A domicile c'est plus facile

L’Olympique de Marseille poursuit sa série de victoires au Vélodrome. La onzième de suite. Un succès 1-0 face à Evian grâce à un but de Gignac sur penalty. L’OM reprend la 2e place au PSG et revient à un point de l’OL.

A domicile c'est plus facile
Gignac a offert la victoire à L'OM en inscrivant son 14e but de la saison. Source photo : Anne-Christine POUJOULAT / AFP
Marseille
1 0
Evian

Comme contre Guingamp il y a deux semaines, les marseillais ont montré des difficultés pour développer leur jeu. Mais encore une fois, l’OM a gagné à domicile et reste dans la course au titre, mais cet OM-là inquiète. Marcelo Bielsa ne cesse de le répéter, il faut énormément d’occasion pour mettre un seul but. Mais le manque de réalisme affiché par l’équipe est flagrant : 17 frappes au but et seulement 2 cadrées dont le penalty. Un bilan qui fait réagir l'entraineur de l'Om: " Ce qui me préoccupe, c'est de permettre à une équipe inférieure de jouer pendant une demi-heure le même niveau que nous. Pourquoi les tirs vont en dehors du cadre ? Je n'ai aucune explication à offrir..." 

L’ETG s’est une nouvelle fois incliné hors de ses bases mais le scénario aurait pu être différent.Dès le début de la rencontre, les joueurs de Pascal Dupraz ont mis en place un pressing intense, bousculant la défense olympienne A la première minute de jeu, Wass s’écroule dans la surface suite à un contact avec Fanny. La faute est indiscutable mais Franck Schneider ne bronche pas. A la 24 e, c’est Ramirez qui aurait pu bénéficier d’un penalty après un coup d’épaule de Morel. Mais encore une fois, l’arbitre en a décidé autrement.

Marseille a accéléré pour reprendre le jeu en main. Peu avant la demi-heure de jeu, Thauvin croit ouvrir le score mais il se trouve en position de hors-jeu. C’est le seul tir cadré de la première période pour les phocéens.

Au retour des vestiaires, les Olympiens arrivent à utiliser leur possession de balle et obtiennent un penalty généreux (49 e) après une bousculade de Barbosa sur Payet. Gignac marque avec réussite son 14 e but de la saison. La partie s’est ensuite transformée en une triste rencontre de Ligue 1. L’OM a refusé de se découvrir pour aller chercher un deuxième but et a joué les contres. Une tactique qui a failli payer avec une volée de Gignac (84 e).

En attendant le déplacement de Lyon à Monaco dimanche soir, Marseille se retrouve à un point du leader. La méthode Bielsa semble s’essouffler. La faute peut-être à une implication moins importante concernant le pressing comme le confie le défenseur Brice Dja Djédjé " il faut reprendre le pressing pour mettre les adversaires en difficultés." Il faudra montrer un autre visage à Rennes dans une semaine.