Nantes, le tube de l'été continue

Au terme d'une rencontre "corsé", le FC Nantes est parvenu à se défaire du piège corse en battant l'AC Ajaccio (1-0). Une réalisation nantaise signée de l'Américain Alejandro Bedoya qui du même coup a marqué son premier but en Ligue 1. Avec 19 points et une 4ème place après 10 journées, le FCN est bien le tube de l'été.

Nantes, le tube de l'été continue
(Alejandro Bedoya et les canaris volent en ce début de saison)
AC Ajaccio
0 1
FC Nantes

Où s'arrêteront-ils ? C'est bien la question que se posent les observateurs en ce début de saison. Le FCN surprend collectivement et dans le jeu. Certains joueurs comme Lucas Deaux, Issa Cissokho ou encore Jordan Veretout montent en puissance. Ajaccio, la victime d'hier soir, l'a appris à ses dépens. 

"Nantes étouffe Ajaccio"

Les Nantais réussissent toujours leur entame de match, et hier soir ça n'a pas dérogé à la règle. Ochoa a eu du boulot et ceci dès la 2ème min. Le gardien international Mexicain était contraint de boxer le ballon devant Djilobodji. Dans la foulée, le défenseur des canaris s'écroulait dans la surface, au ralenti on voyait clairement que Pedretti touchait le roc Sénégalais (3e). Le pressing des hommes de Michel Der Zakarian était tel que l'ACA s'en remettait aux coups de pied arrêtés pour créer du danger , mais Vizcarrondo dégageait le ballon devant sa ligne (8e). Néanmoins c'est bien le FC Nantes qui était le plus dangereux et Serge Gakpé voyait sa tête fuir le cadre (12e). Les esprits s'échauffaient et Cavalli voulait en venir aux mains avec Djilobodji (15e). Malgré cela, le FCN continuait sur sa lancée, Nicolita se présentait face à Ochoa après un bon décalage de Veretout, le Roumain perdait son duel contre le portier de l'ACA (16e). L'incendie ne s'éteignait pas dans la défense Corse, Birama Touré trouvait la barre transversale suite à un parfait ballon de Lucas Deaux (18e).

L'ancien Rémois qui se mettait en évidence quelques minutes plus tard d'une frappe alerte aux abords de la surface, Ochoa se montrait de nouveau impérial et sortait ce ballon (22e). Après vingt premières minutes de forte intensité, le calme revenait et l'ACA perdait coup sur coup deux éléments. Arrache et Cavalli cédaient leur place à Camara et Mutu (25e et 35e). La maison jaune reprenait le fil de la rencontre, notamment sur les contres. Veretout après un mouvement d'école de contre-attaque venait buter sur un Ochoa encore une fois inspiré (37e). Puis Filip Djordjevic voyait sa frappe mourrir à quelques centimètres du but (38e). On filait à la pause vers un score de 0-0 et juste avant le coup de sifflet, Djilobodji plaçait sa tête sur un corner, le ballon passait juste à gauche (45+2). Les 22 acteurs repartaient aux vestiaires avec une rencontre sans but. 

"l'ACA fait parler sa loi"

Le coup de gueule de Ravanelli à la pause portait certainement ses fruits, puisque qu'au retour des vestiaires, les Corses revenaient avec un tout autre visage. Les duels se musclaient et les fautes Nantaises se multipliaient. Heureusement pour les canaris, Benoît Pedretti n'était pas dans un grand soir. La fébrilité du FCN commençait à se faire sortir et Rémy Riou se faisait éliminer par Camara, mais Vizcarrondo vigilant sortait le ballon devant sa ligne (56e). L'action se poursuivait et Benjamin André armait sa tête au point de penalty, le gardien Nantais parvenait à capter le ballon (57e). Der Zakarian voyant le danger se rapprocher, abattait sa première carte en faisant rentrer Vincent Bessat à la place de Serge Gakpé (61e). Entre-temps, Adrian Mutu s'était reconverti au rugby sur un coup franc aux 25 mètres (58e). Nantes réagissait tant bien que mal, Nicolita perçait la défense de l'ACA, sans pour autant trouver l'ouverture (63e). Ajaccio mettait à mal l'arrière-garde des 5ème de Ligue 1 et Riou sauvait miraculeusement sa défense sur un réflexe du pied (67e). Le match allait d'un but à l'autre et Filip Djordjevic tentait sa chance, sans plus de réussite (75e). 

"Un coaching gagnant"

Le FC Nantes commençait à pousser, mais on sentait que les canaris pêchaient physiquement. Le coach Nantais procédait alors à un changement permettant de conserver le nul et le ballon, Alejandro Bedoya qui revenait d'un retour Panama-Etats-Unis-France entrait en jeu (81e). L'international Américain, qui ne le sait pas encore, il va être le héros de la soirée. L'ACA et le FCN s'adonnaient depuis cinq minutes à des contres-attaques foudroyantes et Filip Djordjevic auteur d'un ciseau acrobatique de génie voyait le ballon finir au ras du poteau d'un Ochoa battu (84e). Adrian Mutu, très peu en vue pénétrait dans la surface de Riou, son centre trouvait le dernier rempart de la maison jaune (86e). Dans la continuité de l'action, Djordjevic était décalé sur le côté gauche, l'international Serbe centrait au second poteau, Bedoya surgissait pour tromper Ochoa du pied droit (1-0, 87e).

Nantes parvenait à ouvrir la marque dans les derniers instants de la rencontre ! Derrière, la révolte Corse se montrait trop timide et malgré une dernière frappe de Mutu (92e), les hommes de Ravanelli devaient s'incliner sur la plus petite des marges. 

Grâce à ce succès, les canaris sont désormais 4ème au classement avec 19 points, l'AC Ajaccio est quant à lui 17ème avec 7 points, au bord de la zone de relégation. Le choc de la prochaine journée se déroulera à la Beaujoire, le FC Nantes au pied du podium recevra le LOSC 3ème. Dans un stade à guichets fermés.