Nantes peut avoir des regrets

Dans le cadre de la 4ème journée de L1, le FC Nantes est allé décrocher un match nul à Reims. Un score de parité qui laissera des regrets aux nantais, les canaris ont manqué de justesse dans la finition.

Nantes peut avoir des regrets
(lunion.presse.fr)
Stade de Reims
0 0
FC Nantes

Un FCN tranchant

Dès les premières minutes de jeu, c'est Nantes qui se montrait le plus dangereux. Suite à une belle action collective, Lucas Deaux centrait pour Fernando Aristeguieta, l'attaquant Vénézuélien manquait son contrôle face à Agassa auteur d'une bonne sortie saisissait le ballon (5e). Les ennuis commencaient alors pour le Stade de Reims. Après un bon décalage sur la gauche, Filip Djordjevic tentait de trouver une nouvelle fois Aristeguieta. Mais le centre du Serbe ne pouvait être repris par "El Colorado" (9e). Les Rémois ne répliquaient pas et les canaris continuaient leur domination, notamment en contre-attaque. Sur un nouveau centre, Bessat tentait d'alerter Fernando Aristeguieta, mais encore une fois Agassa devançait l'attaquant nantais (14e). Après un premier quart d'heure totalement à l'avantage du FCN, les rouges et blancs sortaient de leur réserve. Notamment grâce au côté droit Glombard-Fortes. Ce duo qui se mettait en évidence à la 20eme minute, mais le centre du milieu rémois ne trouvait personne. Nantes reprenait son rythme de croisière juste après une frayeur de Rémy Riou sur un corner de Reims (21e). Vincent Bessat intenable depuis le début de la rencontre tentait sa chance aux vingt mètres, mais son tir était contré et capté par Agassa (22e).

Le milieu gauche de la maison jaune qui se mettait encore en évidence cinq minutes plus tard avec une nouvelle frappe qui trouvait les gants du portier rémois (27e). L'orage passé, le Stade de Reims prenait le jeu à son compte et Prince Oniangue déboulait face à Riou, mais il fallait un excellent retour d'Oswaldo Vizcarrondo pour empêcher l'ouverture du score (33e). Le match s'emballait quelque peu et une nouvelle fois Bessat était alerté aux abords de la surface, l'ancien messin tentait sa chance sans pour autant ouvrir la marque (36e). Malgré quelques centres dangereux et une frappe d'Aissa Mandi (45e), les 22 acteurs reprenaient le chemin des vestiaires avec un score nul et vierge. 

Reims accélère, Nantes recule

Au retour des vestiaires, les hommes d'Hubert Fournier prenaient le jeu à leur compte et se montraient de plus en plus dangereux. Les canaris étaient quant à eux fébriles et suite à une touche ratée du capitaine Filip Djordjevic, Gaëtan Charbonnier voyait sa reprise passée juste à gauche du cadre (49e). Nantes montrait ses qualités offensives en contre-attaque et Djordjevic était trop court sur un centre de Cichero (52e). La rencontre allait d'un but à l'autre et les milieux ne voyaient plus le jour des deux côtés. Reims malgré la possession du ballon, n'arrivait pas à enclencher la machine. Le FCN se montrait solide et Bessat tentait encore de trouver Filip Djordjevic, Agassa encore une fois se montrait le plus prompt (60e). Les canaris qui pendant trois minutes vont mettre le feu à la défense rémoise. Aristeguieta gagnait son duel et centrait en direction de son compère d'attaque Serbe, cependant il trouvait sur sa route le portier du Stade de Reims (63e). Le tournant de la rencontre venait deux minutes plus tard, Cichero décalé sur le côté gauche ajustait un centre millimétré pour Filip Djordjevic. La tête de l'international Serbe trouvait le poteau (65e). Nantes manquait cruellement de réalisme, à partir de ce moment c'est Reims qui va mettre à mal les hommes de Der Zakarian. Les attaques des locaux se montraient dangereuses et assassines, Vizcarrondo et Cichero par deux fois dégageaient le ballon en corner (71e, 73e). Puis Krychowiak voyait sa frappe contrée par Papy Djilobodji quelques minutes plus tard (75e). Le FC Nantes reculait et Antoine Devaux bien décalé, envoyait une frappe au ras du poteau de Rémy Riou (78e). Le portier nantais qui sauvait la maison sur une boulette de Lucas Deaux en taclant le ballon aux abords de sa surface (82e). Malgré des opportunités, Reims ne trouvait pas la faille et Nantes se montrait dangereux en fin de partie. Tout d'abord Pancrate qui ne reprenait pas le bon ballon de Gabriel Cichero (91e). Et enfin Serge Gakpé entré en jeu qui voyait sa frappe passée à côté sur un bon service de Filip Djordjevic (93e).

Le score ne bougeait plus et les deux équipes se quittaient sur un match nul.

Les réactions d'après match 

Alejandro Bedoya milieu du FC Nantes : "Je pense que c'est une bonne rencontre de notre part, un bon match. Je pense que nous aurions pu remporter cette rencontre. Il y a de la déception de ne pas avoir pris les trois points. Bien sûr c'est un point important dans la course au maintien, mais j'ai le sentiment que nous en avons laissé échapper deux." 

Franck Signorino défenseur du Stade de Reims : "Le FC Nantes nous a mis en difficulté. On se doutait qu'ils joueraient avec un bloc assez compact en nous laissant le ballon. Ils auraient pu réussir leur coup, surtout sur le poteau. On ne va pas se plaindre de ce point."