Le PSG ne brûle pas les étapes

Avant de partir en Allemagne, pour le huitième de finale de la Ligue Des Champions, le PSG s'impose face à Valenciennes (3-0), lors de la 25e journée. Un résultat qui permet aux parisiens de prendre 8 points d'avance sur Monaco, qui doit, encore, se déplacer à Bastia.

Le PSG ne brûle pas les étapes
© PSG
Paris
3
0
Valenciennes
© PSG

À quelques jours du huitième de finale de la ligue des champions, le PSG recevait Valenciennes (18e). Un match qui aurait plus être un piège pour les locaux, s'ils avaient déjà la tête à Leverkusen. Mais les hommes de Laurent Blanc ne brûlent pas les étapes.

Dominateur dans le jeu, le PSG a rapidement pris le jeu à son compte, multipliant les incursions dans le camp valenciennois. Kagelmacher sauve, la talonnade de Zlatan Ibrahimovic sur sa ligne (3e). Après un premier échec au tir (7e), Lavezzi ouvre finalement le score. L'Argentin, profite d'un coup franc d'Ibrahimovic touché par le mur, pour inscrire son 4e but de la saison (18e, 1-0). Un but qu'il dédie à son oncle, assassiné par balles cette semaine en Argentine. L'ancien joueur de Naples aurait même plus inscrire un doublé, mais, sur un centre de Van der Wiel, il ne trouve pas le cadre (20e). Ou quand il cadre, Pennetau s'interpose (24e). Ce n'est pas le seul parisien en échec, Ibrahimovic est également en échec face au portier valenciennois (28e, 32e, 37e). Le PSG ne parvient pas, comme face à Monaco, à faire le break, et Valenciennes sur sa seule, réelle, occasion, manque l'égalisation. Thiago Silva dégage un centre de Masuaku directement sur Ducourtioux, mais ce dernier s'incline face à Sirigu (31e).

Au retour des vestiaires, Valenciennes voulait afficher un visage différent, mais le PSG fait rapidement le break par l'intermédiaire de Zlatan Ibrahimovic. Le suédois trompe Penneteau, en bénéficiant de la première passe décisive de Yohan Cabaye, pour sa première titularisation (50e, 2-0). Les Parisiens tuent le match en inscrivant un troisième, et dernier but, juste après le second. Lavezzi, lancé par Pastore, cherche Ibrahimovic au centre, mais Kagelmacher détourne le ballon dans son propre but (52e, 3-0). La victoire étant acquise, Laurent Blanc en profite pour faire tourner son effectif. En plus de bien préparer le huitième de finale de la Ligue des Champions, le PSG prend 8 unités d'avances sur Monaco qui doit se déplacer à Bastia lors de cette 25e journée.