OGC Nice - Paris SG : Le gym rate le coche

Ce samedi, à l'Allianz Riviera, l'OGC Nice recevait le Paris Saint-Germain. 3 jours après sa défaite en Champions League face au FC Barcelone, les hommes de Laurent Blanc se rassurent en s'imposant au terme d'un match compliqué sur le score de 3 buts à 1.

OGC Nice - Paris SG : Le gym rate le coche
Alassane Pléa sur le point de tirer, stoppé par David Luiz (crédit photo : Site officiel de l'OGC Nice)
OGC Nice
1 3
Paris SG

Pour le compte de la 33e journée de Ligue 1, le Paris SG s'est imposé sur le score de 3 buts à 1 face à l'OGC Nice. Quelques jours avant son match retour de Champions League au Camp Nou face au FC Barcelone, les Parisiens prennent 3 points précieux au classement, et reprennent ainsi la première place, en attendant le match de l'Olympique Lyonnais ce dimanche face à l'AS Saint-Etienne. 

Un match compliqué

Si les parisiens ont eu du mal à rentrer dans leur match, ce sont les niçois qui se sont procurés la première opportunité, par l'intermédiaire de Said Benrahma. Au terme d'une première mi-temps pauvre en occasion, mais rythmée par l'engagement des deux équipes au milieu de terrain, les deux formations sont rentrées aux vestiaires sur le score de 1 but partout.

Une deuxième mi-temps plus enjouée. Si les hommes de Claude Puel revenaient mieux dans le match, les Parisiens ont su imposer leur rythme et plier le match en 6 minutes, par l'intermédiaire de Pastore, et grâce à Cavani sur pénalty.

Pastore, pièce essentielle du PSG en 2015 

Si le Paris SG affiche un autre niveau de jeu que celui proposé en 2014, c'est avant tout grâce au retour en grande forme son meneur de jeu Argentin, Javier Pastore. Auteur d'un doublé face à l'OGC Nice, il aura été le joueur le plus dangeureux côté Parisien. En manque de temps de jeu sous l'aire Carlo Ancelotti, il a su trouver la confiance chez Laurent Blanc, pour devenir un titulaire en puissance, et un véritable cadre de cette formation Parisienne. 

L'OGC Nice stoppe la série

Après 3 matchs sans défaite, et après avoir battu l'AS Monaco, l'Olympique de Marseille et l'Olympique Lyonnais, l'OGC Nice n'arrivera pas cette saison à faire le carré parfait. Critiqué, les aiglons ont su hausser leur niveau de jeu en première mi-temps, mettant en danger à plusieurs reprises Salvatore Sirigu. Privé de Souleymane Diawara, mais également de Eric Bauthéac (suspendu) et surtout d'une grande partie de ses supporters (le tribune Populaire Sud étant restée fermée pour cause de huis-clos partiel), le gym pouvait compter sur le retour de Didier Digard, mais également sur le présence de Said Benrahma, auteur d'une bonne partie. En attendant les résultats de ce Dimanche, les coéquipiers d'Alexy Bosetti se retrouvent désormais à la 11e place de ce championnat, à 6 unités du FC Lorient, 18e et premier relégable.