Juventus 1 - 1 OL : Lyon prend une cure de jouvence

Résumé, notes et programme.

Juventus 1 - 1 OL : Lyon prend une cure de jouvence
Juventus 1 - 1 OL : Lyon prend une cure de jouvence

Pfff...Hourra ! Voilà comment on peut résumer cet affrontement entre la Juventus et nos Lyonnais. Et c'est amusant comme c'est un son de cloche similaire au match qui s'est joué au formidable outil 100% connecté. Alors, certes, le résultat diffère entre les 2 rencontres puisqu'on est arrivé à récupérer un point au Juventus Stadium 100% forteresse et hors hymne 10% ambiance. On ne peut pas dire qu'ils aient impressionné les lyonnais ayant fait le déplacement.

A contrario, les 1800 supporters lyonnais qui ont suivi leur équipe de cœur ont été superbes de soutien et d’encouragements en faisant de ce parcage le théâtre d’une belle fête.

En ce qui concerne les 11 garçons sur le terrain, un seul changement par rapport à l'écrasante victoire face à Toulouse. En effet, Rybus prend la place de milieu gauche à Cornet qui va visiter le banc Turinois. N'Koulou et Kalulu, eux, profiteront directement de l'ambiance en tribunes. 

Niveau tactique, Bruno Génésio décide de garder le même système qui avait été d'une efficacité redoutable contre les Toulousains.

Le XI  : Lopes – Rafael Mammana Diakhaby Morel – Gonalons Tolisso – Ghezzal Rybus – Lacazette Fékir

Le Match

Dans une première mi-temps terne, c'est l'OL qui se procure la première grosse occasion avec Rybus qui, bien servi par Lacazette, frappe sans pour autant tromper Jean-Louis Bouffon qui détourne sa tentative en corner. On est à la 9ème minute et on se dit que sur un malentendu, le miracle est possible. Sauf que 2 minutes plus tard, Mandzukic se retrouve bien placé mais sa frappe n'inquiète par EL OREO qui se couche bien. Pas le temps d'essuyer la sueur de nos fronts que Diakhaby, pas aidé par Ghezzal, décide de jouer au Touch Rugby.

Il pousse de ses deux mains Sturaro et se dit qu'il va récupérer la possession. Dommage, on est au foot et ça fait péno, que Gonzalo Higuain transforme, lui.

Vidéo du but d'Higuain :

https://twitter.com/Y8han_B/status/793905385564434432?s=03

Si Marchisio réveille un peu les supporters Turinois avec une belle frappe qui passe proche du poteau de Lopes, la mi-temps est assez terne, du moins c'était le cas avant les 5 dernières minutes. Bien aidé par Mammana, Mandzukic fixe Diakhaby et sert Higuain qui, soucieux de préserver le suspens, envoie le cuir en tribunes. 4 minutes plus tard, Rachid Ghezzal passe tout proche de nous refaire le coup de l'escroc via son skill caractéristique désormais adopté par Messi, Robben ou autre Mahrez. Il est passé à 2 centimètres (en vérité 1 bon mètre mais on essaye de crée du suspens) du but et d'une revalorisation à 500K par mois.

En deuxième mi-temps, les fautes seront plus nombreuses que les occasions. Seules les pertes de balle de Rachid Ghezzal seront supérieures. Cornet loupe l'occasion d'égaliser à la 78ème minute, et on se dit qu'on va regretter encore notre manque d'ambition. Et puis arrive la 84ème minute. Coup-franc tiré par Ghezzal, Tolisso le reprend victorieusement, 1-1!!! L’OL  marque sur coup de pied arrêté contre une équipe italienne et qui plus est, la Juventus. Prends ça le catenaccio.

Vidéo du but de Tolisso :


https://twitter.com/Y8han_B/status/793927554012942336?s=03

Dans l'euphorie, les gones s'imaginent faire un gros coup, et si Lacazette avait eu les jambes, il aurait pu crucifier Buffon après un service aux petits oignons de Sergi Darder. Malheureusement, à force de courir dans le vide à la recherche de ballons, il manque de lucidité, s’excentre et finit par se faire contrer par le défenseur. Regrets, nous voilà.

Mais, mais, mais comme le dit Julien...

...et aussi Cassius Little:

Les notes

Lopes (4) : J'aurai très bien pu mettre 5 car à part le pénalty, il n'a pas été inquiété. Mais j'enlève un point pour ses sorties aériennes qui procurent des sueurs froides à tout fan de l'OL. El Gato doit bosser.

Rafael (5,5) : C'était bien mais pas top. De bonnes choses de montrées offensivement, et la plupart du temps solide en défense, même si c'était pas ça. A Gaspar de profiter de la suspension de Rafa pour prouver qu’il peut titiller le brésilien

Diakhaby (5 - 1) : Il provoque un pénalty bête par manque d'expérience, d'où le -1. Mais sinon, Mouctar a été solide. Il est loin d'être parfait, mais il a tout pour remplir la mission qui lui est confiée. Sécuriser la défense de l’OL, le Moyen-Orient et rétablir la paix en Israël.

Mammana (6 - 0,5) : Domenech va se gargariser longtemps de sa perte de balle qui aurait pu donner un avantage de 2 buts à la Juve et qui lui coûte ce -0,5. Au final, Mammana a aussi indiqué à Mapou et N'Koulou que c'est lui le boss. Flo Maurice/20

Morel (6 puis 5 quand Cuadrado est rentré) : On ne l'a pas vu, ce qui est positif. Pas d'erreurs, pas de montées, pas de risques. Et puis Cuadrado est rentré et on a senti de la fébrilité. Une belle glissade sans conséquence mais enfin un match solide. Il était temps.

Gonalons (7) : Washing Maxime monte en puissance depuis quelques matchs. Il sait que derrière lui, Tousart à les dents longues. Même s’il nous fait peur sur les relances, il a ratissé large, gagné des balles, percé des lignes et a été plus que solide. Captain Maxxxxx revient.

Tolisso (6) : Il a été discret dans cette rencontre. Il a travaillé dans l’ombre mais il reste le patron en maintenant l’espoir d’une qualification de l’OL. Tolisauveur.

Rybus (5) : Moyen mais actif, meilleur en milieu gauche qu'en défenseur gauche.

Ghezzal (3) : D'accord, il donne le coup-franc. Mais bordel, que de déchets de la part du Mahrez du pauvre. Le nombre d'actions offensives gâchées par de mauvais choix est trop important. 1 passe décisive salvatrice qui lui a valu, au moins, les éloges de Stéphane Guy et Paul Le Guen.

Fekir & Lacazette (2) : Les œufs… 2 dans le même panier : nuls. Peu d’impact, pas de profondeur. À ce niveau, on attend des performances fortes de la part de nos Impact Players et ce n’est pas le cas. Ce qui va donner du grain à moudre aux détracteurs de Lacazette. De son côté, Fékir bénéficie toujours de l'indulgence post-blessure. Jusqu'à quand?

Demandez le programme :

Samedi 05/11/2016 à 20h au Parc OL, c'est jour de match avec la réception de Bastia. Une rencontre qui va sentir bon l'impact physique, les tacles, et les coups. Et pas forcément que du côté bastiais si les gones restent dans le même état d'esprit que contre Toulouse. L’OL doit continuer cette mini-série de résultats positifs en renouant avec la victoire dans son stade.

Le prono de la rédac' : 3-1