Dinamo Zagreb 0 - 1 OL : Une finale au Parc OL grâce à Lacazette

Le match à la moulinette, les joueurs à la vidéocassette, on passe les gones à la hachette

Dinamo Zagreb 0 - 1 OL : Une finale au Parc OL grâce à Lacazette
Dinamo Zagreb 0 - 1 OL : Une finale au Parc OL grâce à Lacazette

37 spectateurs lyonnais ont fait le déplacement au stade Maksimir de Zagreb. De l’autre côté moins de 8000 supporters croates et des ultras en grève. L’atmosphère enivrante de la Ligue des Champions peine à exister dans un match pourtant à enjeu. Les lyonnais comptent 4 points et doivent gagner leur deux derniers matchs pour espérer une qualification en 1/8ème de finale de la coupe aux grandes oreilles. En face, une victoire de la bande à Petev leur permettrait de reprendre espoir en un repêchage en Europa League.

Fékir de retour et la victoire obligatoire, tout laisse à penser que l’OL va évoluer en 4-4-2 mais Bruno Génésio prend tout le monde à contre-pied et reconduit son 4-3-3 victorieux à Lille. Comme il l’a reconnu en interview d’après-match et dans un souci de concerner l’ensemble de l’effectif, l’entraineur lyonnais a fait des choix. Diakhaby laisse sa place à Nkoulou, Darder prend celle de Tolisso et Valbuena est titulaire surprise dans le couloir droit.

Le XI : Lopes – Rafael Mapou Nkoulou Morel – Gonalons Ferri Darder – Cornet Valbuena - Lacazette

Le match à la moulinette (ou pas)

Le spectacle proposé sur le terrain est à l’image de celui en tribunes, mièvre. Seule la petite musique est venue nous rappeler les conditions dans lesquelles se jouait cette partie. Donc on ne va pas plus s’attarder sur la prestation et on vous propose les motifs de satisfaction, de non satisfaction et quelques trophées récompensant les hommes dans le match.

Le but de Lacazette :

https://twitter.com/Y8han_B/status/801172547387539456

- Lopes, Valbuena et Rafael
- 1er but de Lacazette en LDC cette saison
- La victoire
- La finale au POL
- 1,5M€ dans les caisses
- Pas de buts concédés pour la 2ème fois d’affilée
- Temps de jeu pour Darder, Valbuena, Ferri et Nkoulou
- Repos pour Diakhaby et Tolisso
- Pas de carton jaune pour les joueurs sous menace d’une suspension contre Séville
- Pas de blessés

- Victoire poussive
- Prestations de Nkoulou, Darder et Cornet
- Qualité du jeu proposée (bien que l’état de la pelouse y soit pour beaucoup)
- 1 seul but marqué
- Coaching tardif qui rejoint le point précédent
- L’OL doit gagner par 2 buts d’écart contre Séville

On repasse la vidéocassette

Le joueur buvette. Boit sans soif sur le terrain, Rafael a avalé les kilomètres dans son couloir droit. Il n’a jamais rechigné à apporter le surnombre et mérite bien ce titre honorifique. Santé gone.

Le joueur casse tête. Sergi Darder peine à retrouver son niveau entrevu lors de la seconde moitié de la saison dernière. Il a 2 semaines pour remettre les briques dans le bon ordre et aider les gones à réaliser l’exploit. Desafio aceptado ?

Le joueur pirouette. Valbuena a laissé entrevoir des qualités qu’on avait peine à déceler depuis 1 an et demi. Un rebond tardif qui pourrait bien faire les faveurs de l’OL.

Le joueur allumette. Par son 1er but en LDC, Lacazette entretient la flamme d’une qualification en 1/8ème de finale. L’OL comptera sur lui pour mettre le feu au Parc OL le 07/12.

Le joueur manchette. Une prestation en pantoufles pour celui qui avait mis sa tenue de soirée. Anthony XXL Lopes.

La stat’ calculette. L’OL devra gagner par 2 buts d’écart face aux Sévillans.

On passe les gones à la hachette

Lopes (8) : Irréprochable sur sa ligne et dans l’anticipation du jeu dans le dos de la défense lyonnaise. Starlette.

Rafael (7) : Plus actif que passif, il aura avalé des kms … de terrain. Branlette.

Mapou (5,5) : Solide et rassurant, il aura percé quelques lignes avec des passes verticales qui claquent. Et quand ça claque, ça fouette.

Nkoulou (4,5) : Retour surprise pour le camerounais. Bien épaulé par Mapou, il a été souvent pris dans le dos. Soeurette ?

Morel (4) : Deux pieds doits ou deux cerveaux gauches, on n’arrive pas à se décider. Girouette.

Gonalons (6) : Max continue sur sa lancée des matchs précédents. Précieux à la récupération et revenu en forme, il n’hésite pas à créer le surnombre pour perturber les lignes. Pétrolette.

Ferri (5,5) : Avant dernier passeur sur le but de Lacazette, Jordan n’aura pas failli à son rôle de piston en parcourant de la distance. Mobilette.

Darder (4) : En manque cruel de confiance, il ne répond pas aux attentes que ce soit en tant que titulaire ou en entrant en jeu. Remplacé par Tolisso (66ème), période qui correspond au moment où il y a eu du mieux pour l'OL. Banquette ?

Cornet (3) : En le voyant jouer on a tous eu cette réflexion « quand je vois Cornet sur un terrain, je me dis que j’aurai pu être pro ». Remplacé par Fékir (66ème) qui a retrouvé un semblant de coup de reins. Saperlipopette.

Valbuena (6) : Positionné sur le côté droit de l’attaque lyonnaise, il a fait 60 minutes pleines avant de baisser le pied. Remplacé par Rybus (87ème). Talonette.

Lacazette (6,5) : Il a inscrit son 1er but en Ligue des Champions en 3 matchs joués cette saison et cela permet à l’OL de croire à l’exploit. Alexandre...

Demandez le programme

OL-PSG, dimanche 27/11/2016 à 20h45. Après avoir chambré le PSG sur l’ambiance mise dans son stade par ses supporters, l’OL se devra de répondre présent sur le terrain pour éviter les railleries sur cette communication douteuse, spécialement dans la période actuelle. Les lyonnais pourront compter sur une confiance (un peu) revenue après 5 matchs sans défaites toutes compétitions confondues dont 4 victoires.

La compo possible : Lopes - Rafael Mapou Diakhaby Morel - Gonalons Ferri Tolisso – Cornet Fékir Lacazette