Marseille brille et renoue avec la victoire

Pour le premier match de Michel sur le banc olympien, l'OM retrouve goût à la victoire. Les Marseillais s'imposent face à Troyes facilement 6-0.

Marseille brille et renoue avec la victoire
Photos © Yannick Parienti / OM.net 2015
Marseille
6 0
Troyes

L'OM avait mal commencé sa saison après deux défaites. La réception de Troyes pouvait donc ressortir Marseille de sa torpeur ou le plonger un peu plus dans les bas fonds du classement. Avec, Michel, leur nouvel entraîneur sur le banc, Cabella, Lass Diarra et Manquillo alignés pour la première fois sous le maillot phocéen, les Marseillais sont entreprenants. Alessandrini (7eme) est le premier joueur dangereux. Marseille joue haut, harcelant son adversaire et passant très souvent par les côtés. Le jeu de Bielsa n'est pas totalement parti. C'est d'ailleurs sur un déboulé de Mendy que le score va se débloquer. La tête de Batshuayi rebondissant sur la barre, Barrada avait bien suivi pour pousser de la tête le ballon dans le but vide (1-0,18eme). La maîtrise marseillaise est parfaite et ne permet pas à Troyes de ressortir quelque ballon que ce soit. Pourtant sur un des seuls ballons offensifs troyens, Darbion est à deux doigts d'égaliser (24eme). Barrada très propre dans ses sorties de balles est tout prêt de doubler la mise pour l'OM à la 38eme. Largement dominateur, Marseille rejoint les vestiaires sur un encourageant 1-0. 

L'OM terrasse Troyes

La seconde mi-temps reprend merveilleusement bien pour l'OM. Si le jeu collectif est chatoyant, Lassana Diarra vient éclairer cette rencontre de manière individuelle. Une superbe frappe sans contrôle qui file tout droit dans la lucarne Troyenne (2-0, 47eme). Quelques minutes plus tard c'est Michy Batshuayi qui vient clore et éteindre tout suspens. Le Belge croise parfaitement sa frappe et ouvre enfin son compteur but (3-0, 57eme). Et puisque ce match devait être celui du renouveau, Lucas Ocampos vient s'offrir un petit bijou. Suite à un centre venu de la droite, l'Argentin tente une bicyclette qu'il réussit en évoyant le cuir dans la lucarne (4-0, 63eme). Marseille finit en gérant, Troyes se crée quelques opportunités sans conclure. Et sur une perte de balle, l'OM va quintupler le score grâce à Alessandrini qui, après avoir éliminé Petric, va finir le travail en poussant le ballon dans les filets laissés vacants (5-0, 87eme). Puis sur un centre de l'extérieur du pied d'Alessandrini, Batshuayi conclue du genou et fait basculer le Vélodrome dans l'ivresse. 6-0 ! Les débuts de Michel comme entraîneur marseillais ne pouvait être mieux. Marseille retrouve de l'oxygène et se permet à rêver à des lendemains meilleurs.