Montpellier-FC Nantes : Le naufrage Nantais

Samedi 24 janvier, à 20h au stade de la Mosson, se déroulait Montpellier Nantes pour le compte de la 22ème journée de Ligue 1.

Montpellier-FC Nantes : Le naufrage Nantais
Montpellier
4 0
Nantes

Tous les Nantais étaient confiants pour ce match. Nous avions éliminé Lyon de la Coupe de France mardi dernier dans un match à rebondissement. Nous pensions que ce match contre les Héraultais serai plus facile à jouer. Que neni !

La débâcle nantaise ne s’est pas aperçue en première mi-temps. Le but chanceux d’un centre tir de Lasne est venu tromper le portier Nantais à la 8ème minute. Montpellier pousse pour aggraver le score au plus vite mais Rémy Riou s’interpose sur toutes les frappes. Nantes quant à lui, s’est montré dangereux sur un joli coup franc tiré par Vincent Bessat mais détourné par Jourdren. À la pause, les Montpelliérains avaient donc l’avantage d’un petit but au compteur.

Nous comptions donc sur l’aptitude de Michel Der Zakarian (entraineur de Nantes) à savoir remobiliser ses troupes. Au sortir du vestiaire, Nantes met le pied sur le ballon. Montpellier s’est montré très solide sur tous les plans. Très peu d’espaces pour les nantais.

La déroute nantaise commence par le deuxième but des Montpelliérains à la 57ème minute. Le match était joué à de moment de la partie. Les nantais poussent pour réduire le score mais rien n’y fait. Les frappes nantaises finissent soit sur Jourdren soit sur le poteau. Les nantais ne sont plus dans le match et les joueurs de Roland Courbis inscrivent 2 buts en 4 minutes (78ème et 82ème minute).

Mention spéciale aux nombreux supporters du FCN Nantes présents au stade pour encourager les jaunes et verts. Malgré ce score lourd, ils n’ont pas arrêtés de chanter. 

Au coup de sifflet final, ce match laisse un gout amer. Un jour « sans ». 2015 commence mal pour les Nantais qui n’ont remporté aucun match de championnat. De plus, l’année dernière à la même époque, les Nantais avaient sombrés contre le PSG (5-0). Depuis quelques années Janvier et Février sont les mois les plus creux en termes de victoires pour les canaris.

Il va donc falloir remettre le bleu de chauffe car des matchs compliqués sont à prévoir dans les prochaines semaines. Cela commencera dimanche prochain à la Beaujoire lors du match contre Lille.