PSG-OGC Nice, les niçois s'attaquent à un roc qui vacille

Paris-Nice, non ce n'est pas que du cyclisme ! La preuve, c'est un match de Ligue 1 comptant pour la 33e journée. Le leader parisien reçoit le 5e du championnat. Beau duel en perspective donc.

PSG-OGC Nice, les niçois s'attaquent à un roc qui vacille
Marco Verratti peut avoir la tête basse, le PSG est éliminé de la Coupe de France par Evian.
Paris-Saint-Germain
OGC Nice | 21H00

Ce soir, l'équipe de Carlo Ancelotti accueille un prétendant à l'Europe. Choc au sommet, puisque le 1er Décembre 2012, à l'occasion de la 15e journée, les Niçois avaient infligé la troisième défaite de la saison à l'actuel leader de la Ligue 1. Le moins que l'on puisse dire, c'est que les deux formations traversent deux passes différentes.

Un leader qui perd de sa superbe

Comment perdre de sa superbe en une soirée? La formation de l'italien a donné un cours en un peu moins de deux heures trente, mercredi soir.

Etape n°1 : Louper des passes immanquables.

Etape n°2 : Se faire dominer par le 16e de Ligue 1 en terme de possession, d'envie et d'engament lors d'un 1/4 de finale de Coupe Nationale (soit dit en passant que c'était un objectif du club de la capitale).

Etape n°3 : Se faire éliminer aux tirs-au-but (4-1) après que le meilleur buteur du championnat ait manqué son pénalty, de même que l'un des meilleurs défenseurs du monde.

Et, ah oui, j'oublié, étape n°4 : Prendre un carton rouge entièrement mérité, après une grave faute de Thiago Motta pour un coup de pied dans la cuisse d'un joueur adverse. Tout cela provoquant un chamaillement infernal autour de l'arbitre et qui n'aura servis à rien puisqu'ils ont, au final, été éliminés.

Le club de Nasser El-Khalaïfi est passé d'idole de la France à looser ou raté. Le club d'Evian a totalement mérité sa qualification (ils joueront contre Troyes), ils ont livré un match plein en se montrant combatif dans le bon sens du terme. Bref, Carlo Ancelotti très remonté (on peut le comprendre, quand on a un effectif qui vaut plus de 100 millions d'euros et qu'on se fait éliminer par une équipe dont le budget n'excède pas les 10 millions d'euros...) à décider d'effectuer quelques changements dans son onze de départ.

Un contraste saisissant

Eliminer de la Champions League face au grand FC Barcelone la semaine dernière, ils se sont de nouveau fait sortir de la Coupe de France cette fois) par une équipe plus modeste qui n'a cependant pas volé sa qualifacation. Le Paris de la Ligue des Champions que l'on avait vu anéanti, le coeur gros et serré, n'auront donc pas redonné le sourire à leurs supporters. Ils avaient dominés l'équipe de Tito Vilanova pendant quasiment 70 minutes jusqu'à l'entrée en jeu de Lionel Messi. Oui mais voilà, il n'y a pas de Lionel Messi à Evian et cette fois les rôles se sont inversés puisque les parisiens ont été dominés presque toute la rencontre. D'un Thiago Motta énorme, on est passé à un Thiago Motta moribond. A noter que les parisiens ont été sortis de toutes leurs compétitions sur des matches nuls et non par des défaites ! L'élimination de mercredi a fait plus mal que celle face aux blaugrana car ils étaient rentrés à la maison la tête haute. Vont-ils se relever de cet affront subit au Parc des Sports? Nous le saurons ce soir...

Les tendances

Thiago Motta suspendu est dores et déjà forfait après son expulsion en coupe. Verratti ou Chantôme pourraient le remplacer. L'entraîneur italien pourrait titulariser le français afin de faire tourner son effectif à moins qu'il ne fasse jouer le prodige italien qui est très bon depuis son match en Catalogne.

