Les jours se suivent... et ne se ressemblent pas pour l'OM

L'Olympique de Marseille s'est incliné 3-1 face à Fenerbahçe ce mercredi, quelques jours après la victoire 1-5 à Sousse, en Tunisie.

Les jours se suivent... et ne se ressemblent pas pour l'OM
Bielsa - 11Mondial

Il y a des jours avec, qui montrent la force des attaquants comme Michy, puis il y a des jours sans, comme ce soir en Turquie qui montrent que l'OM n'est pas encore prêt pour sa saison de Ligue 1. 

Un oeil sur les recrues

Avec Rekik et Sarr titulaires, Bielsa comptait bien sûr sur ses nouvelles recrues. Du côté de Rekik, vivement que la saison commence pour lui. Avec une force physique impressionnante, il percute dans le jeu parfaitement et remonte des ballons à ses milieux. Un gros match de sa part, il semble s'être complétement intégré au groupe. Une défense aussi bien gardée par Mendy, auteur d'un excellent match dans son couloir gauche. Ce n'est pas une surprise, il offre notamment la passe décisive pour Thauvin aujourd'hui. Sarr, lui, n'est pas en reste en produisant également un très gros match, et est aussi impliqué sur le but du jeune attaquant, en combinant parfaitement avec Barrada, puis en reversant sur Mendy. Du grand art.

Le 11 titulaire : Mandanda - Dja Djédjé, Sparagna, Nkoulou, Rekik, Mendy - Sarr, Lemina, Barrada, Alessandrini - Ocampos

La défense encore trop juste

Même si Mendy et Rekik ont produit un bon match, il est clair qu'encaisser 3 buts, ce n'est pas dû au hasard. On reprochera très certainement à Sparagna de jouer beaucoup trop facile, et de perdre vite de vue le ballon. Nkoulou est quand à lui solide comme un roc, mais il manque encore de rigueur. Ce ne sera certainement pas la même chose dès le début de saison.

Le jeu : néant ?

La première mi-temps est catastrophique. Marseille n'arrive pas à aligner 3 passes, à cause encore une fois, d'un manque de rigueur et de précision, mais également d'un énorme pressing du club Turque.
Alessandrini est même obligé de redescendre dans la surface de réparation pour récuperer des ballons, qui ont trop de mal à lui être transmis. Un milieu Lemina-Romao proche de la perdition. Les prochaines arrivées (probables) Sud-Amériquaines feront BEAUCOUP de bien.

Une deuxième mi-temps bien plus satisfaisante

L'OM est donc mené (logiquement) 2-0 après 45 minutes de jeu, complétement en faveur de Fenerbahçe.  L'occasion donc pour Bielsa de changer ses plans, et de faire rentrer Thauvin et Michy, qui vont bien sûr, et comme prévu, apporter de la vitesse, de la puissance, bref, du jeu.Les ballons circulent beaucoup mieux, et arrivent plus rapidement dans les pieds des attaquants. Thauvin inscrira le but du 3-1 à la 67ème. 

Marseille jouera son troisième match amical, samedi, face à Antalyaspor