Paris surclasse l'OM

Opportuniste dans le premier acte, les parisiens ont profité d'un moment de flottement de la défense marseillaise pour ouvrir le score par l'intermédiaire de Lucas (38e). A peine rentré, Ibra a déjà été décisif, notamment sur le 2ème but parisien.

Paris surclasse l'OM
source photo: psg.fr
PSG
2 0
Marseille
PSG : Sirigu - Aurier, Thiago Silva, David Luiz, Maxwell - Verratti (Cabaye, min. 67), Matuidi, Pastore (Marquinhos, min. 88) - Lucas, Lavezzi (Ibrahimovic, min. 67.) , Cavani
Marseille : Mandanda - Djadjédjé, N'Koulou, Fanni, Mendy - Lemina (Barrada, min. 80) , Imbula (exp. 78) - Alessandrini, Thauvin (Batshuayi, min. 65) , Payet - Gignac
SCORE: 1-0, min. 38, Lucas 2-0, min. 84, Cavani
ARBITRE: Clément Turpin Expulsion Imbula (min. 78)
ÈVÉNEMENTS: 13ème journée de ligue 1 Classico PSG / OM

Les marseillais n'ont pas démérité, mais sont tombés sur plus fort qu'eux ce soir. Auteur d'un premier quart d'heure de haut vol, les marseillais n'ont pas tenu la distance en deuxième mi-temps. Paris s'impose 2-0 et recolle à 1 petit point du leader olympien. La saison est loin d'être terminée...

Une entame olympienne 

Une chose est sûre, les marseillais sont venus pour gagner au parc des princes ce soir. Des le début du match, les sudistes imposent une pression "monstre" sur les joueurs de la capitale. Dès la 4ème minute, sur un corner de Payet, Gignac dévie de la tête le ballon au premier poteau sur la barre de Sirigu. Une première alerte suivie d'une frappe de Alessandrini juste à côté des buts du portier parisien (7e). Les marseillais ne laissent pas Paris respirer. Au bout d'un quart d'heure, les marseillais sont déjà à 5 tirs à 0 et une possession de près de 60%. Une sortie de balle propre, un gros pressing, de la justesse technique, tous les élements sont du côté olympien. La première réaction parisienne n'intervient qu'à la 22e minute, avec une frappe de Pastore arrêté par Mandanda. Cela n'arrête pas les marseillais, qui s'illustrent de nouveau par l'intermédiaire de Djadjédjé, qui tire à gauche du but de Sirigu(23e), et une frappe de Payet suite à un pressing de Gignac sur Thiago Silva (27e). 

Paris fait mouche

Malgré la pression des joueurs de l'OM et un bloc adverse très haut pour gêner la relance, les parisiens n'ont jamais eu l'air crispé. A l'image de Verratti et Pastore, les parisiens ont su laisser passer l'orage, maximisant le moindre ballon qu'ils réussissaient à sortir proprement. Après une grosse demi-heure marseillaise, les parisiens vont être réalistes sur leur première grosse occasion du match. Timide depuis son retour, Thiago Silva apporte enfin le surplus offensif comme il sait le faire. "El Monstro" effectue une percée au milieu de terrain avant de servir Lavezzi côté gauche d'une passe lobée. Celui-ci remet en une touche à Cavani, qui réclame le une-deux. L'argentin sert l'uruguayen qui centre devant le but ou se trouve Lucas. Le brésilien prend le dessus sur Mendy et fait mouche, devant un Mandanda impuissant (38e). Sur une perte de balle de Lavezzi dans sa moitié de terrain, Thauvin parvient à servir Payet sur son pied gauche dans la surface. Celui-ci, en voulant se mettre sur son pied droit, voit le retour parfait de Verratti d'un tacle rageur (42e). 

Deuxième mi-temps parisienne 

Au retour des vestiaires, les parisiens vont gérer ce match, les marseillais ayant de plus en plus de mal à maintenir un pressing élevé. Gignac a néanmoins l'occasion de l'égalisation. Suite à une mauvaise passe de Sirigu, Gignac intercepte et tente le lob instantanément, plutôt que de jouer le 2 contre 1 avec Alessandrini (52e). S'en suivent des déboulés de Lucas (54, 56e) une frappe de Pastore dans le petit filet côté droit de Mandanda (63e). Les choses ne font qu'empirer pour l'OM avec une expulsion très sévère d'Imbula pour une faute sur Cabaye (78e) ; ce qui n'a pas aidé les marseillais, déjà à la peine dans cette fin de match.  

Ibra déjà décisif

Tout le monde l'attendait, il est apparu. 65ème minute, Lavezzi cède sa place au grand colosse suédois. En 25 minutes, une vingtaine de ballon jouée. Ovationné par le parc des princes, Zlatan éclaire déjà de son génie, à peine revenu de sa longue blessure. Après un très bon travail au milieu de terrain, le suédois adresse une passe millimétrée à Aurier côté droit, qui centre parfaitement pour Cavani, peu en vue, qui n'a plus qu'à conclure d'une tête décroisée (84e). 

Après un match satisfaisant et le retour d'Ibra, les parisiens démontrent qu'ils sont toujours présents dans ce championnat. Après cette victoire 2-0 sur les hommes de Marcelo Bielsa, Paris recolle à un petit point du leader marseillais. Les marseillais sont à la peine actuellement et en panne d'efficacité offensive. Ce match reflète les dynamiques actuelles des deux équipes: La montée en puissance de Paris, et la baisse de forme de Marseille. L'OM toujours devant, mais pour combien de temps ?