La goutte qui a fait déborder le vase? Mercredi, Ibrahimovic a montré une nouvelle fois ces plus vilains défauts. Arrogance, nonchalance, imbu de sa personne, hautain et égo surdimensionné, toute la panoplie était au renez-vous. Ce qui pourrait lui coûter sa place au sein de l'attaque parisienne (pour un match au moins car le club ne peut pas se passer de lui). De bonne augure pour Kevin Gameiro?

Un club que l'on attendait pas à ce niveau

Le club de la Côte d'Azur n'était pas vraiment attendu à ce niveau et surtout à ce stade de la compétition. Quelle est la recette de l'équipe de Maurice Cohen, l'actuel président du club?

1-Un entraîneur revanchard

Claude Puel, 51 ans, est arrivé en 2012 afin de prendre les rennes du jeune équipe et ainsi lui redonné un nouveau souffle. Mission accomplie pour l'ancien lyonnais. Son équipe trône à la 5e place. Un sacré bon en avant par rapport à la saison précédente durant laquelle le club avait terminé à la 13e place avec 42 points. Ils avaient échappé de peu à la relégation (4 points). Aujourd'hui, le club en compte 54 ! Soit dix de plus qu'à la fin de la saison dernière. C'est un entraîneur heureux et transfiguré qui siège sur le banc de l'équipe niçoise.

2-Un effectif jeune avec des cadres plus expérimentés

 L'ex-entraîneur lyonnais dispose d'un effectif assez complet. Outre de jeunes pousses, il peut se reposer sur des cadres qui font toujours leurs preuves.

Neal Maupay (16 ans), Alexy Bosetti (19 ans). Nice compte dans ses rangs deux jeunes pépites ! Malheureusement, les deux se sont blessés et ont un peu plus remplis une infirmerie déjà bien garnie !

 Le premier s'est blessé lors du match de CFA contre l'Olympique de Marseille. Il souffre d'une rupture des ligaments croisés et sera indisponible jusqu'au début de la saison prochaine. Coup dur donc pour les Aiglons.

 Le second est lui aussi blessé au genou. Il a recolté un coup lors de la rencontre opposant les niçois aux montpelliérains. Sa blessure est cependant moins grave que celle de son coéquipier.

Malgré l'absence de beaucoup de joueurs, Mario Cvitanich empile les buts comme des perles ! Il est l'un des hommes forts du onze type de Puel. A l'image de Civelli, Ospina et Digard (pour ne citer qu'eux), ils forment l'axe fort d'une formation qui se prend à rêver à l'Europe ! Vont-ils faire en sorte que leur rêve devienne réalité?

3-Un projet en cours

Le nouveau stade est le troisième critère qui fait qu'il y a de nouveau une grande ferveur autour du club. Ce projet est en bonne voie et permettra d'augmenter les recettes des Rouges et Noirs. Cette nouvelle enceinte accueillera, de plus, des rencontres de la Coupe d'Europe 2016 qui sera disputée en France.

Quelle physionomie pour la rencontre à venir?

Durant la phase aller, les Aiglons s'étaient imposés à domicile face à l'ogre parisien. Depuis, les deux formations ont fait un bon bout de chemin. Les niçois joueront la victoire ou au minimum le nul afin de ne pas perdre trop de terrain sur leurs adversaires directs. Les parisiens, eux, tenteront ,d'une part, d'effacer les deux éliminations successives en coupe mais aussi de montrer un niveau de jeu plus en adéquation avec leur statut. L'objectif étant de remporter les trois points afin de rapidement connaître la joie d'un premier trophée cette saison.

Les compositions probables

Paris-Saint-Germain : Sirigu/ Jallet/ Thiago Silva/ Alex/ Maxwell/ Matuidi/ Verratti (ou Chantôme)/ Lucas/ Pastore/ Lavezzi/ Ibrahimovic (ou Gameiro)

OGC Nice : Ospina/ Genevois/ Civelli/ Pejcinovic/ Kolodziejczak/ Anin/ Digard/ Traoré/ Pied/ Cvitanich/ Bauthéac