2015-2016, un nouveau chapitre pour le FC Nantes

Après de longues années de dérive progressive et infernale, le Football Club de Nantes a retrouvé son salut depuis trois saisons, remontant dans l’élite du football français (2012-2013) et se stabilisant dans celle-ci (13ème place en 2014 puis 2015) malgré plusieurs boulets administratifs. Dans le cycle de son renouveau, le club entre donc maintenant dans une nouvelle phase. Et ses aspirations avec.

2015-2016, un nouveau chapitre pour le FC Nantes
FC Nantes / A.D.

Revue d’effectif

De nombreux cadres, Vincent Bessat et Serge Gakpé en fin de contrat, mais aussi Issa Cissokho (Genoa), Jordan Veretout (en partance vers la Premier League) et Papy Djilobodji (dont la destination reste floue) ont quittés ou quitteront bientôt le navire dans lequel ils sévissaient depuis quatre saisons au moins, chacun ayant envie de changer d’air. Exit aussi Georges-Kévin Nkoudou (Olympique de Marseille), qui avait mis le club dans l’obligation de s’en séparer, Kian Hansen (FC Midtjylland, Danemark), en mal du pays et en déficit d’intégration, et Chaker Alhahdur (Caen), dont le besoin de temps de jeu aura pris le dessus. « Nous avions besoin de régénérer l’effectif », déclarait Franck Kita lors de la reprise, début juillet. L’interdiction de recrutement honorée, celui-ci a donc pu faire peau neuve. Car le groupe qui était monté de deuxième division, après deux belles saisons en Ligue 1, avait fait son temps.

Ambitions à la hausse

Et pour renouveler l’équipe, la famille Kita a décidé d’investir pour « élever le niveau de jeu et satisfaire le public » : l’Islandais Kolbeinn Sigthórsson (attaquant de 25 ans de l’Ajax Amsterdam, acheté entre 3 et 4 millions d’euro), l’Argentin Emiliano Sala (attaquant de 24 ans en provenance de Bordeaux, 1 million), la potentielle pépite brésilienne Adryan Tavares (milieu de terrain de 20 ans, prêt avec option d’achat de 3 millions par Flamengo), et l’espoir d’Evian-Thonon-Gaillard, Adrien Thomasson (milieu de terrain de 21 ans, 800 000 €) se sont ainsi installés à la Jonelière pour garnir le secteur offensif des Canaris, très juste et peu productif la saison dernière (29 buts durant l’exercice, pire attaque de Ligue 1). Le FCN se munit donc de deux buteurs qui viendront suppléer Yacine Bammou, qui pour sa première année dans l’élite, fut finalement la seule véritable option d’avant-centre pour Michel Der Zakarian en 2014-2015 ; mais aussi de deux talentueux milieux offensifs - qui ont déjà fait quelques preuves lors des récents matches amicaux – dont l’incessante attirance vers l’avant fera un grand bien à l’équipe ligérienne. En défense, la Maison Jaune a déjà attiré Wilfried Moimbé (Brest, défenseur latéral gauche, 26 ans), mais devrait faire venir un autre élément pour combler les nombreux départs.

« L'objectif, c'est la dixième place »

F. Kita

« Le club avance », se félicite le fils de la famille Kita, et cela passe aussi par les installations du club : réaménagement des infrastructures à la Jonelière (deux terrains d’entrainement, vestiaires des professionnels) et rénovations à la Beaujoire ont été réalisés cet été. Ce dernier insiste aussi sur le fait que « l’image du club se véhicule en Europe », avec des matches amicaux programmés contre des clubs étrangers de première division (les Belges de Genk et Anglais de Bournemouth déjà rencontrés respectivement pour une défaite et un match nul, les Portugais du Maritimo Funchal à venir le 2 août). Waldemar Kita exprimait ses ambitions pour 20 Minutes en mai dernier : « Depuis deux ans, on se stabilise, mais maintenant il faut passer le cap supérieur à tous les niveaux ». L’objectif de cette saison, « c’est la dixième place », a indiqué sa progéniture, « je pense qu’il faut faire mieux que l’année dernière, il faut être un petit peu plus ambitieux ». La direction du FCN s’en est en tout cas donné les moyens.

Pas de précipitation

Reste à l’octuple champion de France de ne pas brûler les étapes et de ne pas sauter les chapitres. En 2006 et 2008, il avait eu les yeux plus gros que le ventre avec un recrutement et un état d’esprit qui avaient fait imploser le club, lequel avait filé vers la Ligue 2. Malgré les plusieurs millions déboursés, notamment pour faire venir Sigthorsson, le FCN compte bien gérer sa progression raisonnablement, à l’image de la moitié de tableau, visée cette saison. Et cela passe aussi par la prolongation de contrat de deux jeunes espoirs de 20 ans formés à la Maison Jaune, Valentin Rongier (milieu relayeur) et Léo Dubois (défenseur latéral droit), lesquels sont désormais liés à leur cocon jusqu’en 2018. Depuis les deux claques reçus dans ces neuf dernières années, le FC Nantes se projette sur la durée.

Propos de Franck Kita recueillis sur fcnantes.com