Sochaux aide Nice pour la course à l'Europe

Après son succès à Toulouse, Nice n'a pas eu grand chose à faire face à un Sochaux méconnaissable cet après-midi. Les Aiglons se sont imposés tranquillement et commencent à s'enflammer pour l'Europe.

Sochaux aide Nice pour la course à l'Europe
Nice
3 0
Sochaux
Nice: Ospina - Genevois, Pejcinovic, Civelli, Kolodziejczak - Digard (cap.), Anin - Pied (puis Meriem 85'), Traoré (puis Abriel 76'), Bauthéac (puis Bruins 76')- Cvitanich.
Sochaux: Pouplin – Corchia, Kanté, Carlao (puis Peybernes 44'), Sauget (cap.) – Contout (puis Boudebouz 60'), Poujol, Nogueira, Roudet (puis Mikari 65') – Sio, Bakambu.
SCORE: 1-0 Traoré 55', 2-0 Digard 59', 3-0 Cvitanich 84'
ARBITRE: Arbitre: Monsieur CAILLEUX - Avertissements: Cvitanich pour Nice, Poujol et Roudet pour Sochaux
ÈVÉNEMENTS: 32ème journée du championnat de France de Ligue 1 - Stade du Ray - 12 000 spectateurs environ - MT 0-0

Une démonstration. Un récital devant des fans en délire. Nice a joué le jeu en ce milieu de journée et n'a pas eu à forcer son talent face à des Sochaliens dépassés dès la première seconde de jeu. Eric Hély avait décidé de mettre Ryad Boudebouz sur le banc. Punition ou choix tactique ? Lui seul le sait. Du côté niçois Nemanja Pejcinovic faisait son retour en défense centrale et Kévin Anin retrouvait une place de titulaire au milieu de terrain face à son ancien club. Nice campe dans le camp sochalien durant toute la première période. Cvitanich rate sa tête et Traoré n'a pas su en profiter après un centre venu de la gauche (4ème). Sochaux ne récupère aucun ballon au milieu de terrain. Loïc Poujol et Vincent Nogueira souffrent en courant dans le vide sans rien ratisser. Giovanni Sio essaye de surprendre avec désespoir les joueurs niçois en frappant du milieu de terrain. David Ospina qui ne campait pas dans ses buts aurait pu se faire surprendre mais le ballon passe au dessus (9ème). Une minute plus tard Kévin Anin reprend une passe en retrait d'Eric Bauthéac. Le cuir passe à quelques mètres du poteau de Simon Pouplin. Nice a l'emprise sur le ballon. Le taux de possession a culminé jusqu'à 75% en leur faveur. Loïc Poujol essaye également mais le Rugby n'est plus un sport pratiqué au haut niveau à Nice. Pénalité refusée (16ème).  Anin remet ça huit minutes après sa première frappe. Son tir passe à quelques centimètres des buts. On se rapproche doucement mais sûrement. 

But injustement refusé pour Cvitanich 

Jérémy Pied aurait pu ouvrir le score à la 22ème minute mais sa reprise est complètement manquée. 25ème minute, but de Dario Cvitanich sur un coup franc  provoqué par Cédric Bakambu aux 30 mètres, l'arbitre Monsieur Cailleux et ses assistants n'ont pas de compas dans l'oeil car le but était bien valable. Sochaux réagit timidement, Ospina est vigilant et intervient des deux poings en passant devant Bakambu  seul (31ème). Cvitanich est chaud mais il perd son duel face à Simon Pouplin qui sauve son équipe complètement à la ramasse défensivement (35ème). Le tournant du match se produit à la 44ème minute quand Roy Contout percute son coéquipier Carlão. Le défenseur brésilien a subi un léger traumatisme crânien, il est remplacé par Mathieu Peybernes juste avant la mi-temps. Nice domine mais sans concrétiser face aux lionceaux qui ont tenu le coup tant bien que mal. La seconde mi-temps est moins riche en occasions mais les Aiglons ont eu plus de réussite devant le but.

Ouverture du score méritée

Cinq minutes après le coup d'envoi de la seconde mi-temps, Nice ouvre le score. Mahamane Traoré est sur la trajectoire d'une frappe cafouillée de deux joueurs niçois qui frappent le ballon en même temps suite à un corner d'Eric Bauthéac (1-0 - 50ème). Dario Cvitanich encore lui est encore stoppé par Simon Pouplin, le 2-0 était tout près juste après l'ouverture du score, et il arrive quelques minutes plus tard, Didier Digard conclut, Renato Civelli n'a pas su réceptionner une passe d'Anin, Cédric Kanté place un tacle qui ne sert à rien mis à part donner le champ libre à Digard, sa frappe est déviée par Loïc Poujol qui trompe Pouplin (2-0 - 59ème). Bis repetita à la 84ème minute, Cvitanich réussit enfin à marquer son but d'un magnifique lob qui finit sa course en lucarne. (3-0 - 84ème)

Nice s'impose et recolle à la 3ème place à égalité avec Saint Etienne. Sochaux prend une grosse claque mais les hommes d'Eric Hély sont toujours au dessus de la ligne de flottaison même si l'étau se resserre derrière.