Montpellier évite le hold-up

Dans une rencontre outrageusement dominée, le MHSC a failli se faire surprendre par le FC Nantes. Mais Djamel Bakar a sauvé les siens dans le temps additionnel permettant aux Héraultais d'arracher le point du nul.

Montpellier évite le hold-up
Montpellier HSC
1 1
FC Nantes

Les supporters de la Paillade peuvent pousser un ouf de soulagement, totalement dominateur, les hommes de Jean Fernandez ont buté sur une équipe nantaise totalement fantomatique ce soir. Jusqu'aux derniers instants, le FC Nantes a cru décrocher les 3 points synonymes de quatre points d'avance sur le cinquième Marseille. Mais à force de reculer, les canaris ont cédé dans le temps additionnel. 

Pourtant il avait fait le plus dur en première période, malgré une domination outrageuse de Montpellier. Le MHSC qui, par l'intermédiaire de Rémy Cabella se procurait la première occasion (4e). Nantes ne parvenait pas à avancer et les Héraultais se montraient dangereux sur des longs ballons, sans pour autant tromper la vigilance de Rémy Riou. Et pourtant c'est la maison jaune qui ouvrait contre le cours du jeu le score. Suite à une frappe d'Issa Cissokho, Filip Djordjevic déviait astucieusement le ballon et trompait Jourdren (22e). Le Serbe inscrivait son 7ème but de la saison. 

Malgré cette ouverture du score, le FCN était toujours autant apathique. Cabella percutait à nouveau dans la surface, Vizcarrondo mettait fin à la course du jeune milieu français (27e). Les coups francs s'enchaînaient, mais la bande à Victor Hugo Montano ne se montrait pas assez inquiétant pour espérer contrecarrer les plans de la défense nantaise. L'homme fort de Montpellier en cette première période, c'était Cabella, qui à de nombreuses reprises parvenait à prendre à défaut les défenseurs du FCN. Par deux fois (44e, 45e) il voyait ses frappes finir hors cadre. 

Au retour des vestiaires, même topo. Une attaque-défense incessante, El Kaoutari tout d'abord armait aux 25 mètres (48e) puis Montano obligeait Riou à sortir de son but pour capter le ballon (49e). Nantes n'y arrivait pas, les canaris acculés dans leurs trente derniers mètres. Montano encore lui, croyait égaliser sur un centre venu de la droite (56e). L'attaquant Colombien était signalé logiquement hors-jeu. Michel Der Zakarian ne parvenait pas à trouver des solutions pour que son équipe réagisse. Le MHSC continuait à accélérer et Souleymane Camara voyait sa frappe finir au ras du poteau de Riou (64e). L'espace d'un instant, le FC Nantes parvenait à "enfin" sortir de sa propre moitié de terrain et Filip Djordjevic tentait un lob astucieux sur un contre nantais, sa frappe passait au-dessus du but (72e). Après un quart d'heure sans relief où Montpellier n'attaquait pas franchement, la Paillade redémarrait la machine. La tête de Camara fuyait le cadre suite à un centre d'Anthony Mounier (84e). Quelques instants plus tard, Riou sauvait la maison jaune de l'égalisation sur un corner, El Kaoutari déviait mais le gardien du FCN captait en deux temps le ballon (87e). Le MHSC s'exposait à des contres et Serge Gakpé se heurtait à la très bonne sortie de Joudren (89e). Nantes pensait tenir miraculeusement la victoire, c'est sans compter sur Djamel Bakar entré en jeu lors de la seconde période. L'ancien joueur de Nancy était trouvé dans la surface, l'attaquant étrangement seul armait sa frappe et trompait Riou (90+1). Explosion de joie dans le Stade de la Mosson. Le score en restait là, malgré un arrêt décisif de Riou devant Camara (90+3). 

Au classement, le FCN est toujours 4ème avec 20 points, le MHSC est 13ème avec 16 points.