Les ennuis continuent pour l'OL

Gravement touché à la cheville à l'entraînement ce matin, Aldo Kalulu vient rajouter son nom à une liste de blessés déjà bien fournie à Lyon.

Les ennuis continuent pour l'OL
Aldo Kalulu rejoint l'infirmerie lyonnaise [AFP]

On attendait beaucoup du jeune attaquant lyonnais, propulsé sur le devant de la scène avec la longue indisponibilté de Nabil Fékir (ndlr : rupture des ligaments croisés). À 19 ans, Kalulu s'était déjà mis en évidence lors de sa première titularisation à Gerland en inscivant le premier but de son équipe face à Bastia, ammenant Hubert Fournier à le titulariser quelques jours plus tard en League des Champions contre Valence. Match après match, il s'imposait comme une solution crédible en attaque au côté de Lacazette. Mais cétait sans compter sur ce mardi matin et un choc avec Mapou Yanga-Mbiwa. Obligé de quitter prématurement l'entraînement qui se déroulait à huit clos, le verdict a rapidemment été annoncé par l'OL. "Une grave entorse de la syndesmose avec une atteinte du ligament interne de la cheville et une indisponabilité d'environ deux mois" pour l'avant centre Rhodanien.

L'hécatombe se poursuit

Alors que Rafael et Mbiwa avaient retrouvé le chemin de l'entraînement cette semaine, cette blessure vient s'ajouter à celles de Clément Grenier, Gueida Fofana, Milan Bisevac, Henri Bedimo et Nabil Fékir donc, qui ne rejouera pas avant le printemps. Avec les ventes conjuguées de Yattara et Njie cet été, Fournier n'a plus que trois solutions à la pointe du losange de son 4-4-2 (Alexandre Lacazette, Claudio Beauvue et Maxwell Cornet). Au moment d'évoquer un possible joker médical lorsque Fékir s'était blessé, Jean Michel Aulas déclarait avoir une confiance totale en ses deux jeunes attaquants. Pas sûr que la blessure de l'un d'entre eux ne remette pas à l'ordre du jour l'arrivée d'un nouvel avant-centre.