un point précieux de ce déplacement périlleux. L'OL reste leader, l'OM lui est troisième à 4 points de son adversaire du jour.

Lyon s'en sort bien
Marseille
0 0
Lyon
Marseille: S.Mandanda (cap) - Romao, Fanni, J.Morel - B.Dja Djédjé (Aloe 68e), Imbula, Ben.Mendy - Thauvin (Ocampos 61e), Payet, A.Ayew - Gignac (Batshuayi 81e).
Lyon: A.Lopes - Jallet, Rose, Umtiti, Bedimo - Ferri (Malbranque 78e), Gonalons (cap), Tolisso - Ghezzal (Njie 44e) - Lacazette (Yattara 88e), Fekir.
ARBITRE: Benoit Bastien

C"était le gros match de cette journée, l'une des affiches phares de cette saison. Lyonnais et marseillais avaient à coeur de profiter du faux pas du PSG un peu plus tôt dans la journée à Bordeaux. Certes le score est resté figé tout au long des 90 minutes, mais c'est bien là le seul point noir de cette soirée qui a tenu toutes ces promesses.

Au coup d'envoi, l'OM donnait le ton et étouffait l'OL d'entrée. C'est pourtant Lyon qui se procure la plus grosse occasion de cette première période dès la 7eme minute avec Lacazette qui profite d'un super travail de Ferri mais ne trompe pas Mandanda. Dès lors, l'OM confisque le ballon, et se procure une superbe occasion, sur une tête de Gignac, mais Lopes veille et détourne en corner. Hubert Fournier sentant son équipe acculée réagit et sort un Rachid Ghezzal bien trop timide au profit de Njie (44e).

En deuxième période, les débats s'équilibrent, l'OL touchant plus le ballon mais ne parvenant à se montrer dangereux que sur un coup de pied arrété de Fekir que Lacazette ne parvient pas à reprendre correctement. L'OL est mieux mais c'est l'OM qui se montre le plus dangereux avec deux énormes occasions, tout d'abord par Gignac à la 71ème minute qui d'une frappe croisée trouve le poteau de Lopes qui était battu et surtout à la 83ème minute, suite à un corner venu de la gauche, Fanni reprend de la tête, Lopes se détend et repousse mais Ocampos a suivi et tacle le ballon. Les marseillais croient au but mais Monsieur Bastien ne le valide pas. 

Deux minutes plus tard, nouveau rebondissement, Morel est expulsé après une grosse faute sur Gonalons à droite du camp lyonnais, les deux pieds décollés du sol. 

Dès lors, les lyonnais deviennent plus entreprenant et manque le hold up d'un rien à la 88ème minute sur une frappe de Tolisso à ras de terre qui est enlevée in extremis par le portier phocéen.

Le match se termine donc sur un score nul et vierge, Lyon ramène un bon point et conserve sa place leader (58 points) devant le PSG (56 points) et l'OM (54 points). Les phocéens ont globalement dominé mais ne s'imposent pas et nul doute que le but non validé par le corps arbitral n'a pas fini de faire parler dans les jours à venir...