Oui, il y a des joueurs français au Paris Saint Germain

A trois journées de la fin du championnat le Paris Saint Germain compte huit points d'avance sur son dauphin et devrait sans doute assurer son titre face à Rennes le mercredi 7 mai au Parc des Princes face au Stade Rennais. Petit zoom sur ses joueurs Français pas forcément têtes d'affiche.

Oui, il y a des joueurs français au Paris Saint Germain
Le Français Blaise Matuidi symbole des Français du Psg avec Menez et l'Argentin Lavezzi

L'effectif Parisien ne comprend que vingt-quatre joueurs, dont onze Français, et tout ça, sans compter les joueurs prêtés qui sont six, ce qui ferait que plus de la moitié de l'équipe est française. Mais ceux-ci n'ont pas le statut d'un Edinson Cavani ou Zlatan Ibrahimovic ce qui me permet de vous éclairer desssus.

Deux gardiens

Nicolas Douchez : Eternel remplaçant de Sirigu, il joue peu et se contente des matchs de coupe ou profite des rares blessures ou suspension de l'Italien pour se montrer.

Mike Maignan : Aréola en prêt, Le Crom à la retraite, c'est le jeune Maignan qui occupe la place de troisième gardien, il assiste aux matchs en tribunes et se verra offrir une cinquantaine de minutes lors des deux dernières journées pour que lui aussi ait sa médaille de champion de France.

Trois défenseurs

Leur rôles est d'assurer l'intérim, le banc et les tribunes sont les zones où ils ont le plus de temps de jeu.

Christophe Jallet : La montée en puissance de Van der Wiel lui aura été fatal, pourtant l'international Français pouvait partir confiant, saison moyenne de son concurrent, sélections en Equipe de France et arrivée d'un coach Français, Mais non, plusieurs blessures ont permis au néerlandais de se faire sa place. Entre deux blessures, il a joué quelques matchs et s'en ai plutôt bien sorti notamment face à Chelsea ou Eden Hazard a préféré sortir en début de match craignant le défenseur français.

Zoumana Camara : L'homme à tout faire, l'ami de tous, le Google Traduction du club. Sans doute l'un des joueurs les plus apprécié du vestiaire. Sur le terrain, il répond présent, certes il est moins talentueux ses concurrents Brésiliens mais il fait le taf et c'est ce qu'on lui demande.

Lucas Digne : Maxwell comme modèle et l'Equipe de France espoirs (et les A) pour s'exprimer, il a tout pour réussir l'ancien lillois. Il joue les matchs de Coupe et quelques matchs de L1 et il donne tout, constamment porté vers l'avant, il tente de faire oublier quelques faiblesses défensives logiques pour les joueurs à ce poste en apportant des occasions de buts. Son concurrent vieillit et Digne sera sans doute son successeur au PSG. Il deviendra un pilier de ce PSG et de l'équipe de France en vu l'Euro 2016.

Trois milieux

Blaise Matuidi : Indéboulonnable depuis un an et demi, le Français était l'élément clé de milieu de Carlo Ancelotti et un membre important de ce même milieu sous Laurent Blanc. Pourtant il n'a pas les caractéristiques de ses potes au milieu, moins technique, plus endurant, plus chasseur. Le Français a faim et tient à garder sa place de titulaire en vue de la Coupe de Monde.

Adrien Rabiot : Dans ce milieu à trois, il est le quatrième, il se contente de bouts de matchs et de quelques titularisations pour montrer son talent et engranger de l'expérience. En même temps il n'a que 18 ans et il affiche des qualités que d'autres n'ont toujours pas.

Yohan Cabaye : Le nouveau. Le cinquième élément. Voulu absolument par Blanc, il arrive, délaissant son statut de héros à Newcastle. Il va faire parti de l'équipe, comme Rabiot, il joue des bouts de matchs et est titularisé dans cette fin de championnat, en espérant que ce soit assez pour assurer son rendement avec l'Equipe de France en vu de la Coupe du Monde.

Trois attaquants

Un banni, deux pépites, finissons sur une note positive.

Jérémy Menez : L'espoir fait vivre, arrivé de l'AS Rome, on s'attendait à le voir exploser, il a explosé dans le mauvais sens. Le talent il l'a, il le sait mais bon on attend. Il est irrégulier, souvent blessé, maladroit devant le but, il a progressé, mais pas assez.

Kingsley Coman : Sans doute le moins connu de la liste, ailier droit, gauche, attaquant de pointe à l'aise techniquement, il ne joue donc pas. Si 9 minutes face à Bordeaux à la 5ème journée de championnat. Il s'exprime donc chez les jeunes, en CFA et en Youth League en attendant d'être lancer en Ligue 1.

Hervin Ongenda : Le surdoué, le joueur le plus attendu par les fans depuis des années, issu du centre de formation, son avenir était au PSG. Passé pro cette saison, titularisé deux fois en L1 il est barré par Menez, Lucas, Lavezzi ou encore Pastore et vu les prestations de ces derniers on a du mal a comprendre pourquoi il joue si peu. Les raisons évoquées seraient un problème de comportement, un agent trop présent au goût de Blanc on ne sait pas. On prie juste pour qu'il devienne un grand de ce PSG, pour le PSG et l'équipe de France.

Pas mal ces Frenchies, les prêts de Aréola ou Ikoko, l'hypothétique arrivée de Pogba : les Français ont de l'avenir dans ce nouveau PSG.