Marseille, ça commence à devenir sérieux !

En grande forme face à Reims, l'OM a signé un quatrième succès consécutif ! Reims est la nouvelle victime des Phocéens.

Marseille, ça commence à devenir sérieux !
Reims
0 5
Marseille
Reims: Placide (Agassa 46') - Mandi, Conte, Roberge, Mavinga - Bourillon (Courtet 62') - Devaux (Fortes 46'), Oniangué, Albaek - Charbonnier, Moukandjo
Marseille: Mandanda - Dja Djédjé, Nkoulou, Morel, Mendy - Romao (Lemina 46'), Payet, Imbula - Thauvin (Alessandrini 62'), Gignac (Batshuayi 62'), Ayew
SCORE: 0-1 Gignac 8' 0-2 Gignac 20' 0-3 Ayew 52' 0-4 Ayew 59' 0-5 Imbula 75'
ARBITRE: Cartons jaunes : Mavinga (7') et Morel (11')
ÈVÉNEMENTS: 7e journée de Ligue 1 | Stade Auguste Delaune

L'OM conforte sa place de leader, et Gignac sa place de meilleur buteur, aucun but encaissé.. Que demande le peuple marseillais ce soir, après la brillante victoire de leur équipe sur le terrain de Reims (0-5).

Certes ils doivent subir les frasques de leur entraîneur, certes le contenu dans le jeu n'est pas toujours flamboyant, et certes l'OM n'a joué que des adversaires de seconde zone, cela fait tout de même quatre victoire consécutive, en n'ayant encaissé qu'un seul but. Ce soir, devant un stade Auguste Delaune désoeuvré, les Rémois n'ont rien montré de positif, écrasés par un véritable rouleau compresseur marseillais. Si l'opposition n'était pas très vivace, et si la saison n'est pas du tout avancé, cet OM-là à une belle tête de prétendant au podium.

André-Pierre Gignac, après avoir d'abord manqué un penalty (7'), s'est rapidement rattrapé en ouvrant la marque sur l'action suivante, bien servi par Mendy et aidé par un Placide endormi (0-1 8'). Un petit quart d'heure après, le même Gignac a fait le break, reprenant bien une frappe de Payet dégagée par Placide directement dans les pieds de l'international français, qui n'a plus eu qu'à pousser le ballon au fond (0-2 20'). A la pause, l'avance marseillaise était logique face à un SDR au supplice.

Au retour des vestiaires, rien ne changeait, Gignac en bonne position, fut signalé deux fois hors-jeu avant de voir André Ayew se mêler à la fête en reprenant de la tête un bon centre de Dja Djédjé. (0-3 52'). Placide n'a pas été fautif sur cette fois, il avait en effet été remplacé par Agassa à la pause.. Reims ne faisait rien, craignait les offensives marseillaises et n'osait pas sortir de son camp. C'était du sucre pour les attaquants olympiens, et notamment A. Ayew, qui signa un doublé à son tour en reprenant un frappe de Thauvin repoussée. (0-4 58').

Jean-Luc Vasseur avait opéré ses trois changements et Reims se procura une belle occasion : un retourné acrobatique magnifique de Courtet bien claqué par Mandanda (71'). Trois minutes plus tard, Imbula scella le score des vingt mètres d'une belle frappe croisée (0-5 75'). 

L'OM pouvait terminer tranquillement son match, il est leader de la L1 après cette démonstration de force.