Paris ne gardera que le résultat

Et Evian n'aura pas à rougir de cette défaite. Paris s'est imposé (4-2) lors de cette 21e journée de ligue 1. Une victoire importante pour les joueurs de la capitale, mais qui ne rassurera pas pour autant.

Paris ne gardera que le résultat
Pastore redonne l'avantage. (LePoint)
PSG
4 2
Evian

Paris se devait de gagner, Paris l'a fait. Après la victoire de Lyon hier face à Lens (0-2), les joueurs ne pouvaient pas laisser des points face à un adversaire de seconde partie de tableau. Pour Evian Thonon Gaillard, 18e au départ de ce match, c'était l'occasion de remonter à la 15e place et sortir de la zone de relégation. 

Une entame pas si rose pour Paris

Organisé en 4-4-2, les joueurs de Dupraz ne se laissent pas impressionner par Ibra et ses coéquipiers. Mieux, les Croix de Savoie tentent même quelques accélérations vers l'avant jusqu'à trouver le fond des filets au quart d'heure de jeu. L'ouverture du score est signée Cédric Barbosa d'une superbe frappe croisée hors de la surface. Le ballon trompe Sirigu et permet à Evian de commencer à merveille ce match grace à leur première occasion.

On se dit alors que, surpris, Paris va renverser ce match très rapidement. Il faudra attendre la demie-heure de jeu. Entre-temps, c'est un bloc compact organisé autour de Tejada au milieu de terrain, véritable tour de controle du jeu d'Evian. Ce qui empêche les Parisiens de trouver Lucas et Pastore devant et laissant Zlatan seul devant. 

Mais petit à petit, Paris sort la tête de l'eau et vient inquiéter Benjamin Leroy, une nouvelle fois titularisé par Dupraz. L'ancien gardien de Troyes sortira trois arrêts de grande classe face à David Luiz par deux fois (25e et 30e) et Ibrahimovic (28e). Jamais trois sans quatre, Leroy devra s'incliner sur corner à la 30e minute face à David Luiz. Le Paris Saint-Germain commence son match à la demi-heure de jeu, grace à un but venu d'un défenseur. Le tout sur coup de pied arrêté.

Dans le jeu, les locaux sont à la peine. Barbosa (34e) et Benezet (36e) tenteront de relancer la machine haut savoyarde mais en vain. Le coup de massue vient de Verratti. Le premier but de l'italien en Ligue 1 avec le PSG permet aux Parisiens de terminer la 1re mi-temps avec une avance au score. Et encore une fois, le but vient d'un coup de pied arrëté. Du mal dans le jeu donc pour Paris, mais qui aura su contenir Evian, auteur d'une bonne première mi-temps. 

Le retour des bannis

Même organisation, pas de changements, Evian repart sur les mêmes bases que la 1re partie. Et Paris aussi: passes latérales, faux rythme. Lucas est souvent trop seul à percuter la défense des Roses. Paris ne fait pas vraiment peur aux coéquipiers de Daniel Wass, aligné à droite au côté de Tejada en soutient de Clark Nsikulu et de Nicolas Benezet. A l'heure de jeu, Dupraz procède au premier changement: Benezet laisse sa place à Sougou. L'entraineur n'abdique pas et préfère la rapidité et la profondeur du sénégalais. 

Mais Paris fait des fautes, le jeu est de plus en plus haché. Pastore et Verratti sont avertis. Et c'est sur le coup franc qui a suivi la faute de l'italien que l'ETG parvient à se redonner des couleurs. Le centre de Wass trouve la tête de Van Der Wiel et trompe Salvatore Sirigu (64e). Ce but n'est pas immérité tant les relégables ont oeuvré pour boucher les espaces des Parisiens. 

Comme en première mi-temps, les Parisiens réagissent. Comme en première mi-temps Leroy repousse les ballons comme devant Ibra à la 67e minute. Et comme en première mi-temps, ETG craque. Auteur d'une belle reprise de volée, Pastore redonne l'avantage au PSG. Ce but survient après le premier changement de Laurent Blanc. Cavani remplace Matuidi, sous les sifflets du Parc des Princes. Même sort pour Lavezzi. Les deux retardataires sont réintégrés dans le groupe après avoir été écarté pendant deux matchs. 

De son coté, Evian ne laisse pas tomber. Sous l'impulsion de Fabien Camus, entré en jeu à la place de Benezet, les évianais parviennent à se créer d'autres occasions sans trouver le chemin des filets. Les joueurs de Pascal Dupraz tenteront de revenir au score jusqu'au but de Cavani dans les dernières minutes du match. Evian peut nourrir des regrets mais n'a pas à rougir de cette prestation. Quant à eux, les Parisiens ont usé de leurs joueurs de grande classe mais inquiètent avant de retrouver Chelsea en Ligue des Champions.