Lens méritait mieux...

L'OM peut respirer. Réduit à 10 contre 11 dans le dernier quart d'heure, les olympiens se sont imposés 2-1 face à Lens grâce à un but de Florian Thauvin en deuxième mi-temps.

Lens méritait mieux...
source photo: football365.fr
Marseille
2 1
Lens

Les hommes d'Antoine Kombouaré y ont cru mais cela n'a pas suffit. L'OM s'impose difficilement ce soir et conserve 4 points d'avance sur Paris, à une semaine d'un classico décisif pour la suite de la saison. De son côté, Lens reste premier non relégable ( 11 pts) avec un point d'avance sur le 18ème (Lorient, 10 pts).

Le match (Marseille 2-1 Lens) 

Soucieux de se rattraper de leur 2 dernières déconvenues (défaite dimanche face à Lyon et mercredi face à Rennes) les hommes de Marcelo Bielsa entament le match tambour battant. Pressing agressif et récupération de balle très hautes, les marseillais prennent à la gorge les lensois. Ces efforts paient avec l'ouverture du score de Nicolas N'koulou (10e, 1-0). Sur un corner tiré par Thauvin et dévié par Romao au premier poteau, le camerounais place une tête rageuse dans les buts lensois. Après un premier quart d'heure maîtrisé, les marseillais se relâchent peu à peu. Lens rentre enfin dans son match et enchaîne les occasions, avec une frappe lointaine de Lemoigne (18e), bien écartée par Mandanda. L'attaquant argentin Chavarria fait alors parler de lui grâce à une percée au cours de laquelle il est stoppé irrégulièrement par Romao, ce qui vaudra un carton jaune à ce dernier qui aurait pu être rouge. Sur une énième perte de balle marseillaise, le jeune belge Baptiste Guillaume, étrangement seul dans la surface de réparation après une frappe de Chavarria contrée, égalise et inscrit son premier but en ligue 1 (31e, 1-1). Les sudistes tentent de réagir sur un corner de Payet repris par Thauvin et sauvé sur la ligne par le jeune Cyprien (38e). Cela ne freine pas pour autant les lensois, qui repartent de plus belle en seconde période. Guillaume, encore lui, effectue un formidable raid solitaire sur le côté gauche avant de servir sur un plateau, Cyprien seul face au but qui rate complètement sa frappe. Décomplexés, les lensois s'exposent aux contres marseillais. Lancé par Payet côté droit, Gignac adresse une passe en retrait à Thauvin aux 9 mètres qui n'a plus qu'à ajuster Belon. Pour la petite histoire, quelques minutes auparavant, les deux protagonistes avaient échangé quelques "amabilités" suite à un désaccord sur le choix du tireur de coup-franc.

Le tournant du match: L'expulsion de Romao

Auteur d'une première faute sur Chavarria (23e), Romao récidive sur Cyprien (77e) et écope d'un deuxième carton jaune, synonyme d'expulsion. Suite à cet incident, la défense olympienne est fragilisée. Réduits à 10 contre 11, les marseillais vont jouer avec les nerfs de leurs supporters dans le dernier quart d'heure. Les lensois pressent haut et jouent crânement leur chance. Tout d'abord, Chavarria manque de peu de passer devant Fanni sur un centre venu de la droite (82ème). 96ème minute, Touzghar rate la balle d'égalisation. L'attaquant entré en jeu perd son un contre un, face à un Mandanda retrouvé. Les lensois ont tiré 17 fois au but, un record pour cette équipe cette saison, qui affiche habituellement une moyenne de 8. 

L'homme du match: Florian Thauvin

Décrié depuis le début de saison, Florian Thauvin a montré un tout autre visage ce soir. L'ancien bastiais a retrouvé le rendement qu'on attendait de lui. Il est d'abord l'auteur du corner sur le premier but marseillais. Provocateur et dribbleur dans l'âme, il se charge lui-même de débloquer la situation d'une frappe du gauche sous la barre de Belon. Il sort même ovationné par le stade vélodrome tout entier (80e).

Quel OM pour le classico? 

Déjà privé de Morel, Ayew et Brice Djadjédjé, l'OM devra également se passer des services de Romao, qui a écopé d'un carton rouge ce soir. Une défense décimée qui pourrait laisser la porte ouverte au jeune Doria, qui n'a toujours pas disputé la moindre minute en ligue 1 depuis son arrivée sur la canebière.