Paris joue à se faire peur

Le PSG était sur une série de 2 défaites consécutives. Ce match avait tout du piège pour enliser Paris un peu plus dans le doute. Le scénario le confirme, Ajaccio a pausé de nombreux soucis aux Parisiens. Ces derniers s'en sont tout de même sorti avec la victoire.

Paris joue à se faire peur
Cavani, premier buteur Parisien (L'Equipe)

Paris, avec une équipe remaniée n'avait tout de même rien à craindre d'Ajaccio, modeste club de ligue 2. Un match traquenard dans toute sa splendeur pour un club parisien en plein doute. La qualité technique permet au PSG de dominer dès le début de match sans toute fois réellement porter le danger devant le but Scribe. La première occasion de Chantôme avec une reprise de volée n'intervient qu'à la 14eme minute de jeu. Preuve du jeu strérile parisien. Les Corses, eux, sont dangereux en contre. Et c'est d'ailleurs sur cette phase de jeu que les Ajacciens vont ouvrir le score. Les espaces laissés par Marquinhos profitent aux Corses. Madri, fauché par Aurier bien naif sur cette action, obtient un pénalty logique. Transformé par Cavalli (1-0, 27eme). La seule tête de David Luiz à côté du but ne suffit pas, le PSG est mené à la pause.

Le PSG ne pouvait faire pire

Une telle première période ne pouvait se reproduire pour des Parisiens ce soir encore bien pâle. Paris est un peu mieux. Sur une phase de possession Lucas sert idéalement Cavani parti dans la profondeur. Comme à l'accoutumé l'Urugayen est transparent dans le jeu mais décisif sur une occasion. Il trompe le portier Ajaccien (1-1, 55eme). Paris ne brille pas par la suite. Ajaccio peine physiquement. Logique.

L'occasion de Madri, probablement le meilleur Corse du match ce soir, n'est pas loin de marquer mais sa frappe de loin frôle le but de Douchez. Ce sera la seule occasion pour les joueurs de Pantaloni. Paris, grâce à la rentrée de Bahebeck, va clore les débats en 4 petites minutes. Son corner est parfaitement frappé pour Aurier qui reprend de la tête (1-2, 80eme) et il pousse le ballon dans le but vide suite à une passe parfaite de Lucas (1-3, 84eme). Paris n'en mettra pas un de plus. Il se qualifie pour les 1/4 de finale de la Coupe de la Ligue...mais ne se rassure pas pour autant.