Paris inquiète, Lyon rassure

Le Paris St-Germain recevait l'Olympique Lyonnais en clôture de la 6ème journée de ligue 1. Une rencontre à priori déséquilibrée au vu du début de saison des deux équipes et des derniers affrontements.

Paris inquiète, Lyon rassure
Maxime Gonalons a parfaitement muselé Zlatan Ibrahimovic via footmercato.net
Paris St-Germain
1 1
Olympique Lyonnais
Paris St-Germain: SIRIGU - AURIER, D. LUIZ, MARQUINHOS, DIGNE - VERRATTI, CABAYE (MOTTA 64'), MATUIDI - CAVANI (PASTORE 70'), IBRAHIMOVIC, LAVEZZI (LUCAS 64')
Olympique Lyonnais : LOPES – JALLET, KONÉ, UMTITI, TOLISSO – GONALONS (C) – FERRI, MVUEMBA (BEDIMO 75') , MALBRANQUE (N'JIE 58') – FEKIR, LACAZETTE
SCORE: CAVANI 19' 1-0 UMTITI 84' 1-1
ARBITRE: RUDDY BUQUET SERGE AURIER 31' LUCAS DIGNE 60' THIAGO MOTTA 89'
ÈVÉNEMENTS: LIGUE 1 J6 PARIS ST-GERMAIN VS OLYMPIQUE LYONNAIS PARC DES PRINCES.

Vainqueur contre Monaco la semaine dernière, les Lyonnais avaient montrés quelques qualités offensives mais avaient souffert défensivement. Outre la victoire Hubert Fournier enregistre enfin les retours de blessure: Yoann Gourcuff la semaine dernière et le latéral Camerounais Henri Bédimo qui figurait sur la feuille de match ce dimanche.

Dès le tos Maxime Gonalons défie Zlatan Ibrahimovic du regard et pose les bases de la rencontre. On assiste alors dans les premiers instants à un duel entre deux blocs bien organisés, le PSG monopolise le ballon tandis que les Lyonnais tentent de faire le pressing et sont les premiers à s'introduire dans la surface adverse balle au pied par l'intermédiaire de Nabil Fékir et d'Alexandre Lacazette. Mais la première frappe de la rencontre vient de Yoann Cabaye suite à une erreur de la défense Lyonnaise qui se concentre à tort sur Zlatan Ibrahimovic, heureusement pour Lyon la frappe de l'ancien dogue passe à côté. Peu après le Suédois s'écroule mais Ruddy Buquet ne bronche pas, ce n'est que 5 minutes plus tard que la défense Lyonnaise va craquer: Digne déborde Jallet et ajuste un centre au point de penalty, Umtiti trop avancé est lobé, Tolisso est en retard et laisse Cavani ajuster sa tête et ouvrir  le score sur la première frappe cadrée de la rencontre. Après une frappe de Serge Aurier dans le petit filet les Lyonnais se mettent à accélerer mais le centre de Lacazette n'est pas suffisament précis.  A la demi-heure de jeu Alexandre Lacazette parfatement lancé dans l'axe est retenu par l'Ivoirien Serge Aurier qui récolte un carton jaune... au lieu d'un rouge étant donné qu'il a sans aucun doute annilhié une action de but en position de dernier défenseur. Sur le coup-franc Arnold Mvuemba trouve la barre transversale de Sirigu qui finit par se saisir du ballon.

A la 39ème minute de jeu Steed Malbranque combine avec Nabil Fékir mais la tentative de ce dernier est repoussée par le retour en catastrophe d'Edinson Cavani. A la pause le PSG mène 1-0 mais l'Olympique Lyonnais fait mieux que résister, ils opérent en contre grâce au bon pressing de Maxime Gonalons et Arnold Mvuemba mais pêchent dans la finition.

Au retour des vestiaires on retrouve les deux blocs bien en place mais petit à petit les Parisiens reculent et laissent les Lyonnais poser le jeu. Malgré tout ce sont les champions de France en titre qui se montrent dangereux en premier par l'intermédiaire d'Ezequiel Lavezzi, titulaire pour la première fois cette saison, mais surtout de Blaise Matuidi dont la reprise frôle le poteau d'Anthony Lopes. A l'heure de jeu Hubert Fournier va faire appel à son banc et miser sur la vitesse et l'insouciance du jeune Camerounais Clinton N'Jie. De son côté la défense Parisienne recule et finit par souffrir à l'image de Lucas Digne qui tacle violemment Nabil Fékir par derrière et échappe à son tour à un carton rouge logique. Epuisé après un gros match le jeune Franco-Algérien est remplacé par Yoann Gourcuff et cela s'avérera rapidement être un coaching gagnant. A 20 minutes du terme les Parisiens vont avoir plusieurs occasions de plier la rencontre: Umtiti manque de tromper son propre gardien puis Lopes relâche une frappe de Motta dans les pieds d'Ibrahimovic avant de faire barrage devant un Suèdois trés peu en réussite aujourd'hui. A 5 minutes du coup de sifflet final Yoann Gourcuff décale Clinton N'Jie dont la frappe enroulée est détournée par Sirigu en corner. Yoann Gourcuff à nouveau voit son corner repoussé dans les pieds de Tolisso , s'en suit un cafouillage dans la défense et c'est avec un peu de réussite que Samuel Umtiti voit son tacle dévié par Serge Aurier pour ainsi tromper Sirigu et ainsi égaliser. L'OL aurait même pû l'emporter mais la frappe de Tolisso passe de peu au dessus. Malgré un but refusé à Marco Verrati pour une faute évidente sur le portier Lyonnais, l'OL ramménera un point inespéré de son déplacement à Paris ainsi que des certitudes au milieu de terrain  notamment.