Marseille reste au contact

3ème du classement de Ligue 1 avec 54 points, l'Olympique de Marseille affrontait Lens en fermeture de la 30eme journée du championnat au Stade de France (0-4)

Marseille reste au contact
Michy Batshuayi, remplaçant du soir, a fait du bien à son équipe en inscrivant un doublé
Lens
0 4
Marseille
Lens: Riou - Gbamin, Landre, Kantari, Boulenger- Cyprien, Lemoigne (Bourigeaud 79'), Valdivia, Chavarria (El Jadeyaoui 78')- Touzghar (Guillaume 60'), Coulibaly
Marseille: Mandanda - Dja Djédjé (Lemina 52'), Fanni, Aloe, Mendy - Romao, Imbula, Payet - Thauvin (Ocampos 79'), Ayew - Gignac (Batshuayi 45')
SCORE: 0-4 (Batshuayi 47, Romao 67, Ayew 72, Batshuayi 90+2)

Après la défaite de l'OL samedi, les phocéens avaient l'occasion de revenir à 1 longueur des Gones (2ème avec 58 points) tandis que juste derrière, Monaco s'étant imposé sur la pelouse de Reims ce dimanche après-midi mettait la pression aux Olympiens. 

Les sangs et or donnent le coup d'envoi du match mais se font par 2 fois surprendre par Gignac (1', 3'). Les hommes de Marcelo Bielsa dominent ce début de rencontre sans pour autant se montrer très dangereux, manquant de précision dans le dernier geste. Les lensois de leurs côtés (19ème) se mettent en valeur par des contres dans lesquels ils exploitent les ailes (Boulenger, Chavarria). Les marseillais prennent l'ascendant sur le match, passant en 3-3-3-1 en faisant confiance en Gignac aux avants postes, en 20 minutes de jeu ils ont frappé 5 fois mais sans trouver le cadre. La première vraie occasion des nordistes est signée Touzghar à la 27eme minute qui reçoit un centre de Chavarria, mais l'attaquant lensois tire au dessus de la transversale de Mandanda. Le score reste nul et vierge mais les "locaux" malgré la présence de nombreux marseillais veulent remettre les choses au clair en rappelant qu'ils jouent à domicile et pour se faire, les 11 lensois mettent le pied sur le ballon en déstabilisant les phocéens. Ces derniers ne parviennent pas à imposer leur pressing, ce qui a l'air de déranger Bielsa.

Festival marseillais en seconde mi temps 

Tout juste entré en jeu à la place de Gignac, Batshuayi n'attendra pas longtemps pour lancer une offensive: sur un centre au sol de Payet dans la surface de réparation, Michy profite de l'absence de Riou resté face à Payet, marche sur le ballon mais parvient à tirer dans le but vide malgré le retour de 2 défenseurs lensois (0-1, 47'). Remplaçant 13 fois cette saison, il a été buteur 4 fois. A souligner la belle interception de Thauvin sur une mauvaise relance de la défense des sangs et or, permettant de lancer Payet sur le but. Batshuayi n'en reste pas là et remet ça 10 minutes plus tard, met le ballon au fond des filets mais une position de hors jeu est signalé par l'assistant de Freddy Fautrel. Jamais 2 sans 3, Batshuayi en rajoute une couche à l'heure de jeu mais cette fois-ci, Riou remporte le duel d'un bel arrêt.

Les lensois essaient tant bien que mal d'égaliser par Lemoigne (49') mais Romao viendra doubler la mise à la 67eme minute (0-2) en reprenant un ballon repoussé par le poteau et Jordan Ayew, à la suite d'un jolie mouvement collectif met le 3ème but (72'). Le premier but marseillais a totalement débloqué les phocéens, une fois que la machine s'est mise en route les offensives (avec Batshuayi, Payet, Thauvin et Ayew) deviennent de plus en plus dangereuses. Les phocéens, dominateurs en cette seconde période tant dans le jeu qu'au tableau d'affichage, laissent les hommes de Kombouaré pousser, cherchant à marquer un but pour sauver l'honneur. Mais le premier buteur en a encore dans les jambes et vient totalement mettre fin aux espérances lensoises en marquant le 4ème but, son entré en jeu ayant tout changé (90+2).

Cette victoire permet aux marseillais de prendre 3 points précieux à seulement 2 longueurs du nouveau leader parisien (suite à la victoire de ce dernier et à la défaite des lyonnais) tandis que les lensois en restent à 26 points et une misérable 19ème place, à 5 points de Toulouse (18eme) et 7 points du premier non relégable lorientais.