L'ASSE s'en sort bien !

Après sa défaite 3-0 lors du match aller face à son ennemi juré l'AS Saint-Étienne, l'Olympique Lyonnais se devait de se racheter auprès de ses supporters mais aussi pour garder une longueur d'avance sur le PSG à le tête de la Ligue 1. Un 110e derby prometteur.

L'ASSE s'en sort bien !
Loïc Perrin et Alexandre Lacazette, by AFP
Olympique Lyonnais
2 2
AS Saint-Étienne
Olympique Lyonnais: Lopes; Jallet, Rose, Umtiti, Bédimo; Gonalons, Tolisso, Ferri (70e Grenier), Fékir (79e Yattara); Njie (87e Ghezzal), Lacazette
AS Saint-Étienne: Ruffier; Clerc, Baysse (28e Hamouma), Perrin, Catherine, Tabanou; Corgnet ( 83e Monnet Paquet), Nguemo (72e Diomande), Clement, Erding, Gradel
SCORE: 1-0, 24e Njie. 1-1, 31e Gradel (sp) 1-2, 45e Hamouma 2-2, 48e Jallet
ÈVÉNEMENTS: 33e journée de Ligue 1, Stade Gerland

Ce derby s'annonçait chaud, et les spectateurs ont été servis. Les lyonnais commencent fort, et dès la 1ere, Clinton Njie accélère et met le feu dans la défense stéphanoise, mais est stoppé par Ruffier. Les Rhodaniens ne baissent pas le rythme, et continuent d'attaquer. A la 12e minute, Bédimo trouve Njie dans le dos de la défense, le jeune camerounais pique son ballon devant Ruffier, mais Perrin sauve sur sa ligne de justesse. Sans doute piqué au vif à la pensée du match aller, les hommes d'Hubert Fournier sont en forte domination dans cette rencontre, et à la 16e minute, Nabil Fékir, superbement décalé par Alexandre Lacazette, trouve la barre sur une frappe à l'entrée de la surface. Les Verts ont du mal à contenir la furie lyonnaise et c'est logiquement qu'à la 24e minute, Nabil Fékir décale Clinton Njie, intenable ce soir, qui s'en va tromper Ruffier d'un plat du pied au ras du poteau, 1-0.

Dans les minutes qui suivent, les stéphanois osent enfin attaquer, et Gradel se retrouve devant le but. Lopes le stoppe une première fois, mais Nguemo a suivit, et frappe dans la foulée, le gardien lyonnais est battu, mais Lindsay Rose est là pour arrêter le ballon...de la main ! Ça fait pénalty pour l'ASSE, et carton rouge pour le défenseur lyonnais, à la 30e minute de jeu. Max-Alain Gradel ne se fait pas prier, et prend Anthony Lopes à contre-pied, 1-1. S'en suit une domination lyonnaise, mais des occasions qui manquent d'efficacité. Alors qu'arrive la mi-temps, Romain Hamouma est lancé dans le dos de la défense par Corgnet, réalise un grand-pont sur le portier rhodanien, et redresse le ballon pour faire trembler les filets de Gerland. Mi-temps : 1-2.

La deuxième mi-temps s(annonce dur pour les lyonnais qui vont jouer à 10 contre 11 pendant encore 45 minutes. Mais les joueurs de l'OL n'en démordent pas, et à la 47e minutes, Nabil Fékir obtient un coup-franc proche du point de corner adverse. Il se charge de le frapper, et trouve la tête de Christophe Jallet qui a plongé au premier poteau. Lyon revient dans le match, 2-2.

Comme dans tout derby, la tension est palpable, celui-ci n'échappe pas à la règle. Ainsi, suite à une prise à la gorge de Gradel sur Fékir, s'en suit une échauffourée entre lyonnais et stéphanois. L'arbitre de la rencontre arrive tant bien que mal à calmer les esprits, et avertit le jeune ivoirien, ainsi que le gardien de l'OL, qui s'est rué un peu trop rudement sur le stéphanois.

La suite du match est monotone : les hommes d'Hubert Fournier qui attaquent, et ceux de Christophe Galtier qui refusent le jeu. Ainsi, l'OL se créa de nombreuses occasions, et auraient même pu mener au score sur une tête de Loïc Perrin qui attérit sur sa propre barre après un corner de Clément Grenier. L'ASSE tente quelques offensives, sans être véritablement dangereux, sauf à la 84e, où Samuel Umtiti sauve une reprise de volée de Max-Alain Gradel. Les lyonnais tentent, mais manquent cruellement d'efficacité, à l'image d'un Alexandre Lacazette très peu en vue ce soir. 2-2 score final, l'OL est leader du championnat à égalité de point avec le PSG, qui compte un match en moins.