FC Nantes 0 - 6 OL : Le Lyon a encore de l'appétit

Le résumé, les notes et le programme.

FC Nantes 0 - 6 OL : Le Lyon a encore de l'appétit
FC Nantes 0 - 6 OL : Le Lyon a encore de l'appétit

Tu es motivé et tu veux lire un énième résumé car tu es dans la situation d'Euskagone ou tout simplement car tu rugis encore de plaisir?

Par ici le contexte

Nantes alterne entre nuls et défaites et reçoit l’OL dans un stade qui n’a connu qu’une seule victoire depuis le début de championnat. En face l’OL retrouve des couleurs et du mordant avec 3 victoires lors de ses 4 derniers matchs de L1 et une seconde mi-temps probante face aux parisiens.

Comprenez que les jaunes sont un peu bridés et que le lyon a une faim de loup.

Pour gifler les canaris, les XI lions qui évolueront en 4-3-3 : Lopes – Rafael Mapou Diakhaby Rybus – Gonalons (cap) Darder Tolisso – Ghezzal Valbuena Lacazette

« Quitte à paumer et Kita paumé, autant que ce ne soit pas face à une équipe qui ne fait peur à personne » semble être le leitmotiv de lyonnais qui entame la rencontre tambour battant.

Le match

Et le premier coup de griffe a lieu à la 15ème minute de ce combat déséquilibré. Tolisso, parfaitement servi par un Rafael boosté aux amphétamines, vient ouvrir le score dans une arène médusée. 7ème but de la saison toutes compétitions confondues pour Toto (9 si on rajoute ses 2 pions inscrits en Espoirs).

Pas rassasiés, les lyonnais tournent autour de leur proie et s’amuse avec elle jusqu’à lui porter l’estocade à la 39ème minute après un pénalty obtenu par Diakhaby. ErwanDeMonaco et TeamOM13 se dépêchent de tapoter sur leur clavier, réclamant à cor et à cri Penalcazette. Heureusement pour l’OL, il est sur le terrain et ne se fait pas prier pour transformer son 6ème coup de pied de réparation de la saison.

Une minute plus tard et encore sonnés, les canaris encaissent un troisième but, l’œuvre de Gonalons sur un corner mal apprécié par Riou, ancien de la maison OL. ErwanDeMonaco et TeamOM13 s’empressent de relayer cela et associent les termes OL/LFP/Mafia.

Mi-temps, 3-0. La coupelle est pleine pour les canaris et les lyonnais se gargarisent d’un scénario idéal.

Côté OL, la digestion est difficile pendant les 15 premières minutes de cette seconde période et l’oisillon tente de prendre son envol. Sans succès, le chat Antho Lopes rodant dans les parages.

Et à la 60ème minute, Darder offre le ballon du 4-0 à Valbuena qui fusille Riou. 2 buts en 2 matchs soit autant qu’en une saison et demie. Il n’en fallait pas plus au lionceau sur ressort pour mettre le doigt devant sa bouche afin de faire taire ses détracteurs.

Que pourrait-on attendre de plus de ce festin si appétissant ? Un but de Diakhaby pour son retour à la Beaujoire, un autre de Fékir dans le chemin vers la rédemption ?

Envoyé, c’est servi. Diakhaby à la 75ème sur un corner de Valbuena et Nabil sur un plateau 6 minutes plus tard après un amour de ballon de Sergi Darder dans la profondeur.

Kita faire un résumé, autant vous dire qu’en tribunes ils n’étaient pas contents.

Kita être complet, sachez que c’est la plus grosse victoire à l’extérieur de l’OL de son histoire.

Kita être con, autant pas laisser rentrer une banderole de soutien à Chapecoense dans le stade.

Kita se venger, autant faire d'une pierre deux coups, 6-0 et un 06.

Résumé :

Les gones

Lopes (6) : Invincible et un clean sheet ? Il rugit de plaisir.

Rafael (8) : Vroum, vroum. Rafa avait pas le temps ce soir. La bouffe ça attend pas.

Mapou (5) : Quasiment rien à faire mais mis en difficulté sur le peu qu’il a eu. Ça sonne creux.

Diakhaby (7) : 1er but de sa carrière en L1 pour celui qui vient d’en faire son terrain de jeu.

Rybus (5) : Défenseur/milieu, le cul entre 2 chaises, il jongle entre les postes avec le même résultat : Mi-cuit.

Gonalons (8) : Il en a manqué sa célébration tellement marquer lui était devenu étranger. Sobre, il était comme ces chiens sur la banquette des voitures. Sauf que lui, c’est la queue qui remue. Remplacé par Ferri (75ème).

Darder (7) : Efficace, il a distillé 2 caviars pour Valbuena et Fékir et s’est appliqué à jouer juste. On ronronne de plaisir devant sa prestation.

Tolisso (6,5) : Indispensable pour marquer son territoire et uriner sur l'adversaire.

Ghezzal (6) : Des éclairs dans la savane du déchet, Rachon will ever be Rachon. Remplacé par Cornet (69ème), Maxwel who ?

Valbuena (8) : Hallelujah. 

Lacazette (6) : 6ème pénalty cette saison et on aimerait que ça ne s’arrête jamais. C'est pas ErwanDeMonaco et TeamOM13 qui me contradiront. Remplacé par Fékir (63ème), qui est venu se rajouter au festin en inscrivant le dernier but de la rencontre.

Demandez le programme

Metz-OL, samedi 03/12/2016 à 20h. L’OL devra avoir du répondant face à la furia messine. Comment ça ils ont en pris 4 à Nancy ce weekend ? Souvenez-vous combien en avait pris ces mêmes nancéiens une semaine auparavant face à Monaco. Oui, questions ?

La compo possible : Lopes - Gaspar Mapou Diakhaby Morel - Gonalons Darder Ferri - Valbuena Ghezzal Lacazette