SC Bastia - OGC Nice : Fautrel dépassé par les événements

Pour le compte de la 28e journée de Ligue 1, le SC Bastia s'est imposé contre l'OGC Nice à Furiani sur le score de 2 buts à 1.

SC Bastia - OGC Nice : Fautrel dépassé par les événements
( Credit photo: le JDD.fr)
SC Bastia
2 1
OGC Nice

Par l'intermédiaire de Giovanni Sio et Guillaume Gillet, le SC Bastia s'est imposé ce soir face à l'OGCNice, qui avait pourtant ouvert le score grâce au brésilien Carlos Eduardo, dans un match où l'arbitre aura été dépassé par la tournure des événements.

Inadmissible

Dans un match complétement haché et sans réel niveau, l'arbitre aura fait figure d'homme du match, en adressant cartons sur cartons aux Aiglons et aux Corses, sans pour autant réussir à ramener le calme sur la pelouse. Dans un match qui était annoncé comme chaud, la tension est montée dès les premières minutes de jeu. Sur un corner de Eric Bauthéac, l'arbitre de la rencontre Fredy Fautrel aurait dû arrêter le match suite à des jets de projectiles mettant en danger les joueurs. (Pour rappel, ce n'est pas la première fois que de tels actes ont lieu à Furiani, puisque pour la réception de Rennes, Paul-Georges N'tep avait reçu des objets de la part des supporters corses). 

Dans un match qu'il aurait du essayer de contenir, Fredy Fautrel n'aura pas hésité à envenimer la rencontre, sortant dès la deuxième minute un premier carton jaune à Giovanni Sio, pour une faute qui n'en méritait pas un. Rebelote quelques minutes plus tard, où Grégoire Puel écopait d'un rouge sur un tacle dur, mais qui ne méritait certainement pas la sanction ultime. Une tendance qui continuait en deuxième mi-temps, avec un but refusé et un nouveau carton rouge pour l'OGC Nice et Souleymane Diawara. Provoqué par son adversaire direct, l'ancien défenseur de l'Olympique de Marseille mettait un coup de coude à Mathieu Peybernes, rentré en jeu à la place de Sébastien Squilacci. A contrario, les fautes grossières n'ont malheureusement pas été sanctionnées par l'arbitre dans cette partie (image ci-dessus à l'appui)

Un match qui coûte cher à l'OGC Nice

Les aiglons quittent la Corse avec 0 points et énormément de suspendus. Jordan Amavi, suite à un carton jaune, est suspendu face à l'Olympique Lyonnais. Souleymane Diawara et Grégoire Puel manqueront au minimum un match, et seront donc suspendus face à l'En Avant Guingamp suite à leur carton rouge. Côté Bastiais, l'équipe perd Sébastien Squilacci sur blessure, suite à un claquage survenu à la 10e minute de jeu. L'international Français pourrait être indisponible pour les 3 prochaines semaines, et devrait manquer aux Corses dans la course au maintien.

Seul bon point de ce match, la prestation de Ryad Boudebouz, auteur de certainement son meilleur match cette saison, et seul véritable joueur sur la pelouse de Furiani ce Samedi soir.

Un huit-clos pour Bastia ?

Les "hooligans" du SC Bastia, coupables à plusieurs reprises cette saison de problèmes, notamment face à l'Olympique de Marseille (bagarres avec des CRS), le Stade Rennais (jets de projectiles sur les joueurs et insultes racistes) ou encore le Paris Saint-Germain (banderole honteuse après les événements du 7 Janvier) peuvent toujours accédés au stade, pendant que d'autres supporters, pour l'utilisation de fumigènes, sont interdits de stade. Des faits, qui appauvrissent à coup sur le SC Bastia, qui bénéficie d'une majorité de vrais supporters, mais également la LFP, incapable de dissocier le bien du mal dans les stades de foot.