CDF / OL 5 - 0 MHSC : Et si Fekir donnait à l'OL le droit de rêver ?

Le résumé, les notes, le point mercato et le programme.

CDF / OL 5 - 0 MHSC : Et si Fekir donnait à l'OL le droit de rêver ?
22 Novembre 2016 : L'Equipe titre "Faux frères"

12096 spectateurs sont venus dans le Parc OL par 0 degré pour l’affiche de ces 32ème de finale de Coupe de France entre l’OL et Montpellier.

3 faits remarquables :

-Pire affluence au Parc OL depuis son inauguration il y a 1 an (et oui c’était déjà le 9 Janvier 2016)

-Alex Morgan a donné le coup d’envoi et a visiblement détourné le regard des montpelliérains du ballon

-Gérard Houiller est vivant et d’après Jean-Mich il travaille activement au recrutement, mais ça on y reviendra plus tard

Réception de Montpellier donc pour les disciples de Nenese. L’équipe de Loulou Nicollin a pris pour habitude de se faire martyriser par la bande à Lacazette ces derniers temps (Les héraultais ont encaissé 24 buts lors des 6 derniers matchs face aux gones). Et comme le veut le dicton : « Fessée par temps froid, t’en prends au moins trois ».

Le XI qui évoluera en 4-2-3-1 : Lopes – Rafael Mapou Diakhaby Morel – Gonalons (cap) Tousart – Cornet Fekir Valbuena - Lacazette

 

Le match

 

Le moins qu’on puisse dire c’est que les héraultais sont cueillis à FROID (haha excellent Roger, remets moi une Suze). 2 buts encaissés dans les 10 premières minutes et ce n’est que le début de la punition divine. Et hier le divin avait un nom, Nabil Fekir. Harki pour certains, ecstasy pour les autres. Vous savez, ce petit palpitant au cœur à chaque passe parfaitement dosée comme il le fit pour Diakhaby d’abord puis à deux reprises pour Cornet. Le plus glacé des chocolats.

Fekir passeur ? Fekir buteur. A la 41+1 minute de jeu et après avoir été lancé de manière idoine par Lacazette, il vient subtilement lober Pionnier dont la sortie n’était pas suffisamment laser (vous l’avez ?). 3-0 à la mi-temps, les frissons dans la chaleur de mon canapé.

La deuxième mi-temps n’est qu’une copie conforme de ce que fut la première période. Une ultra-domination lyonnaise entrecoupée de quelques arrêts salvateurs du ChampiondEuropesansavoirjoué.

Critiqué par une partie des supporters, Genesio pourrait voir le retour en forme de Fekir comme une bouffée d'oxygène et lui permettre de ré-insuffler la dynamique offensive de la saison 2014-2015. C'est tout ce qu'on souhaite à son OL.

 

On se fait plaisir en revoyant les buts du match: 

https://twitter.com/Y8han_B/status/818354275977986048

 

Coups de cœur

- Le duo Fekir-Lacazette, 1 but et 3 passes décisives pour le premier, 1 but et 1 passe décisive pour le deuxième. Au-delà des statistiques, ils ont slalomé dans la défense adverse avec tant d’aisance qu’on a pris plaisir à repenser à leur association d'il y a deux saisons.

- Une prestation aboutie. Les plus sceptiques diront que le MHSC a été faible. Les plus optimistes diront que l’OL s’est rendu le match facile en étouffant les montpelliérains d’entrée.

 

Coups de gueule

- La programmation du match à 21h par la LFP.

- La billetterie, qui même en voulant être sympa avec les abonnés, se plante. Du coup, des mécontents et des places trop chères pour les autres. Résultat : la pire affluence de la courte histoire du Parc OL

 

Point mercat’ 

JMA ne déroge pas à sa ligne de conduite et martèle que l’OL ne recrutera que s’il trouve un profil qui améliorera l’existant. Il a néanmoins cédé une information dans l’euphorie de la victoire d’hier : L’OL doit négocier en anglais pour le(s) joueur(s) ciblé(s) et pour ça,

Gégé revient d'entre les morts.

Gégé est l'homme de la situation.

https://twitter.com/Y8han_B/status/818219797112639488

Sinon en vrac :

-L’OL devrait officialiser dans la journée le prêt sans option d’achat de Kalulu au Stade Rennais.

-Perrin pourrait lui être prêté à Orléans.

-Enfin Kemen prendrait la direction de la Corse et d’Ajaccio pour jouer un football agréable et léché.

 

La stat' 

A noter la présence de Diakabité, subtile mélange de Diakhaby et Diakhaté.


Les gones

 

Lopes (6) : Présent quand il le fallait. Notamment une belle claquette sur un gnon de Sess'.

Rafael (6,5) : Une activité de tous les instants. Définitivement le numéro 1 au poste. Taillé comme jamais.

Mapou (6) : Pas maladroit dans l’art de la glissade, je pourrais même pas vous dire qui était le 9 montpelliérain.

Diakhaby (7) : Parti 5 dans la hiérarchie, les échelons il a gravi. Numéro uno, prends ça Doc Gyneco.

Morel (5) : Le maillon faible, sauf que pour lui il n’y a pas d’élimination.

Gonalons (6,5) : Appliqué, Tic a fait le job.

Tousart (6,5) : Appliqué, Tac a fait le job. Remplacé par Ferri (69ème).

Cornet (7) : Il avait d’abord tout raté avant de finalement inscrire un doublé, à chaque fois servi par la grâce (et non graisse) de Fekir. Remplacé par Mateta (78ème). 

Hakuna Mateta, quelle conduite de balle magnifique,

ces mots signifient qu'il faudra être gentil,

quand Jean-Phiphi,

aura des nutes-mi.

Fekir (8) 

Valbuena (5,5) : Celui qu’on a le moins vu, et pas uniquement en raison de sa petite taille. Remplacé par Darder (69ème).

Lacazette (7) : Un but superbe dans l’enchaînement, deux ratés en 1 - 1 mais une passe décisive à ajouter sur la ligne de stats. Un match plein qui aura eu le mérite de laisser les tweets à base de Penalcazette dans les brouillons. Quoi, même pas?

 

Demandez le programme

 

Caen-OL, dimanche 15/01/2017 à 17h. Vous avez dit Nabil Fekir ? Et vous avez raison. De retour en forme, ce match est spécial car c’était également celui qui l’avait vu inscrire un sublime triplé avant sa grave blessure. Alors certes il y est retourné depuis mais cette fois on se dit que c’est la bonne. Et on parle pas d’Alex Morgan.

La compo possible : Lopes - Rafael Mapou Diakhaby Morel - Gonalons Tousart – Cornet Fekir Valbuena - Lacazette