Lyon 1 - Bordeaux 3 : l'OL a la gueule de bois

Retour sur le match OL - Bordeaux (1-3)

Lyon 1 - Bordeaux 3 : l'OL a la gueule de bois
Lyon 1 - Bordeaux 3 : l'OL a la gueule de bois

Samedi soir, il est 1h37 du matin au Carnegie Hall du quartier de Gerland lorsque que Jean-Michel Aulas vient rejoindre Génésio accoudé à sa table sur laquelle repose un Bordeaux Millésime 2016.

-Bruno, ça va pas du tout, c’est quoi ce 4-3-3 ? Des joueurs hors de forme, d’autres à moitié blessés. Je veux un plan de relance, envoie moi un mail sur ma boite Outlook.
-Président, vous aviez dit que vous interveniez pas dans les choix sportifs…
-Tu as besoin d’aide Bruno et Gérard est trop faible pour pouvoir t’épauler. Il a encore subi un triple pontage coronarien, on ne sait pas s’il va s’en sortir. Les infirmières m’envoient des messages pour me dire qu’il hurle « Ginola assassin » au fond de son lit et me supplient de venir le chercher.
-L’effectif est trop léger, Prez’.
-L’académie est formidable Bruno !
-Vous aviez promis 2 recrues spectaculaires…
-L’académie est formidable Bruno !
-…1 préparateur physique
-Florentino Perez est mon ami Bruno !
-…une cellule de recrutement efficace
-Pourquoi recruter Bruno, nous produisons du très bon miel !
-Des nouvelles d’Iturbe ?
-Reprends un verre Bruno.

Génésio se recommande un rhum agricole de chez Philippe Layat alors que Ferri, au fond de la salle, commande sa troisième entrecôte sauce tartare d’1,2kg.

-C’est bien fils, mange. Tu seras titulaire et capitaine au prochain match, j’ai besoin de joueurs comme toi.

Darder entend la conversation et demande pourquoi tant de favoritisme envers Ferri.

-Il est combattif, Sergi. J’aime les joueurs combatifs. Et tiens, va me faire 30 tours de restaurant et tu joueras que 60 minutes mercredi du fait de ta remarque impertinente.
-Mais coach, je veux bien qu’on soit combatif mais comment on fait pour jouer sans Lacazette.
-Qui t’a dit qu’il ne jouait pas Sergi ? Le staff médical lui a préparé une attelle, des anti inflammatoires, un imper ciré et un fauteuil Stannah pour la maison.
-Ok coach, confiance en institution OL.

Tout le monde repart et Rachon refuse de payer sa part tant qu’il n’aura pas eu sa prolongation.

La soirée continue dans un karaoké où Gonalons se distingua par une superbe reprise de « Capitaine abandonné » tandis Morel ne donna pas sa part au chien sur « La jambe de bois » de Gainsbourg.

Cependant ce moment de convivialité fut gâché par Nkoulou qui tacla le dernier participant sans raison apparente.

 

Flashback sur le match :

43 000 spectateurs, soleil sur le Parc OL. Tout est réuni pour conserver la série d’invincibilité dans l’outil. Mais bis répétita du match contre Dijon où l’OL avait ouvert le score puis s’était liquéfié au fur et à mesure que le match avance. 2 scénarios  similaires avec des ouvertures du score précoces puis quelques occasions manquées avant de se faire égaliser et sombrer.

Les buts bordelais en image :

Le but de Kalulu et la prestation de Diakhaby sont à peu près les seuls motifs de satisfaction de ce match sans véritable plan de jeu.

But Kalulu :