Filip Djordjevic monte au créneau

L'attaquant Serbe du FC Nantes est en colère, suite à la perte "probable du match face à Bastia sur tapis vert. Les canaris ont été coupables d'avoir aligner le jeune Abdoulaye Touré, suspendu pour cette rencontre.

Filip Djordjevic monte au créneau
(nantesmaville.com)

Décidément le retour du FC Nantes en Ligue 1 commence mal, eux qui pensaient obtenir leur première victoire de la saison grâce à un succès samedi soir contre Bastia (2-0), les hommes de Michel Der Zakarian pourraient voir les 3 points au classement disparaître et ça ne plait visiblement pas à certains au sein de la maison jaune. Comme en témoignent les propos de Filip Djordjevic sur l'equipe.fr

"C'est une erreur d'amateur, on a cinquante ou soixante employés, 80% d'eux ne font rien du tout". Le Serbe également agacé par le fonctionnement du club : "Cela fait cinq ans et demi que je suis ici, je vois les gens, je ne sais même pas ce qu'ils font." 

Le capitaine du FCN Olivier Veigneau se montre quant à lui moins virulent : "C'est un gros coup derrière la tête, on n'y est pour rien. Qu'est-ce qu'on doit dire de plus? On doit vivre avec. Au début, on a du mal à réaliser. Mais il faut se dire que c'est une réalité. Personne ne comprend comment ça a pu se passer. On est forcément énervés. Mais on ne doit pas taper sur des gens."

Le coach nantais est écoeuré : "Personne ne nous a prévenu et aujourd'hui on se retrouve avec 0 point. C'est une grosse déception pour les joueurs qui se sont arrachés sur le terrain. On avait fait ce qu'il fallait, mais sur le plan administratif on a tout faux...Moi je savais que mes joueurs n'étaient pas suspendus. Je me suis renseigné pour les étrangers mais pour les joueurs du centre de formation, je ne suis pas au courant."

Alors que le FC Nantes voyait son retour en L1 débuter de la plus belle des manières, un grain de sable stupide vient enrayer la dynamique du club. La commission des compétitions doit se réunir aujourd'hui mercredi pour déterminer un calendrier des procédures en cours. Sur cette affaire, elle pourra demander aux canaris des explications, auxquelles ils devront répondre dans les 15 jours qui suivent. Une décision sera prise alors par la FFF. Le FC Nantes pourrait alors faire appel de cette décision, si elle lui était défavorable.