Metz - PSG : Bonjour, Merci, Au revoir !

Trêve internationale et matchs amicaux obligent, on en viendrait même à oublier notre tant aimé championnat de Ligue 1. Mais non, détrompez-vous, il reprend ce soir, soyez à l'heure ! Metz-PSG comme amuse-gueule ! Savourez.

Metz - PSG : Bonjour, Merci, Au revoir !
Après l'OM, comment ne pas être confiant face à Metz, franchement ?        FC METZ - PSG,  Vendredi 20h30  beINSports
Metz
PSG / 20:30

Et oui, après dix jours de somnolence, la L1 est de retour. Dieu merci, orphelin étais-je. 

Souvenez-vous ! PSG-OM pour clôturer la 13 ème journée. En êtiez-vous ? Quel régal ! Quelle jouisance après quatre-vingt dix minutes d'une telle intensité, d'une telle énergie et avec un tel niveau de jeu. Oui, c'est aussi ça la Ligue 1.

M'excusant d'avance pour ce vendredi 21 Novembre brouillassant, c'est vers Saint-symphorien qu'il faudra se tourner ce soir. Non pas que je n'aime pas la Lorraine, ou même qu'il y fasse un froid apathique, mais sans y faire offence, nous devrions logiquement être aux antipodes de notre cher PSG-OM. Quoi de plus normal pour une équipe en National il y a deux ans seulement, surclassant Fréjus et Luzenac avec aisance.

Messins mais pas moins que rien

Mais promus étant, les Grenats ne chôment pas cette saison. Classés neuvièmes, et renforcés par un Florent Malouda averti, les hommes d' Albert Cartier réalisent un très bon début de saison jusque-là. Avec cinq victoires et autant de défaites, le bilan comptable reste pourtant équilibré. Tout cela ajouté à des retours considérables de Falcon, Rocchi ou Bussman, les Messins devraient faire bonne figure.

Qui plus est, Saint-Symphorien et ses 25 000 places toujours bien remplies, est quasi-inviolable cette année. Les Grenats sont invaincus lors de leurs sept derniers matchs à domicile en Ligue 1 (sept victoires, deux nuls), leur meilleure série depuis dix ans ! Blanc le sait, ce ne sera pas un match facile. 

Seulement, le 3-0 cinglant enduré à Toulouse a laissé des traces...

Paris sur les champs, pas lésé

Qu'importe, quand Paris monte en province, c'est la fête au village ! Au sens propre comme au figuré.

Au figuré d'abord. Car recevoir le club de la capitale et ses stars planétaires crée l'effervecence, inévitablement.

Pas de chance, Lucas (cheville), Verratti (pubis), David Luiz et Aurier, tous absents, ne seront pas du déplacement en Moselle. Matuidi lui, "sera un peu juste pour Vendredi", à en croire Laurent Blanc, mais tout de même du voyage.

Pas grave, il y a Zlatan ! Dirons certains. Absent ce Mardi avec sa sélection contre la France, Ibrahimovic fait bien parti du groupe de dix-huit joueurs retenu par Blanc. Avec Cavani, Lavezzi, Pastore, Motta, ou Silva, le public messin devrait en avoir pour son argent. 

Mais au sens propre, la fête est narquoise, autant dire que les franciliens, en bons princes, savent s'occuper de leurs hôtes. Paris est tout simplement sur six victoires consécutives toutes compétitions confondues. Pire, elle reste la seule équipe toujours invaincue en Ligue 1 cette saison (13 matchs sans défaite). La tâche s'avère bien compliquée...

Alors malgré la difficulté des "neuf matchs disputés en un mois", observée par Laurent Blanc en conférence de presse, le PSG ne doit plus douter, plus même encaisser de buts ou laisser de points à l'extérieur. Paris doit gagner, gagner et encore gagner avant son match de gala, au combien décisif, contre Barcelone.

Pas de surprise donc ? Evidemment, le risque zéro n'existe pas. Mais, face à un FC Metz qui fera preuve comme à son habitude d'un très grand engagement, Paris, bien en place devrait faire de cet obstacle, une simple formalité.

Poussé par un vent d'orgueil, faire de cette virée vers l' Est, une singulière balade. Laissant par courtoisie un modeste "Bonjour, Merci, Au revoir", au passage ...

@MackyDiong

Compos probables:

FC Metz :  Carrasso - Métanire, Milan, Marchal, Palomino - Ngbakoto, N'Daw, Kashi, Lejeune - Malouda - Maïga. Entr : Albert Cartier.

PSG : Sirigu – Van der Wiel, Thiago Silva, Marquinhos, Maxwell – Thiago Motta, Rabiot (ou Pastore), Cabaye - Lavezzi, Cavani, Ibrahimovic. Entr : Laurent Blanc.