OL 0 - 1 Juve : La Vieille Dame a encore de la ressource

Résumé, notes et le programme.

OL 0 - 1 Juve : La Vieille Dame a encore de la ressource
Olympique Lyonnais
0
1
Juventus de Turin
OL 0 - 1 Juve : La Vieille Dame a encore de la ressource

L’avant-match

Cette déclaration n’est pas du tout faite dans l’euphorie d’un derby victorieux 2 à 0, rassurez-vous. Ah si ? Oui bon.

Le classement en L1 avant le match contre Nice :

Le classement en L1 après le match contre Nice :

3 places de perdues et toujours 13 points au compteur, pas besoin d’avoir fait de la physique quantique pour comprendre que l’OL a losé à l’Allianz Rivera.

Le bilan en L1 est sans appel : 4 victoires en 9 matchs.

Celui toutes compétitions confondues n’est pas plus glorieux : Déjà 6 défaites sur 12 matchs disputés.

Tu ressens au fond de toi de la gêne, de la honte, de la stupeur, de l’incompréhension voire même du dépit. Figurez vous que nous ne sommes pas seuls : suivez mon regard les bordelais, rennais et stéphanois.

Alors pour recevoir la Juventus, Génésio s’est paré de ses plus beaux habits.

3-5-2 concocté aux petits oignons face à une équipe évoluant dans le même registre tactique. On ne mentionnera pas le fait que la Juve maîtrise à la perfection ce dispositif et dispose de suffisamment d’agressivité défensive pour que celui-ci soit efficace. Ah c’est fait ? Bien.

La compo : Lopes – Mapou Nkoulou Diakhaby– Rafael Darder Gonalons Tolisso Morel – Fékir Lacazette.

Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’à l’exception de Mammana, malade, et Rybus, nul, cette composition commence à ressembler de très près au 11 type voulu par Génésio et rêvé par les supporters.

Le rectangle

Une première mi-temps poussive lors de laquelle les lyonnais ont regardé jouer les italiens. Une possession italienne globalement stérile, bien que la Juve se soit procuré 3 occasions franches. Une pour Bonucci contré par…Khedira et deux par la suite pour l’inévitable Higuain à chaque fois mis en échec par Anthony Lopes.

L’OL a de son côté une occasion, si tant est qu’on puisse l’appeler comme ça. Sur un corner, Bonucci appâté par le physique de marin pêcheur de Diakhaby le provoque en duel et… perdu. C’est de la pelouse, pas un tatami Leo. Pénalty pour l’OL (34ème) et comme face à la Gantoise (ptdrrrr), Lacazette le manque. Ou plutôt Buffon le stoppe et le show peut commencer.

[50ème minute] Après un contre lyonnais rondement mené, Fékir frappe et voit son tir dévié, il faut un réflexe miraculeux de Jean-Louis Bouffon pour dévier le ballon du but.

[71ème minute] Tolisso seul au 2ème poteau vient placer une tête à bout portant. But ? Non. Aimanté par Jean-Louis on vous dit.

Vous connaissez l’adage : à trop rater, on se fait …

[76ème minute] Jeremy Morel se fait déborder par Cuadrado, et les événements. Sa frappe en angle fermé fait mouche. 0-1, tout va bien. Si vous voulez connaitre le sentiment du supporter moyen à ce moment là, prenez votre pouce que vous reliez à votre autre pouce ainsi que votre majeur à votre autre majeur. Faites le plus beau rond possible et contemplez.

0-1, ce sera aussi le score du match malgré une dernière tentative de Ghezzal

Evidemment on taira que Lemina a été expulsé à la 54ème minute et que l’OL a donc joué 40 minutes à 11 contre 10.

On passera également sous silence qu’on a joué avec 5 défenseurs face à une équipe évoluant à 10 et ce, pendant 30 minutes.

Enfin on omettra le fait que l’OL comptabilise désormais 7 défaites en 13 matchs TTC cette saison.

Geoffrey, un petit mot ?

Les notes

Lopes (5) : 2 beaux arrêts face à Higuain et un premier poteau à l’agonie sur la frappe de Cuadrado. Il le reconnait lui même, il est "très loin d'être au niveau de (ses) attentes personnelles en ce début de saison."

Mapou (4) : De la combativité mais 1- souvent en retard, 2- les pieds carrés dans les relances. Remplacé par Ghezzal (82ème) qui aura tenté de rehausser le rythme après le but concédé.

Nkoulou (4) : Un marquage plus que laxiste sur Higuain et a eu du mal à gérer la profondeur.

Diakhaby (6) : Deux matchs cette saison face à Bordeaux et la Juve, il a chaque fois été le meilleur défenseur de l’OL. Pour 2 défaites. Foutu karma.

Rafael (5,5) : Débordant d’énergie, il a fait 60-70 minutes de très bonne facture avant de baisser le pied et multiplier les mauvais choix ou mauvaises passes.

Morel (0 selon nous, 8 selon Génésio) : Voir les notes.

Gonalons (7) : ENFIN ! De l’abattage, des duels gagnés, Maxime a fait un match de leader et a un tenu son rôle de capitaine dans lequel il a trop souvent failli ces derniers temps. L’OL aura besoin de lui pour sortir de cette mauvaise passe.

Tolisso (5) : Très discret même s’il a beaucoup couru, il aurait cependant pu faire la différence sur cette tête de la 71ème minute. Ah oui, il a dit ça aussi :

Un message à faire passer ?

Darder (4) : Que d’erreurs techniques pour celui qui doit justement poser le pied sur le ballon et fluidifier le jeu de son équipe. Quelques éclairs mais trop insuffisant. Remplacé par Ferri (63ème) qui aura tenté de jouer plus haut pour contrarier les italiens, sans succès.

Fékir (5) : Une grosse occasion et une complicité avec Lacazette à retrouver.

Lacazette (4) : Des courses, de l’envie mais du déchet et un pénalty raté. Alex doit retrouver le rythme de la compétition et le chemin des filets. Galette saucisse? Remplacé par Cornet (72ème), lui aussi de retour à la compétition et qu’on n’a pas vu.

Demandez le programme

OL-Guingamp, au Parc OL, Samedi à 17h. Tout autre résultat qu’une victoire plongerait l’OL dans la crise bien que l’état-major des gones (précisons que la moitié de ceux-ci sont sous assistance respiratoire) se refuse à évoquer ce terme. 

Les guingampais restent sur 3 défaites et 2 victoires en 5 matchs de Ligue 1 et l’historique des confrontations en terres rhodaniennes reste largement en faveur des lyonnais (6 victoires pour 3 défaites) :

Composition possible : Lopes - Rafael Nkoulou Diakhaby Rybus - Gonalons Ferri Tolisso - Ghezzal Cornet Lacazette

Alors l’adversaire idéal pour se relancer ?