Nantes s'impose d'entrée

Après 4 ans en Ligue 2, le FC Nantes faisait son retour en L1 hier soir au Stade de la Beaujoire et les canaris ont entamé de la plus belle des manière leur championnat en s'imposant 2-0 face au SC Bastia.

Nantes s'impose d'entrée
(nantesmaville.com)
FC Nantes
2 0
SC Bastia
FC Nantes: Riou, Cissokho, Vizcarrondo, Djilobodji, Veigneau, B.Touré, Veretout, Eudeline (A.Touré, 67E), Bessat, Gakpé (N'Koudou, 89E), Djordjevic (Aristeguieta, 81E)
SC Bastia : Landreau, Palmieri, Squillaci, Diakite, Harek, Yatabaré, Cahuzac (Romaric, 73E), Raspentino (Keseru, 45E), Khazri, Ilan, Maoulida (Bruno 67E)
SCORE: 2-0 DJORDJEVIC (23E), PALMIERI CSC (91E)
ARBITRE: ARBITRE : M.Clément TURPIN AVERTISSEMENTS : J.VERETOUT (7E et 65E), F.ARISTEGUIETA (86E), Y.CAHUZAC (11E), S.YATABARE (25E), F.RASPENTINO (45E), ILAN (rouge 70E)

Hier soir c'était le premier match pour le FC Nantes depuis quatre saisons en L1, dans une Beaujoire garnie, les hommes de Michel Der Zakarian recevaient le Sporting Club de Bastia. On notera aussi le retour de Mickaël Landreau, formé au club et qui revenait dans son stade après 4 ans d'absence. Les deux équipes ne s'étaient plus affrontées dans l'élite du football Français depuis maintenant 8 ans. 

Des canaris réalistes

Dès le coup d'envoi, les deux formations partaient au combat, des duels physiques, de l'agressivité, chacun voulait marquer son territoire. Veretout puis Cahuzac étaient avertis en quelques minutes, sur le plan du jeu et de la possession c'est l'équipe de Frédéric Hantz qui maniait le plus souvent le cuir, sans pouvoir réellement se créer d'occasions. Après un premier quart d'heure à attendre, le FCN passait à l'action, Gakpé puis Eudeline voyaient leurs tirs contrés. A la 21ème, suite à une bonne déviation de Gakpé, Filip Djordjevic tentait une demi-volée aux 20 mètres, son tir pas assez croisé ne trompa pas la vigilance de Landreau. Mais une minute plus tard, Serge Gakpé donnait une offrande à son compère d'attaque, le Serbe trompait le portier Bastia d'un extérieur pied droit de grande classe (23e). Après cette ouverture du score, les Nantais se montraient plus présents offensivement, Bastia tentait de réagir sur quelques offensives, en vain. Ce sont bien les canaris qui étaient les plus dangereux, à deux doigts de doubler la mise avant la pause, tout d'abord par Filip Djordjevic repris de justesse par Sébastien Squillaci (41e) et Serge Gakpé qui manquait son face à face avec Landreau (45+2). Le FC Nantes menait donc logiquement 1-0 à la pause. 

Nantes recule mais ne rompt pas

Dès la reprise, Frédéric Hantz abattait une nouvelle carte avec l'entrée d'un ex-pensionnaire de la maison jaune, Claudiu Keseru qui remplaçait un autre ancien canari en la personne de Florian Raspentino totalement hors du coup en première période, les Bastias qui devaient absolument réagir en seconde période pour au moins ramener le point du match nul. C'est ce qu'il passait avec le Brésilien Ilan qui tentait sa chance, mais sa frappe passait complètement hors du cadre (55e), le FC Nantes comme en Ligue 2 commençait à reculer pour mieux contrer. Le bloc des canaris bien en place, le Sporting s'en remettait au aux coups de pied arrêtés, Kazhri voyait son coup franc passé juste à gauche de la cage de Rémy Riou (61e). Les supporters Nantais donnaient de la voix dans les tribunes, mais leurs ardeurs allaient vite être refroidies. Après un duel Vizcarrondo-Maoulida, le ballon sorti en corner, c'est alors que Jordan Veretout envoyait le cuir en tribune, l'arbitre Clément Turpin expulsa pour un second carton jaune le milieu de terrain Nantais (65e) pour un comportement antisportif. Les jaunes allaient donc finir le match à 10 pour la dernière demi-heure. 

Ilan perd ses nerfs, Bastia n'y arrive pas

L'expulsion de Veretout était une aubaine pour les Bastia, Hantz l'avait bien compris, il faisait alors rentrer Gianni Bruno à la place de Maoulida pour apporter plus de percussion et faire sauter le verrou du FCN. Tandis qu'Abdoulaye Touré était rentré à la place de Yohan Eudeline. Mais un autre tournant va arriver dans ce match, le Brésilien Ilan que l'on n'avait pas vu dans la partie, perdait ses nerfs face à Birama Touré, l'attaquant Corse auteur d'un coup de pied sur le joueur du FC Nantes. M.Turpin expulsait alors l'ancien joueur de Sochaux. Le match allait donc finir à 10 contre 10, sans doute une compensation de l'arbitre, l'expulsion de Veretout quelques minutes plus tôt était très sévère et manquait clairement de pédagogie. Après cinq minutes chaotiques pour les deux équipes, la rencontre reprenait ses droits. Bastia appuyait sans pour autant trouver la faille, on s'en remettait alors aux coups-francs de Wahbi Kazhri, mais le milieu gauche Bastiais ne trouvait pas le chemin des filets (77e). 

Une fin de rencontre haletante

A 10 contre 10, difficile de construire, mais les Corses peut-être plus expérimentés tentaient bien que mal à poser le jeu, la défense nantaise reculait et commençait à subir terriblement, suite à une belle combinaison Khazhri-Keseru, le Roumain envoyait le ballon juste à gauche du but de Riou, le match se durcissait et Fernando Aristeguieta qui avait remplacé le buteur Filip Djordjevic trois minutes auparavant perdait ses nerfs face à un Corse, le Vénézuélien prenait alors un carton jaune. Le match était bientôt à son terme, le FCN par l'intermédiaire de Gakpé (87e) plaçait quelques velléités en contre-attaque, sans doubler la mise. Le Togolais qui laissait sa place au jeune Georges-Kevin N'Koudou à la 89ème, ce dernier ne le sait pas encore mais il va être déterminant dans deux minutes. Oui car suite à un long ballon, le jeune attaquant de 18 ans prenait le meilleur sur Palmieri et qui faisait contraindre le latéral droit du SC Bastia à dévier le ballon dans ses propres buts (91e). Explosion de joie dans la Beaujoire, la victoire du FC Nantes était acquise dans les ultimes instants, un bien fou pour les hommes de Der Zakarian qui pendant une vingtaine de minutes ont souffert défensivement. Après 4 années de purgatoire, les canaris remportaient leur premier match à domicile pour leur retour en Ligue 1.

Les Nantais le savent, cette victoire est une très bonne entame, eux qui visent la 17ème place du championnat et donc le maintien. Avec un effectif inchangé par rapport à la saison dernière, le chemin sera difficile. Mais le FCN a démontré hier soir qu'il serait présent pour la suite du championnat, avec notamment une grosse charnière centrale. De son côté Bastia démarre mal son exercice, mais les Corses qui contrairement aux canaris ont perdu énormément de joueurs, il faut remettre une équipe en place et ça ne se reconstruit pas d'un coup de baguette magique.