LOSC 0 - 1 OL : Les gones passent la troisième

Le résumé, les notes et le programme

LOSC 0 - 1 OL : Les gones passent la troisième
LOSC 0 - 1 OL : Les gones passent la troisième

Lyon, qui reste sur 2 victoires consécutives mais poussives en Ligue 1, se déplace chez les Dogues dans une situation sportive inquiétante avec une 18ème place au classement.

Où ça au Sud?

L’occasion pour les gones de poursuivre sur leur lancée et d'accrocher une troisième victoire d’affilée, chose qu’ils n’ont pas réussi à faire depuis le début de la saison. Durant cette trêve internationale, le stade Pierre Mauroy a accueilli un show Supercross histoire de parfaire la qualité d’une pelouse dont on ne vante plus les mérites (souvenez-vous l’Euro).

Du coup Génésio surfe sur la vague motarde et décide d’aligner ses plus gros loubards pour faire un casse dans le nord de la France. Ferri, et Mapou retrouvent une place de titulaire dans un 4-1-4-1 ou 4-3-3 selon l’animation de l’équipe.

Le gang des lyonnais : Lopes – Rafael Mapou Diakhaby Morel – Gonalons (cap) Ferri Tolisso – Cornet Rybus Lacazette

Le match

Les lyonnais réalisent un départ canon avec un pressing haut qui étouffe les lillois et, dès la 3ème minute, Ferri passe la deuxième après un bon relais de Lacazette et Cornet est à la conclusion de cette superbe action collective. 1-0 pour les rhodaniens donc face à un adversaire qui ne leur réussit pas à l’extérieur (0 succès lors des 7 dernières confrontations). Les gang des lyonnais ayant fait chauffer la gomme pendant 5 bonnes minutes, ils relâchent leur étreinte et celui des lillois en profite pour tenter de rendre les coups mais sans être réellement dangereux, jusqu’à la 22ème minute où De Préville tente de mettre un coup dans le dos de l'OL mais sa tentative est hors-jeu. Pas le temps de drifter qu'un penalty est refusé à tort à Lyon et Corchia prendra une jaune en tentant de dézinguer Ferri avec ses crampons à hauteur de front. Des sorties de route qu’occulteront ErwanDeMonaco, AntoineKingDuForez42 et TeamOM13 friands de répertorier tous les dérapages en faveur de l’OL dans un tableur Excel partagé « Hole Ass a le bras long ».

Après un dernier bon mouvement lyonnais où Lacazette, hors-jeu, bute sur Enyama, l’arbitre siffle la fin de la récréation et renvoie les 22 acteurs au vestiaire.

Au vu des derniers débuts de seconde période, le sentiment n’est pas à la confiance du côté des sympathisants des gones mais l’OL remet un coup de gaz et la bande à Nénèse rattaque fort. Cornet laisse passer le ballon - c’était pas l’idée du siècle - pour Ferri qui verra sa reprise filer à côté du but. A la 51ème minute, Lacazette reprend en une touche un missile anti-aérien et donne un amour de ballon à Tolisso qui voit sa frappe déviée par un lillois.  Et puis c’est à peu près tout, Sankharé se fera expulser peu de temps après pour avoir voulu régler ses comptes avec Gonalons qui, de son côté, aura martyrisé le milieu lillois durant l'intégralité du combat. Enfin à 3 minutes du terme, Amadou (et sans l’aide de Myriam) envoie un patator de 25 mètres sur l’équerre de Lopes, qui une fois n’est pas coutume depuis le début de saison, avait la baraka ce soir-là.

Victoire 1 à 0 pour les Hell's Sanchez face aux Bandidos Lillois et une 4ème place au classement à 10 points d’un podium qu’il sera très dur d’aller chercher tellement les rivaux semblent costauds.

Les gones

Lopes (6) : Appliqué et sérieux, il sera même sauvé par sa transversale en fin de match. La routourne tourne ?

Rafael (4,5) : Du déchet dans le jeu et le replacement défensif, Rafa doit retrouver la nitoglycérine qu'il avait dans le 3-5-2.

Mapou (5,5) : Une très bonne prestation pour son retour malgré un adversaire très faible offensivement dont on ne prononcera pas le nom mais qui nous a volé un Euro. Born to Mbiwaaahaha born to Mbiwaaaaaahaha.

Diakhaby (5) : Mouctar a fait le job. Il déclarait avoir arrêté les fast-food, il a pourtant mangé du dog. Vous l’avez ?

Morel (5,5) : On attendait une bonne performance pour le meilleur ami des chiens, on n’a pas été déçu.

Morel qui ceinture Amalfitano et R.Lopes
Morel qui ceinture Amalfitano et R.Lopes

Gonalons (8) : Chef du gang des lyonnais, il aura mis les lillois au pas. Il a gratté 25 ballons, touché 91 ballons, réussi 94% de passes et provoqué l’expulsion de Sankharé. Nous ne craignons plus person avec Max Gonalons.

Ferri (5,5 + 0,5) : Plusieurs sauts de chaine pour le destrier de Génésio mais une sacrée cylindrée et une passe décisive pleine de malice. Du bon boulot pour celui qui avait combattu 20 minutes lors des 4 derniers matchs. Remplacé par Darder (74ème) qui accuse manifestement le coup d'avoir été mis au ban.

Tolisso (5,5) : Indispensable pour marquer son territoire, il est en rade dans l’apport et l'efficacité offensive. Sa frappe déviée méritait pourtant meilleur sort.

Cornet (3 + 1) : Un but et puis c’est tout. Ses prestations donnent du grain à moudre, n’est-ce pas Maxwel ?

Rybus (5) : Dans une position plus avancée, il aura beaucoup proposé avec notamment une première période de qualité. Plus en dedans pour le second round, à l’image de ses frères d’armes. Remplacé par Valbuena (87ème). 5 minutes qui lui auront suffi a faire plus de touches de balles que Cornet.

Lacazette (6) : Il n’a pas marqué (l’OL n’a pas obtenu de penalty) mais quelle performance. Il était de tous les bons coups et aurait pu être passeur décisif. Prestation 1000cc homologuée.

Demandez le programme

Dinamo Zagreb-OL, mardi 22/11/2016 à 20h45. L’OL devra avoir du chien et beaucoup de mordant pour espérer une finale au Parc OL face à Séville. Cette finale se jouera si les 2 conditions suivantes sont remplies : L’OL gagne à Zagreb et  la Juve bat Séville.

La compo possible : Lopes - Rafael Mapou Diakhaby Morel - Gonalons Tolisso - Cornet Rybus - Fékir Lacazette

Avant de se quitter, flashback sur le vestiaire lyonnais après la victoire lilloise...

... ainsi qu'un petit résumé des meilleures actions lilloises: