L'OM confirme à la Beaujoire

Au terme d'un match pauvre en occasion de but, l'OM confirme son résultat obtenu à Lille, en venant s'imposer 0/1 face à Nantes grâce à un ancien Canari, Nkoudou, auteur de son premier but en championnat cette saison.

L'OM confirme à la Beaujoire
Georges-Kévin Nkoudou, l'unique buteur de la partie, donne de l'air à l'OM. (20minutes.fr)
FC Nantes
0 1
Olympique de Marseille
FC Nantes: Nantes : Riou (c) - Sabaly, Vizcarrondo, Cana, Moimbé, Thomasson, Deaux (Iloki, 70e), Touré, Audel (R.Gomis, 76e), Bammou, Sala (Sigthorsson, 69e).
Olympique de Marseille: Marseille : Mandanda, Manquillo, Nkoulou, Rekik, Mendy, Lucas (Romao, 80e), Diarra, Alessandrini (Barrada, 46e), Cabella, Nkoudou (Sparagna, 87e), Batshuayi.
SCORE: 0-1, min.53, Nkoudou.
ARBITRE: Lionel Jaffredo. Cartons jaunes - Nantes : Bammou (55e), Moimbé (90e) Marseille : Cabella (90+2)
ÈVÉNEMENTS: Ligue 1 - 12ème journée - Nantes/OM - Stade de la Beaujoire (27392 spectateurs).

Privés de Djidji, exclu mercredi à Bourg-en-Bresse, de Bedoya mais surtout de Rongier (rupture des ligaments croisés), les Canaris se présentaient face à l'OM confiants et sûr de leurs forces, après trois victoires consécutives en championnat. Michel Der Zakarian décide donc de remonter L.Deaux au milieu en lieu et place de Rongier, Sala étant lui, épaulé par l'homme en forme du moment, Bammou.

Les Marseillais quant à eux, n'étaient privés que de Djadjédjé, Isla ou encore Diaby (reprise). Michel aligne donc la composition type du moment, l'animation offensive étant composée de Nkoudou, Cabella, Alessandrini et enfin de Batshuayi, meilleur buteur du championnat avec huit réalisations.

Une première mi-temps soporifique

Le début de match nous annonçait clairement la tournure qu'allait prendre la rencontre. Le plan de jeu de Michel Der Zakarian était clair : exercer un gros pressing pour empêcher l'OM de poser le pied sur le ballon tout en utilisant des longs ballons dans le dos de la défense marseillaise. Cela porte ces fruits, néanmoins, les Canaris peinent à se créer de réelles occasions notamment à cause d'un trop gros nombre d'imprécisions techniques. On pourra tout de même noter la frappe trop croisée d'Audel sur un centre de Thomasson (38e) ou encore la frappe trop écrasée de ce même Thomasson une minute plus tard (39e). Les Marseillais, eux, gênés au milieu et bloqués sur les côtés, frappaient pour la première fois à la 25ème minute par l'intermédiaire d'Alessandrini. Son compère Batshuayi, totalement esseulé en cette première mi-temps et bien cerné par Cana, ne trouve pas le moyen de frapper au but dans ce premier acte, qui se termine sur un triste score nul et vierge au tableau d'affichage.

L'homme du match : Nkoudou​

Il aura fallu attendre le début de seconde période pour assister à la première occasion franche du match. Cette dernière se concluera par l'unique but de la partie. En effet, après une perte de balle de Touré dans sa moitié de terrain, Nkoudou, ancien Nantais revenant pour la première fois à la Beaujoire, recupérait le ballon, crochetait Vizcarrondo et déclenchait une frappe croisée pied gauche, imparable pour R.Riou (53e). Nkoudou, «touché» par les sifflets de son ancien public mais joueur le plus remuant du match sur le front de l'attaque phocéenne, parvient donc à marquer son premier but en championnat sous les couleurs marseillaises et permet à son équipe de conserver sereinement le résultat.

En effet, les Nantais ont clairement pêché physiquement dans cette deuxième mi-temps, n'exerçant plus le pressing efficace du premier acte et usant seulement de longs ballons, encore une fois imprécis. Les Marseillais pouvaient donc gérer sereinement leur avance au score en privant de ballons les Nantais tout en se créant quelques situations pour doubler la marque notamment par Barrada, contré in extremis (65e) ou encore Mendy (90e). Les Canaris arrivent tout de même à se créer une grosse occasion d'égaliser par l'intermédiaire de Sigthorsson dont la tête est sauvé sur sa ligne par Barrada (84e). Les Phocéens s'imposent donc solidement et parviennent pour la première fois de la saison à enchaîner deux succès de rang.

Michel Der Zakarian : «On leur donne le but»

En conférence de presse d'après-match, le coach Nantais regrettait évidemment le manque d'efficacité de son équipe et son déchet technique, coupable du but encaissé : «Je crois qu'on a fait une bonne première période, malheureusement on a des situations et une occasion qu'on ne met pas au fond. En seconde période, c'était un peu plus hâché de notre part, beaucoup plus de déchet technique pour pouvoir prétendre à autre chose. Et on leur donne le but».

Michel quant à lui, préfère se satisfaire des trois points obtenus plutôt que du contenu affiché : «On n'a pas forcément bien joué, mais on a gagné. Je crois que la seconde période a été plutôt bonne. Parfois, on ne retient pas si on joue bien ou mal, mais ce qui compte ce soir, c'est le classement».

Avec cette deuxième victoire de suite en déplacement, l'OM se donne un peu d'air et remonte à la 12ème place, un point derrière son adversaire du soir, restant lui à la 10ème place.

Les Canaris auront l'occasion de réagir dès mercredi, à l'occasion de leur match en retard de la 9ème journée à Nice, interrompu par les violentes précipitations. Marseille quant à lui, abordera plus sereinement la semaine qui arrive, avec d'abord la réception de Braga jeudi, comptant pour la 4ème journée de la phase de groupe de l'Europa League, puis de la réception en championnat de Nice, le dimanche qui suit.