L'OM comme à son habitude

Une fois de plus, Marseille n'a pas brillé. Mais il s'est encore imposé par le plus petit des scores face aux Girondins de Bordeaux (1-0), en ouverture de la 31e journée de Ligue 1. Avec cette victoire, les Olympiens sont assurés de rester dauphins du PSG ce week-end. C'est André-Pierre Gignac qui a guidé les siens vers le succès, inscrivant son onzième but de la saison.

L'OM comme à son habitude
Crédit photo : OM.net
Marseille
1 0
Bordeaux
Marseille: Mandanda - Fanni, N'Koulou, Mendes, Morel - Romao, Cheyrou - J. Ayew, Kadir, A. Ayew - Gignac
Bordeaux: Carrasso - Mariano, Planus, Sané, Trémoulinas - Faubert, Sertic, Plasil, Traoré, Obraniak - Diabaté
SCORE: 1-0 : Gignac (41e).
ARBITRE: Tony Chapron (FRA)
ÈVÉNEMENTS: Ligue 1 - 31e journée - Stade Vélodrome

L’OM ne change pas ses habitudes. Il ne flamboie pas et laisse même le soin à l’équipe adverse de posséder le ballon. Les Girondins dominent donc territorialement le match, mais se montrent incapables de mettre Steve Mandanda à contribution. Au contraire, ce sont les Marseillais qui se procurent les situations les plus sérieuses au cours de la première période, André Ayew obligeant notamment Carrasso à se détendre sur sa droite (19e).

Improductifs, les Bordelais finiront par être punis peu avant le repos. Sur une ouverture lumineuse de Benoit Cheyrou, André-Pierre Gignac s’enfonce dans l’espace laissé dans le dos de Trémoulins. Il conduit le ballon vers l’axe, profite de la glissade de Lamine Sané et ajuste calmement le gardien visiteur (1-0, 41e).

Ce visage peu spectaculaire et laborieux des Marseillais, on s’en est accommodé depuis longtemps maintenant. La deuxième période se poursuit dans la même lignée que la première. Les Marine et Blancs sont toujours aussi stériles et n’arrivent pas à trouver la faille au sein du bloc phocéen. Il faut une occasion de Gignac (65e) pour faire sortir Bordeaux de sa torpeur.

Nicolas Maurice-Belay fait briller Mandanda pour la première fois de la partie en décochant un tir tendu du gauche à destination de second poteau (70e), puis Henri Saivet voit son coup de tête flirter avec la barre (76e). Mais les joueurs de Francis Gillot sont définitivement impuissants, et l’OM aurait même pu l’emporter avec un score plus ample si Ayew avait été plus altruiste (88e).

Marseille boucle ainsi son quatrième match sans prendre de but, et remporte son dixième match de la saison sur ce qui ressemble à son score fétiche : 1-0. Grâce à ce succès, il est sûr de ne pas descendre de sa deuxième place au classement.