Le PSG au petit trot pour sa reprise

Le PSG a difficilement battu l'équipe de Videoton, qui a crânement joué sa chance, pour son deuxième match amical de la saison.

Le PSG au petit trot pour sa reprise
Pastore a été intéressant en seconde période (photo L'Equipe)
Videoton
3
4
Paris SG
Videoton: Calatayud - Brachi, Souza, Juhasz, Stopira (Fejes 74') - Gyurcso (Oliveira 74'), Sandor (Kleinheiser 78'), Kovacs (Szeceres 85'), Trebotic (Chakla 62'), Oliveira - Nikolic
Paris SG: Douchez (Maignan 78') - Jallet (Doumbia 70'), Camara (Kimpembe 70'), Marquinhos, Sabaly - Lucas (Augustin 55'), Chantôme (Bambock 62'), Rabiot, Pastore, Bahebeck - Ongenda
SCORE: 1-0 Juhasz 4' 1-1 Camara 7' 2-1 Nikolic 13' 2-2 Chantôme 18' 3-2 Nikolic 40' 3-3 Pastore 51' 3-4 Bahebeck 58' s.p.
ÈVÉNEMENTS: Match amical d'intersaison | Nyíregyháza, Sostoi Stadion

Un PSG trop tendre dans un début de match prolifique

Dès le début de la rencontre, les joueurs de Videoton ont voulu imprimer le rythme du match. Face à des Parisiens encore émoussés et connaissant visiblement assez mal les qualités de leurs adversaires, les Hongrois ont déroulés au point de mener dès la quatrième minute de jeu. Juhasz trompant toute la défense sur un coup de tête puissant consécutif à un corner (1-0 4'). Dans ces moments là, les joueurs expérimentés prennent le dessus et c'est Zoumana Camara, contre toute attente, qui égalisa pour les Franciliens sur le même type d'action (1-1 7'). Le début de match était totalement fou, le PSG, encore timide malgré cette rapide égalisation encaissa un deuxième but par Nikolic, qui a profité d'un marquage très lâche de Marquinhos (2-1 13'). Touchés dans leur orgueil, le PSG réagit encore une fois rapidement et c'est Clément Chantôme, revenu de son prêt au TFC qui égalisa sur un service parfait de Bahebeck, auteur d'un bon match (2-2 18').

Le match continua et le PSG ne semblait pas vraiment trouver la clé face à une équipe de Videoton décomplexée. Pastore, souvent trouvé, ne faisait pas assez la différence et la défense parisienne se trouvait souvent en difficultés face aux fulgurances de Kovacs. Fort logiquement, Nikolic permit aux Hongrois de mener avant la pause, étant encore seul devant la cage du pauvre Douchez, à la réception d'un centre de Brachi. (3-2 40').

Après la pause, un PSG plus affûté

Après la pause, sans doute un peu secoué par Laurent Blanc, le PSG revint avec de meilleures intentions sur le pré. Pastore, notamment, fut bien meilleur et marqua d'ailleurs le but de la troisième égalisation Rouge et Bleue de l'après-midi, à la conclusion d'un beau mouvement avec Bahebeck. (3-3 51').

L'ancien joueur de Valenciennes se vu d'ailleurs récompensé de ses efforts en inscrivant le penalty de la victoire sur une faute qu'il avait lui-même provoqué, déboulant dans la surface suite à une passe de Sabaly. Il prit Calatayud à contre-pied (3-4 58'). Un peu découragé par cette prise de pouvoir du PSG, Videoton, émoussé suite aux efforts consentis en début de match ne parvint pas à revenir. Rabiot eu encore l'occasion de corser l'addition (68') mais cela eut été fort peu mérité pour un Paris-SG encore un petit peu poussif. Rien d'inquiétant évidemment lors des matchs d'intersaison. Seul point noir : la prestation moyenne de Lucas, titularisé en pointe et visiblement un peu touché à l'heure de jeu. 

C'est la deuxième victoire du PSG lors de cette intersaison après celle obtenue face au TSV Hartberg (3-0) mardi dernier.